Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Trilogie] Les chroniques du Radch - Ann Leckie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
25%
 25%  [ 1 ]
Beaucoup
50%
 50%  [ 2 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
25%
 25%  [ 1 ]
Total des votes : 4

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5090
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Nov 11, 2015 5:21 pm    Sujet du message: [Trilogie] Les chroniques du Radch - Ann Leckie Répondre en citant

Tome 1 : La justice de l'ancillaire

Il se fait appeler Breq et dit venir du Gérantat : un système n’appartenant pas au Radch, aussi lointain par rapport à celui-ci que par rapport à la planète Nilt où Breq se trouve actuellement. Il est venu ici dans un but précis, qu’il poursuit activement depuis près de deux décennies, et il ne s’en laissera pas détourner.
Dix-neuf ans plus tôt, le Radch, empire agressif enchaînant conquêtes sur conquêtes, finalisait sa dernière annexion, celle de la planète Shis’urna. La lieutenant Awn avait été postée sur une des villes principales de la planète, assistée par la décade Un Esk du vaisseau Justice de Toren : vingt ancillaires, des corps humains contrôlés par l’IA du vaisseau, partageant son esprit mais pouvant agir de manière autonome. Quelques troubles et machinations plus tard, la lieutenant Awn était morte, le Justice de Toren détruit et le segment ancillaire Un Esk Dix-Neuf restait le seul survivant…

Intéressée par la présentation de ce space opera récent, j’ai eu l’agréable surprise en le recevant de découvrir qu’il avait reçu un belle brochette de prix littéraires de renom, notamment la triple couronne « Hugo / Locus / Nebula » dont tout amateur de science-fiction sait bien qu’il s’agit de valeurs sûres. C’est donc avec gourmandise que j’ai attaqué ma lecture, et - passé un petit temps pour bien rentrer dans l’histoire - je n’ai effectivement plus décroché.

L’empire radchaaï est une civilisation raffinée mais avant tout militaire, avec une stratégie d’expansion perpétuelle qui n’a été stoppée que récemment. L’auteure insiste à loisir (et de manière parfois un peu trop appuyée et répétitive) sur les détails, importants ou anodins, de cette société : clientélisme à outrance, goût immodéré pour le thé, pudeur associée au port de gants convenables…
Une autre caractéristique marquante du Radch est son insensibilité au genre masculin/féminin, avec un langage neutre et des modes vestimentaires non sexuées. Pour Breq, cela se traduit par de grandes difficultés à s’adresser à des non radchaaïs, et des erreurs fréquentes dans ses suppositions sur le genre de la personne à qui il s’adresse. Pour le lecteur, cela rend la lecture légèrement pénible et déroutante, car le traducteur a opté pour une féminisation à outrance, quasi systématique mais partielle ; on peut ainsi trouver des pronoms féminins suivis de noms masculins, avec des adjectifs accordés ou non sans que l’on puisse déterminer de règle, ou encore des mots qui sonnent curieusement : quelqu’une, une cousin, une être humaine… A priori, on ne sait jamais au départ si un personnage est un homme ou une femme, et j’ai eu quelques déconvenues en le découvrant souvent trop tard, m’étant déjà fait une image mentale de la personne en question, ou en cherchant désespérément à découvrir son genre sans qu’il ne soit jamais réellement mentionné.

Le récit, fait à la première personne par Breq, alterne deux trames. Dans la première, le présent, il court après un objet qui l’intéresse énormément, secourt une ancienne connaissance, planifie une approche de la Maître du Radch, bref il vit au jour le jour en préparant sa vengeance. Dans la deuxième, nous découvrons ce qu’il s’est passé dix-neuf ans plus tôt, et qui a entraîné le fait que désormais Breq soit isolé. La première histoire est plus passionnante que la deuxième, mais celle-ci est nécessaire pour bien comprendre les enjeux.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Breq, élément d’une intelligence artificielle multiple qui se retrouve à son grand dam fragmenté, solitaire. Il a toujours des souvenirs de la période où il était multiple, composé d’un vaisseau et de nombreux ancillaires, mais il a perdu les facultés du vaisseau (qui savait tout de ses occupants, avait accès à une grande base de connaissances…) et il est désormais seul au monde. Pour les Radchaaïs, il n’est qu’une pièce de matériel, une partie de vaisseau, bref pas humain malgré le corps qu’il occupe. Et il n’est certes pas humain, puisque sa conscience est celle - artificielle - d’un vaisseau, mais il n’en est pas moins conscient, intelligent, sensible. Diablement attachant, avec sa petite manie de chantonner tout le temps.
Un autre personnage va être aux côtés de Breq tout au long du livre : la lieutenant Seivarden Vendaaï, que Breq a connue longtemps auparavant sans vraiment l’apprécier, dont il ne sait que faire mais dont il rechigne à se débarrasser. Au début peu sympathique, il évolue, de manière un peu rapide d’ailleurs. Nul doute que l’on aura finalement plaisir à le retrouver par la suite.

J’ai lu quelques critiques négatives dont les auteurs reprochaient à cet ouvrage son manque d’originalité, s’indignant qu’il ait pu recevoir autant de prix. Certes, les idées présentées par Ann Leckie ne sont pas neuves et peuvent être retrouvées au hasard des pages d’autres romans, elle ne s’en cache d’ailleurs pas, mais elle a su les assembler en un tout cohérent et fort agréable à lire, un livre prenant que l’on dévore d’une traite. Pour ma part, je suis sûre que ce roman va me laisser une trace et m’accompagner un moment encore, et je le conseille sans souci à tout amateur de science-fiction. Et j’attends de pied ferme de pouvoir découvrir au printemps prochain la suite de cette trilogie, qui a d’ores et déjà raflé quelques prix elle aussi !

Prix Hugo du meilleur roman 2014
Prix Locus du meilleur premier roman 2014
Prix Nebula 2013
Prix Arthur C. Clarke 2014
Prix British Science Fiction 2013
Prix Sidney J. Bounds du meilleur nouvel auteur 2014
Kitschies Golden Tentacle du meilleur premier roman 2013


Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5568
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Nov 12, 2015 6:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien l'intention de lire la trilogie quand tous les romans seront sortis. Et ma bibliothèque l'a *Very Happy* .

Une interview de l'auteure ici : http://www.actusf.com/spip/Interview-2015-Ann-Leckie-pour-la.html
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
}^§¤{



Inscrit le: 22 Aoû 2013
Messages: 353
Localisation: Pas assez loin...

MessagePosté le: Jeu Nov 12, 2015 10:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lu en début d'année, pas vraiment aimé, 2 étoiles sur 5. J'ai trouvé l'histoire confuse, j'étais souvent un peu perdu et un truc qui n'est vraiment pas passé, c'est l'incapacité pour l'IA Breq de déterminer le genre des êtres humains, ridicule !
Pas pressé de lire la suite, si jamais je le fais.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2297
Localisation: Great North

MessagePosté le: Jeu Nov 12, 2015 3:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Beaucoup de polémiques depuis sa sortie en France , il est sur ma P.A.L.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Jeu Nov 19, 2015 3:16 pm    Sujet du message: Re: [Trilogie] Les chroniques du Radch - Ann Leckie Répondre en citant

Soleil* a écrit:
Une autre caractéristique marquante du Radch est son insensibilité au genre masculin/féminin, avec un langage neutre et des modes vestimentaires non sexuées. Pour Breq, cela se traduit par de grandes difficultés à s’adresser à des non radchaaïs, et des erreurs fréquentes dans ses suppositions sur le genre de la personne à qui il s’adresse. Pour le lecteur, cela rend la lecture légèrement pénible et déroutante, (...) A priori, on ne sait jamais au départ si un personnage est un homme ou une femme, et j’ai eu quelques déconvenues en le découvrant souvent trop tard

Le procédé ne m'avait pas dérangé. En outre, il permet à l'auteure de ne révéler qu'au chapitre 18 (c'est à dire à la fin du livre)
Spoiler:

que le personnage principal, Un Esk/Breq, est une femme.

Ce que j'ai apprécié. Ça explique a posteriori le fait que les erreurs de genre commises par le personnage principal sont presque toujours dans le même sens.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5090
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Jeu Nov 19, 2015 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, j'ai dû rater ce passage là, parce que j'étais restée dans le doute...
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Jeu Nov 19, 2015 10:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ça fait un bon rebondissement, je trouve. Je ne m'y attendais pas du tout.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Mika



Inscrit le: 07 Déc 2010
Messages: 470
Localisation: Loir et Cher

MessagePosté le: Jeu Nov 19, 2015 11:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Intrigant.

J'avoue que j'ai été rebuté en début de ton résumé par l'accumulation de noms "exotiques". Je n'aime pas vraiment ça. J'ai souvent l'impression d'un artifice facile pour apporter une touche SF à un roman sans ambition.

Cela dit ta critique donne envie de passer par delà cette première impression. Je crois que moi aussi je vais attendre que la trilogie soit sortie pour voir si je me laisse tenter ou non.
_________________
N'est déçu que celui qui croit trop. N'est heureux que celui qui croit assez.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
SF_dévore



Inscrit le: 27 Oct 2015
Messages: 14

MessagePosté le: Ven Nov 20, 2015 9:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai trouvé le roman compliqué et le personnage de Breq peu attachant.
Par contre c'est très bien écrit, ce qui explique sans doute les prix reçus.
Je ne pense pas que je lirai la suite.
Dans les romans de Science-Fiction, je suis plutôt à la recherche d'originalité ou d'histoires à rebondissements.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Sam Nov 21, 2015 9:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Globalement, c'est un bon roman, bien rythmé, avec quelques jolies idées SF dans la nature du conflit au sommet du pouvoir et dans la description de la psyche éclatée de Justice de Toren. Rien de génial mais ça reste plus créatif que la plupart des romans actuels de SF.

}^§¤{ a écrit:
J'ai trouvé l'histoire confuse, j'étais souvent un peu perdu
SF_dévore a écrit:
J'ai trouvé le roman compliqué (...) je suis plutôt à la recherche d'originalité ou d'histoires à rebondissements.

Tout le contraire pour moi. J'ai trouvé l'histoire simple, plutôt originale et riche en rebondissements. Cette linéarité bien gérée est même le point fort du roman à mes yeux. Surprenant qu'on puisse trouver cette histoire compliquée, tant le parcours est fléché.

SF_dévore a écrit:
le personnage de Breq peu attachant.

C'est le tendon d'Achille de ce roman : pendant la première moitié, l'auteure nous cache la motivation de Breq, et il faut attendre la toute fin pour un aperçu de ses émotions. Certes, cela booste la fin mais cela nuit à la qualité du personnage principal. Difficile de s'y attacher. Avec une intrigue émotionnelle plus étoffée autour de Breq, ça aurait pu être un des chefs d'oeuvre du genre.

Lire aussi sur le forum
> Un personnage principal qui évolue
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5090
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mar Mai 24, 2016 7:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 2 : L'épée de l'ancillaire

Les événements engendrés par la confrontation de Breq et d'Anander Mianaaï ont mis en évidence de manière explosive la nature double de la Maître de l'empire radchaaï, dont les multiples avatars ont constitué des clans aux objectifs opposés et prêts à tout pour prendre le dessus. Jamais Breq n'aurait imaginé reprendre du service pour le compte de la despote, pourtant telle est la situation désormais : Breq, affublée du douteux nom de famille Mianaaï qui la catalogue comme une cousine de la Maître du Radch, est aux commandes du vaisseau Miséricorde de Kalr, avec pour mission d'assurer l'ordre et la protection des Citoyens dans le système d'Athoek, sans nouvelle depuis la fermeture impromptue des Portes stellaires.

Si Breq a accepté de se rendre là-bas, c'est parce qu'elle veut y retrouver la sœur de la lieutenant Awn, envers laquelle elle se sent une dette. Il lui est en effet difficile de vivre en sachant que c'est elle-même qui a deux décennies plus tôt abattu, sur ordre, le lieutenant qu'elle appréciait énormément...
Une mission facile dans un système tranquille. Pourtant, dès son arrivée, son vaisseau est attaqué. Les dirigeants de la Station semblent celer de nombreux mystères. Et la tension couve, entre les personnes haut placées fortunés et les immigrées qui se font purement et simplement exploiter, sans aucune considération. Un vrai panier de crabe, que les nouvelles qu'apporte Breq va encore agiter...

L'univers et le passé de Breq étant déjà posés, ce deuxième tome des Chroniques du Radch a beaucoup plus de rythme que le premier. Finis les flashbacks dans le lourd passé de Breq, place à l'intrigue. Celle-ci est un peu déconnectée de la politique globale du Rach, avec la guerre intime Mianaaï / Mianaaï et la menace des extraterrestres Presgers, c'est une histoire plus banale mêlant magouilles, trahison et injustice sociale. Sympa, mais moins original que le premier tome.

Pour moi, tout l'intérêt que je porte au roman vient du personnage de Breq, que j'aime beaucoup. Ceux qui la rencontrent la pensent froide et impitoyable, d'autant que son statut d'ancillaire fait qu'elle n'exprime pas ses émotions sur son visage. Pourtant, quelle colère en elle ! Et cette douleur poignante de la solitude, ce regret constant de l'époque où elle était une entité multiple, un vaisseau avec ses ancillaires... Elle a beau regarder souvent et au débotté par les yeux des soldats sous ses ordres, juger de leurs émotions par le biais de son Vaisseau très prévenant, la mélancolie est toujours là.
Les personnages secondaires sont plus nombreux que précédemment, étoffant le contexte. J'ai un peu regretté que la fidèle Seivarden soit mise de côté dans l'intrigue, mais apprécié l'apparition du lieutenant Tisawat, avec ses problèmes difficiles.

Dès les premières pages, j'ai été scotchée à ma lecture. La plume est fluide et les pages se tournent toutes seules. Le seul problème de cet excellent ouvrage, c'est que la fin est loin de résoudre tous les éléments de la situation et qu'il va falloir attendre la suite pour découvrir ce qu'il va advenir !

Prix British Science Fiction 2014.
Prix Locus du meilleur roman de science-fiction 2015.


Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5568
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Mai 24, 2016 8:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis contente de voir que ça reste prometteur. Une idée de la date de sortie du dernier tome ?
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5090
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mar Mai 24, 2016 10:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

La VO est déjà sortie. Wikipedia et Amazon annoncent le 5 octobre pour la VF. *Smile*
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5568
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Mai 24, 2016 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bien, voilà une bonne nouvelle !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Sam Juil 23, 2016 12:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le tome 2 est plaisant.
Le récit n'a pas l'ampleur du tome 1 mais la connexion empathique du personnage principal avec les membres de son entourage est une bonne idée.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2297
Localisation: Great North

MessagePosté le: Dim Juil 24, 2016 12:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'attends un peu pour lire le deuxième afin que le troisième ne tarde pas trop.

Pour ma Pomme, une très agréable lecture N.S.O., ça faisait un bout de temps que ça n'était pas arrivé, très en-dessous néanmoins de Succession de Westerfeld dans une veine similaire.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2258
Localisation: ouest

MessagePosté le: Dim Juil 24, 2016 8:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

pardon, je discutais au fond de la classe :
c'est quoi une lecture NSO ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5568
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Juil 24, 2016 9:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

New Space Opera :-).
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Dim Juil 24, 2016 2:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

.. qui n'a de new que le nom, d'ailleurs. Et c'est très bien comme ça.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2258
Localisation: ouest

MessagePosté le: Lun Juil 25, 2016 4:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

merci bien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2297
Localisation: Great North

MessagePosté le: Lun Juil 25, 2016 11:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le "New Space Opera", c'est, grosso modo, une fusion entre le Space Opera et le Cyberpunk.

Certains ont vu dans le cycle de la "Culture" de Banks une apothéose du genre, je lui préfère (quoique l'appréciant beaucoup) celui des Légions immortelles de Westerfeld ou Suprématie de Laurent McAllister, alias Jean-Louis Trudel & Yves Meynard.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2297
Localisation: Great North

MessagePosté le: Lun Oct 24, 2016 4:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lu le deuxième volume des chroniques du Radch, ça me plait toujours autant, avec une psychologie des personnages très fouillée et le revers des empires trop étendus, fussent-ils stellaires. Vivement le troisième !
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maurice



Inscrit le: 10 Mai 2003
Messages: 947
Localisation: Martigues en Provence

MessagePosté le: Lun Oct 24, 2016 8:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de les emprunter a ma Médiathèque, je reviens une fois lus *Smile*
d'ailleurs c'est votre faute si ma PAL ne descend pas *Smile* *Wink*
_________________
"Sur les rayons des bibliothèques, je vis un monde surgir de l'horizon" (Jack London)
Maintenant je ne retarde rien Ne repousse ou ne conserve rien qui pourrait apporter de la joie et des rires à nos vies Je me dis que chaque jour est spécial
Chaque jour, chaque heure, chaque minute est spéciale
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4269
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Lun Nov 07, 2016 12:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je vais peut être bien faire monter ma PAL moi aussi...
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2297
Localisation: Great North

MessagePosté le: Dim Nov 27, 2016 5:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà, le troisième est lu. Plutôt déçu par le ton et les péripéties beaucoup trop fleur bleue à mon goût. Deux personnages passionnants mais sous-exploités, le traducteur Pressger et l'ancillaire "cousin". La trilogie est toutefois conseillée vivement par ma Pomme pour son ensemble.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Lun Nov 28, 2016 8:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Soleil* a écrit:
Ah, j'ai dû rater ce passage là, parce que j'étais restée dans le doute...

Du coup, tu as le même problème que le personnage principal, ce qui renforce peut être ton immersion dans le récit.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5090
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Lun Nov 28, 2016 9:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu saurais me dire à quelle page c'est ?
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Ven Déc 02, 2016 10:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pages 303 et 304


Plus tôt dans le récit, on avait appris que Breq ressemblait beaucoup à une effigie. Mais on ne disposait pas de description de l'effigie en question. Lacune comblée page 303 avec la description de l'hologramme.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2297
Localisation: Great North

MessagePosté le: Sam Déc 03, 2016 10:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Pages 303 et 304


Plus tôt dans le récit, on avait appris que Breq ressemblait beaucoup à une effigie. Mais on ne disposait pas de description de l'effigie en question. Lacune comblée page 303 avec la description de l'hologramme.


C'est ça, il est même clairement dit qu'à l'instar de l'effigie/idole, elle est d'une beauté remarquable.
Spoiler:

Un truc qui m'a chiffonné tout au long des volumes c'est la supériorité imparable dans les affrontements physiques, certes elle a des capacités d'analyse d'une fraction d'I.A. et la vitesse d'exécution qui va avec, mais de là à en faire une superwarrior...


_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5090
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2016 8:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

ça y est, j'ai retrouvé la passage, merci.
Et j'en ai profité pour entamer une relecture...
A l'usage, le mix de genres dans le récit ne me gêne plus du tout, ça fait partie du tout. Mais j'avoue que le ton plus féminin des phrases (que j'attribuais initialement à une culture féminisée, même s'il est bien dit qu'elle est indifférente au sexe) m'influence largement : inconsciemment, je me représente tous les personnages comme féminins, même ceux dont on sait qu'ils sont mâles. Genre, Anander Mianaaï apparentée aux Trois Nornes... :-)
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5090
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Déc 30, 2016 10:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 3 : La miséricorde de l'ancillaire

Breq a réussi à mettre en échec ses adversaires les plus évidents sur la station Athoek (notamment la capitaine Hetnys qui avait tenté de l'assassiner), mais tout n'est pas réglé pour autant. La station est surpeuplée suite à l'évacuation des Sous-Jardins, or les manœuvres politiques des autorités religieuses retardent la reconstruction.

En attendant, l'inspection minutieuse des lieux a déniché - en lieu et place des dizaines de personnes non autorisées que craignaient la gouverneur Giarod - un unique individu suspect, mais dont la présence n'est pas anodine : Breq l'identifie rapidement comme un ancillaire du vaisseau notaï caché dans le Système Fantôme, le Sphène.
Comme si cela ne suffisait pas, un autre individu se présente inopinément sur la station : Zéiat, un nouveau traducteur Presger venu voir ce qu'il est advenu de son prédécesseur. Un être de fort bonne volonté, mais qui n'a d'humain que la forme et se révèle fort délicat à manier.

J'attendais impatiemment ce roman qui clôt la trilogie des chroniques du Radch, je n'ai vraiment pas été déçue. Breq est toujours au centre de l'histoire, mais reste entouré de personnages que l'on prend plaisir à suivre. Le ton est plus intime, on rentre bien dans la peau des personnages. On apprécie ainsi les interactions de l'Intelligence Artificielle esseulée avec son Vaisseau, le Miséricorde de Kalr, qui commence à affirmer sa personnalité, ou avec l'énigmatique Sphène, qui n'en dit pas beaucoup mais dont on apprécie les remarques caustiques. Sans parler du traducteur Presger, qui assure une dose d'humour par la manière décalée dont elle appréhende les coutumes humaines.

Les questions que l'on se posait précédemment trouvent leur réponses. La guerre civile entamée par Anaander Mianaaï, la toute-puissante Maître du Radch, contre elle-même reste d'actualité, mais moins brûlante pour Breq et ses proches. Car Ann Leckie a su jouer de tous les éléments qu'elle avait glissés dans son récit jusque là pour nous concocter une fin explosive, qui accumule les claques à toute vitesse et m'a laissée ébahie... et ravie de son ingéniosité. Il y a certes quelques facilités (la manière dont s'en sort Queter, par exemple) mais pour l'essentiel c'est fort bien pensé. La fin est à la fois satisfaisante en soi et assez ouverte pour permettre de continuer à explorer cet univers dans d'autres romans, si l'auteure le souhaite ; pour ma part, ça ferait mon bonheur !

A noter que les fautes volontaires d'accord et de genre, si troublantes au début de la trilogie, ont fini par faire partie du décor. D'autant qu'une logique se dégage finalement (bien aidée en cela par une discussion entre Breq et Sphène page 238) : si les noms sont toujours au masculin, ils s'accordent par contre au féminin pour montrer qu'il s'agit d'une personne, ou restent au neutre (masculin, donc, pour nous) quand il s'agit d'une I.A. Une fois habitués, on ne s'en rend plus vraiment compte.

Pour tous ceux qui ont aimé les deux premiers romans, courez acheter ce dernier, vous ne le regretterez pas. Pour moi en tout cas, cette trilogie a été une de mes plus belles découvertes ces derniers temps.

Prix Locus du meilleur roman de science-fiction 2016.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5568
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Jan 02, 2017 2:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Plus d'excuse, je vais m'y attaquer. D'autant que ma bibliothèque l'a.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 9:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
Spoiler:

Un truc qui m'a chiffonné tout au long des volumes c'est la supériorité imparable dans les affrontements physiques, certes elle a des capacités d'analyse d'une fraction d'I.A. et la vitesse d'exécution qui va avec, mais de là à en faire une superwarrior...


Breq n'accomplit rien qui ne soit à la portée de n'importe quel(le) combattant(e) d'élite. Une compétence acquise probablement de la même manière. Des années d'entraînement et une excellente forme physique. Si on ajoute à ça l'absence de peur et une faculté d'analyse optimale quel que soit le danger ...

Bien que la question de l'origine des aptitudes ne se pose pas ici, elle me turlupine systématiquement. Dès que je vois un film ou lis un livre dont le personnage principal est un combattant insurpassable, je trouve frustrante l'absence d'explication. Par exemple, Carbone Modifié, dont le héros n'aurait fait qu'une bouchée de Breq.
Comme le le signalais à l'époque, j'aurais adoré une explication :

theyoubot a écrit:
Ce qui manque à Carbone Modifié pour être un grand roman SF, c'est une vraie description du talent de diplo ou au moins du neurachem

_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Mer Mar 29, 2017 11:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 3 décevant, au passage. Pour moi, en tous cas. L'auteure n'avait qu'une centaine de pages, le reste est à mon humble avis du remplissage éhonté.
Mais je recommande chaudement les deux premiers tomes.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5568
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2017 8:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Fini le premier tome. Je l'ai beaucoup aimé, même si j'ai eu du mal à y entrer. Et en fait je ne me suis jamais demandé à quel genre appartenaient les personnages, ça ne m'a pas paru important.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3784

MessagePosté le: Dim Juin 25, 2017 8:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pareil
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1863
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Mer Juin 28, 2017 8:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je me la note celle-là, ça a l'air vraiment tentant.
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5568
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Juil 03, 2017 7:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fini le deuxième tome. Moins d'ampleur dans celui-ci, mais les intrigues politiques, pour être à échelle plus réduite, n'en sont pas moins potentiellement mortelles, et les personnages sont toujours intéressants, même si je regrette la mise en retrait de Seivarden.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 131109 / 0