Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chroniques des années noires - Kim Stanley Robinson

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
33%
 33%  [ 1 ]
Passion nez ment
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
66%
 66%  [ 2 ]
Total des votes : 3

Auteur Message
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mar Avr 22, 2014 11:31 pm    Sujet du message: Chroniques des années noires - Kim Stanley Robinson Répondre en citant

Chroniques des années noires

L'auteur imagine qu'une épidémie de peste éradique les populations de race blanche au XV° siècle. Le récit suit l'évolution de l'humanité durant les six siècles suivants. Le monde est dominé par trois civilisations, l'Islam (Europe + Afrique), l'Inde, la Chine.
Le récit est décomposé en 13 nouvelles, la plupart médiocres.
Je déconseille fortement ce livre. § plus bas. Ce livre a reçu Prix Locus du meilleur roman de science-fiction 2003.

Les 13 nouvelles

1 - Eveil Au Vide, 110 pages
2 - Le Haj, Au Cœur 20 p
3 - Kya, 10 p
4 - Bistami, 90 p
5 - Continents océaniques, 60 p
6 - L'alchimiste, 140 p
7 - Chaîne Et Trame, 50 p
8 - La Veuve Kang, 100 p
9 - L'Age des Grands Progrès, 60 p
10 - Kiyaoki Et l'Inondation, 30 p
11 - La Guerre Des Asuras, 40 p
12 - Nsara, 160 p
13 - Les Premières Années, 70 p

BIEN - PASSABLE - MEDIOCRE


Qualités

- une uchronie ambitieuse. Une Histoire remaniée sur six siècles à partir de 1405, des aperçus géopolitiques plausibles. Evolution des sciences et des religions, naissance de grands empires, guerre mondiale
- le dépaysement. D'anciennes coutumes musulmanes, indiennes, chinoises. Des voyages (découverte de l'Amérique par des chinois en 1652, conquête de l'Arabie Saoudite par l'Inde etc.)
- deux nouvelles bien écrites Continents Océaniques et L'âge Des Grands Progrès.
- des personnages nuancés et crédibles, des dialogues qui "sonnent" juste.
- des personnages féminins à l'honneur. Plusieurs nouvelles ont une femme pour personnage principal. L'égalité des droits pour les femmes est un thème omniprésent.


Remplissage

L'auteur ne disposait que de deux nouvelles correctes et d'une centaine d'autres pages. Soit grosso modo 200 pages. Il en voulait 1000. Il fallait donc compléter avec 800 pages de trompe-couillon.
L'auteur a employé 4 techniques de remplissage
1 - un personnage est un expert dans un domaine. On lui pose une question technique. Il répond en parlant non-stop pendant 5 à 10 pages.
2 - un personnage raconte à un autre les événements que le lecteur a manqué. Le personnage parle non-stop pendant 5 à 10 pages. **
3 - des interludes de 5 à 10 pages entre les nouvelles. Dans ces interludes, les personnages décédés commentent leurs actions comme des joueurs de football qui se disputent dans les vestiaires après le match. Ces disputes ont lieu dans le Bardo, un lieu de passage des âmes où, selon certaines croyances bouddhistes, les défunts transitent avant de se réincarner sur Terre. A leur insu, les trois personnages principaux de chaque nouvelle sont les réincarnations successives de trois mêmes âmes. Le procédé est sans intérêt pour le récit et répétitif.
4 - ce que j'appelle le style "4° de couverture"
Chaque nouvelle est ainsi composée d'une à deux scènes et complétée par un énorme volume de remplissage. (Exception faite des excellentes nouvelles 5 et 9).


Des personnages ratés

Les passages de remplissage ne sont pas seulement inintéressants, ils impliquent que, pendant ce temps, les personnages n'évoluent pas. Bien sûr, l'auteur ne peut pas les faire évoluer car il n'a pas d'idées de scènes pour le faire. Résultat : dans la plupart des nouvelles, les personnages sont inchangés à la fin du récit. Même personnalité, même situation financière, mêmes connaissances, mêmes ambitions. Parfois, il y a eu des changements autour d'eux (voyages, guerre, catastrophe naturelle etc.) mais eux n'ont pas évolué.
Ce livre prouve que quand on n'a pas d'idées de scènes, on n'a pas de dynamique de personnage donc on n'a pas de roman.


Le 13 situations de départ du livre

1 - En 1405, un éclaireur de Tamerlan doit fuir les siens. Une épidémie de peste ravage le continent. L'éclaireur, Bold, parcourt seul des centaines de kilomètres de contrées désolées. Capturé par des marchands d'esclaves, transporté en extrême orient, il se retrouve responsable des écuries à la cour de l'empereur de Chine. Un enfant avec qui il s'est lié d'amitié sur un navire d'esclaves devient un eunuque influent à la cour.

2 - 1592, Inde. Une adolescente courageuse, Kokila, est révoltée par les abus de deux chefs de villages.

3 - Une tigresse vient en aide à un homme traqué. Elle ne sait pas trop pourquoi elle l'a conduit en lieu sûr au lieu de le dévorer (elle est en fait la réincarnation de Kokila et essaie de gagner quelques points de kharma).

4 - Bistami, l'homme sauvé par la tigresse, devient un soufi célèbre. Il est accueilli à la cour de l'Akbar, l'empereur qui réunifiera l'Inde sous son autorité. Chassé par des intrigues de palais, Bistami se rend à la Mecque puis en Espagne. Il se lie d'amitié avec la sultane Katima. Mais une reine musulmane est un concept un peu trop avant gardiste. Contraints de fuir, Bistami et Katima s'installent en France.
(L'Europe est déserte. On comprend qu'elle sera repeuplée par les musulmans)

5 - 1652. Le Chine envoie une flotte envahir le Japon. Mais les conditions de navigation sont défavorables. La flotte dérive. Entraînée à l'est, elle découvre l'Amérique. Après un premier contact avec les indiens Miwoks en Californie, la flotte chinoise navigue au sud et découvre les aztèques.

6 -1672. A la cour de Samarcande, les trois armuriers du Khan travaillent sur des améliorations des canons et des fortifications. Mais deux d'entre eux, Khalid le théoricien et Iwang le mathématicien, sont bien plus intéressés par la découverte des lois de la physique. Ils marchent sur les traces de notre Galilée.

7 - Quelques décennies plus tard, alors que la Chine a finalement conquis le Japon, un samouraï débarque à son tour sur la côte ouest de l'Amérique, traverse à pied le continent et s'établit chez les Indiens Haudenosaunee. Près des grand lacs, ces indiens ont créé une confédération de tribus et une société quasi idéale.

8 - 1812, Chine. Une veuve fortunée assiste à l'insurrection des minorités musulmanes et à la répression militaire qu'elle provoque.

9 - 1832. L'Inde met au point des navires de guerre propulsés à la vapeur et des dirigeables militaires. Son souverain, Kerala, fait la conquête de tous les états voisins. Il créée un empire poly ethniques, des universités, des bibliothèques et des centres de recherche. Il fait venir dans sa capitale les plus grands érudits du monde. L'Inde vit une sorte de Siècle des Lumières.
(Par son avance technologique, l'Inde deviendra dans la suite du récit une super puissance capable de rivaliser avec la Chine et le monde musulman)

10 - 1903, San Francisco (Fangzhang). Des pluies diluviennes noient la ville et la région. Les habitants se réfugient dans l'arrière pays sur les hauteurs. Un adolescent japonais survit à la noyade. Il découvre par hasard des conspirateurs envisageant une rébellion pour chasser les chinois. Depuis trois siècles, la côte est de l'Amérique est occupée par des chinois et des descendants de réfugiés japonais. Mais il existe des tensions entre les deux communautés.

11 - XX° siècle. Une guerre mondiale oppose la Chine au reste du monde. Deux soldats chinois, Baï et Iwa, participent à l'invasion de l'Inde. Le soir, dans les tranchées, ils se remémorent leurs campagnes ensemble.

12 - France, ville de Nasra (Nantes ou une ville proche). Une jeune fille en pleine rébellion contre l'autorité parentale s'enfuit de chez elle et part vivre avec sa tante physicienne. Celle ci est la Marie Curie de l'époque. Elle est en train de découvrir la fission nucléaire. Mais les éventuelles applications militaires de sa découverte lui font craindre le pire. La guerre mondiale a duré 70 ans, fait un milliard de morts et mis à genoux l'économie mondiale.

13 - Chine. Un adolescent, Bao, assiste à la rébellion populaire qui met fin à l'ancien régime. Quelques années plus tard, il devient enseignant, émigre en Amérique où il travaille comme professeur d'université.




** Refuge n°1 des mauvais écrivains : Quand vous ne savez pas écrire une scène, faites la raconter par un personnage.


PS : ce message ne représente que mon avis. Il n'a pas la prétention d'offrir une analyse définitive et incontestable de ce livre.
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Mer Avr 23, 2014 9:45 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
}^§¤{



Inscrit le: 22 Aoû 2013
Messages: 362
Localisation: Pas assez loin...

MessagePosté le: Mer Avr 23, 2014 7:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quel travail réalisé pour un livre que tu n'as pas aimé, theyoubot !

Je n'aime pas ce qu'écrit KS Robinson, je vais dons être partial une fois de plus, lol
J'ai été très décu par sa trilogie sur Mars, où je m'attendais à vivre la terraformation de la planète alors qu'il n'est question que de complots et de politique.

Ce thème a cependant retenu mon attention : "5 - 1652. Le Chine envoie une flotte envahir le Japon. Mais les conditions de navigation sont défavorables. La flotte dérive. Entraînée à l'est, elle découvre l'Amérique. Après un premier contact avec les indiens Miwoks en Californie, la flotte chinoise navigue au sud et découvre les aztèques."

Tout d'abord, il faut être sacrément maladroit pour manquer le Japon en partant de Chine, mais admettons... Je suis curieux de savoir comment une flotte de guerre survit à une traversée océanique de 5'300 miles dans le meilleur des cas (et à la voile c'est jamais le meilleur des cas) alors qu'ils devaient avoir prévu une petite traversée de 5 ou 600 miles maxi.

Le bon côté de ton post, c'est que ça m'a donné envie de lire une bonne uchronie, je vais voir ce qu'il y a dans ce genre !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2464
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Avr 23, 2014 7:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ben , pour ma Pomme , c'est une des uchronies les plus convaincantes et impressionnantes qu'il m'ait été donné de lire .

Je ne comprends pas tes remarques sur "les mauvais écrivains" ni sur le manque d'évolution des personnages , c'est justement une des "ficelles" du roman de gare d'amener des perturbations et des bouleversements artificiels qui certes maintiennent le suspens et l'attention mais qui ne correspondent guère à une réalité observable; j'aime beaucoup la littérature populaire mais il est clair qu'ici , on n'a pas affaire à ce type de bouquin .

Et puis quand même , le tour de force d'avoir réinventé un monde sans l'influence des civilisations européennes !
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5851
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Avr 23, 2014 7:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis d'accord avec toi, Hoël, quant à l'aspect "politique". Mais je me suis néanmoins terriblement ennuyée en lisant ce pavé. Et plutôt deux fois qu'une, d'ailleurs, parce que j'avais totalement oublié ma première lecture (jamais un bon signe, ça...) quand j'ai attaqué la seconde.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mer Avr 23, 2014 8:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

}^§¤{ a écrit:
Quel travail réalisé pour un livre que tu n'as pas aimé, theyoubot !

C'est le minimum pour présenter équitablement un roman de 1000 pages et non dénué de qualités. Je devais au moins ça à l'auteur.
J'ai une autre dette envers l'auteur : la façon dont ce livre est mauvais est riche d'enseignements pour moi.

}^§¤{ a écrit:
J'ai été très décu par sa trilogie sur Mars

idem

}^§¤{ a écrit:
Je suis curieux de savoir comment une flotte de guerre survit à une traversée océanique de 5'300 miles dans le meilleur des cas (et à la voile c'est jamais le meilleur des cas) alors qu'ils devaient avoir prévu une petite traversée de 5 ou 600 miles maxi.

Oui. Il y a d'autres incohérences. La peste qui ne tue que les blancs etc.
Je pardonne ce genre de détails parce qu'ils ne jouent finalement aucun rôle dans la suite du récit.

}^§¤{ a écrit:
ça m'a donné envie de lire une bonne uchronie

Mon conseil : commence par De peur que les ténèbres, de Sprague de Camp.


Hoël a écrit:
Et puis quand même , le tour de force d'avoir réinventé un monde sans l'influence des civilisations européennes !

Rien de foudroyant, mais ça reste un aspect plaisant du livre.
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Mer Avr 23, 2014 8:53 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mer Avr 23, 2014 8:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
je me suis néanmoins terriblement ennuyée en lisant ce pavé

Vu le pourcentage de remplissage à base de monologue sans intérêt, il n'y a que des malades comme nous pour en voir le bout.


Hoël a écrit:
Je ne comprends pas tes remarques sur "les mauvais écrivains" ni sur le manque d'évolution des personnages , c'est justement une des "ficelles" du roman de gare d'amener des perturbations et des bouleversements artificiels qui certes maintiennent le suspens et l'attention mais qui ne correspondent guère à une réalité observable

Pour moi, c'est, au contraire, la marque distinctive des chefs-d'œuvre. A la fin du roman, le personnage ne se trouve plus dans la même situation et/ou n'a plus la même personnalité qu'au début. Plus le personnage a évolué, meilleur est le roman.

Dans la plupart des romans de gare, soit l'auteur essaie pauvrement (avec des clichés) de coller à ce critère et échoue, soit il s'en détourne volontairement parce que ce n'est pas techniquement faisable (roman à formule ou séries de romans à héros récurrent, donc obligatoirement figé dans sa fonction, ses capacités etc.)

Le problème que rencontrent les auteurs sans talent avec ce critère, c'est qu'il est difficile à remplir. Une fois changé par une expérience, le personnage ne convient plus à tout un tas de situations.
Or, pour que la scène suivante fonctionne, il faut non seulement qu'elle soit par elle-même une scène intéressante mais aussi qu'elle s'emboîte avec la personnalité 2.0 du héros. Et ainsi de suite. Concevoir 30 scènes de qualité, c'est à la portée de tout le monde. Mais concevoir 30 scènes de qualité animées par le même personnage central, c'est difficile. C'est pourquoi rares sont les auteurs qui y parviennent. Conscients de cette difficulté, ils adoptent l'une ou l'autre de ces deux stratégies :

- le personnage n'a que 5 scènes dans le roman. Le roman tourne sur une douzaine de personnages "limités" chacun à 5 scènes. Récit choral et latitude d'écriture maximale pour l'auteur. Si une scène du stock de l'auteur ne convient pas à un personnage, elle conviendra à un autre. C'est la méthode la plus facile pour écrire 500 pages de bonne qualité. Exemple : Le Trône de fer.

- le personnage évolue peu. Donc il peut s'intégrer indéfiniment au même genre de scènes. L'auteur peut se répéter. Exemple : David Gemmel

Les deux stratégies ont des défauts évidents sur lesquels je ne m'étendrai pas. Beaucoup de romans que j'ai aimés ont été produits avec l'un ou l'autre de ces deux procédés. Mais il n'y avait pas de chef-d'oeuvre parmi eux. Ils n'étaient pas habités par un personnage fort, vivant, auquel on s'identifie totalement et avec lequel on vibre.

Lire aussi sur le forum :
> Un bon roman


_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Mer Aoû 19, 2015 6:20 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mer Oct 15, 2014 3:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En relisant le dernier message, je suis étonnée d'avoir du expliquer quelque chose d'aussi essentiel. Comment un gros lecteur peut-il ne pas être à la fois conscient et convaincu de l'importance de l'évolution du personnage central ?
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Sam Oct 18, 2014 12:30 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2464
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Oct 15, 2014 4:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca n'a rien à voir avec être un gros lecteur , la majorité des personnes n'évoluent guère au fil de leur vie mais ont plutôt tendance à creuser une ornière rapidement tracée , lorsqu'elles pensent avoir changé radicalement , elles empruntent la plupart du temps une voie antérieure qu'elles avaient enfouie , il en va de même pour les personnages , Bardamu ou le narrateur de la Recherche correspondent exactement à ce que je décris là , l'abracadabrant a son charme , comme le fantastique et le merveilleux , mais en matière de psychologie de personnage , je m'en lasse vite.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Jeu Oct 16, 2014 1:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
Ca n'a rien à voir avec être un gros lecteur

Visiblement.

Hoël a écrit:
l'abracadabrant a son charme , comme le fantastique et le merveilleux , mais en matière de psychologie de personnage , je m'en lasse vite.

L'évolution d'un personnage n'a généralement rien d'abracadabrante ni de fantastique. Il faut au contraire qu'elle paraisse réaliste. Elle a d'autant plus de saveur. A l'inverse, les personnages au paysage émotionnel figé sont - si je me fie à mes lectures - la marque d'un talent moindre, d'un manque d'inspiration ou d'une écriture bâclée.
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Sam Nov 21, 2015 4:56 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Arkeo



Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 44

MessagePosté le: Jeu Oct 16, 2014 7:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ca ne donne pas trés envie de lire les Chroniques des années noires, pourtant j'aime beaucoup les uchronies . . . *Wink*

De plus, j'ai "testé" Kim Stanley Robinson en lisant Mars la rouge il y a quelques années et je me suis ennuyé a mourir.

Il semblerai que le style KS Robinson ne me convienne pas ( et d'aprés les commentaires postés ici, je ne suis pas le seul ).

Dommage. *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5851
Localisation: Sud

MessagePosté le: Ven Oct 17, 2014 8:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis aussi ennuyée à mourir avec la trilogie martienne :-D, et je ne suis pas fan des années noires, mais en revanche j'ai bien aimé sa trilogie sur le climat, qui commence avec 40 signes de la pluie. Peut-être pourrais-tu tenter ?
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Sam Oct 18, 2014 12:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
Je me suis aussi ennuyée à mourir avec la trilogie martienne :-D

Pareil.
De mon point de vue, Kim Stanley Robinson ne sait pas écrire un personnage, ce qui revient à dire (en ce qui me concerne) qu'elle ne sait pas écrire. Même si son talent pour créer des univers riches et dépaysants fait illusion pendant un ou deux chapitres.
C'est peu ou prou l'inaptitude de C. J. Cherryh.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2464
Localisation: Great North

MessagePosté le: Sam Oct 18, 2014 2:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On ne voit plus que les sourcils.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corvus Lusor



Inscrit le: 06 Jan 2014
Messages: 61
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Mar Déc 02, 2014 9:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ayant lu ce livre, je ne puis que confirmer ce qui a été dit: de bonnes idées, mais c'est long comme un jour sans pain. J'ai eu du mal à le finir, c'est dire. *Smile*
_________________
Votre fils ne fait pas ses devoirs, il les commet. (Quino)

Genres littéraires de prédilection : SF, fantastique, fantasy.
Contenu de prédilection : aventure, récit initiatique/personnages centraux, exploration/reconquête, thriller, histoire longue, insolite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Sam Nov 21, 2015 4:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
On ne voit plus que les sourcils.

Je n'ai pas compris ça.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 148141 / 0