Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quand le vieux se fait désirer

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mar Oct 21, 2014 1:46 pm    Sujet du message: Quand le vieux se fait désirer Répondre en citant

Je n'ai pas eu la chance d'être né à une époque où la SF dominait, puis l'horreur et le fantastique était publié. Je constate que c'est très compliqué de trouver des titres de romans ou recueils de nouvelles classé dans ces genres. Il existe certainement des pépites qui resteront inconnu faute de non-réédition.
La mode littéraire veut qu'un tel ou un tel soit publié. Nous avons eu la déferlante Fantasy grâce à l'adaptation cinématographique du Seigneur des Anneaux et Harry Potter. Puis, vinrent la bit-lit où se côtoie romance entre loup-garou et vampire. Aujourd’hui, c'est sur la vague des hunger game et autres que surf les éditeurs.
Bon ! Y'en à ras le bol. J'ai eu de la chance de trouver quelques merveilles de la SF et du fantastique, mais il y en a encore beaucoup d'autre à trouver.
À part les gros classiques, dont je ne juge pas la qualité, soient les seuls survivants dans les rayonnages ? Je gerbe devant la gondole plein à craqué de Stephen King alors que mon cœur me pousse vers la sortie du magasin en courant, car je ne trouve aucun Sturgeon, McCammon, Masterton,...
Il ne me reste plus qu'à écumer les marchés aux livres dans la région de l'ouest en quête d'un précieux Graal.
Il y a temps à découvrir, mais peu de chance de nous émerveiller dans ce monde où le commerce reste campé sur leurs livres sans intérêt pour moi.
Alors, oui, c'est quelque part un coup de gueule, un cri e désespoir que je lance. Je me console devant ma bibliothèque où j’exhibe les trop rares merveilles.
Revenir en haut de page
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2276
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Oct 21, 2014 2:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je prête volontiers mais tu as l'air un peu loin du nord.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mar Oct 21, 2014 5:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour cet élan de bonté. Oui, je suis loin, bien à l'Ouest. Et puis, je préfère les posséder. Quelque part, est-ce de l'égocentrisme ou autre que de montrer aux autres mes livres *Laughing* .
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Mar Oct 21, 2014 10:47 pm    Sujet du message: Re: Quand le vieux se fait désirer Répondre en citant

Tango's a écrit:
Nous avons eu la déferlante Fantasy grâce à l'adaptation cinématographique du Seigneur des Anneaux et Harry Potter. Puis, vinrent la bit-lit où se côtoie romance entre loup-garou et vampire. Aujourd’hui, c'est sur la vague des hunger game et autres

En France, il doit en rester moins d'une dizaine de librairies avec un rayon SF que je juge valable. Pour dire ça, je m'appuie sur ma connaissance des librairies parisiennes, lilloises et bordelaises. D'ailleurs, les librairies (tous genres confondus) se sont raréfiées au cours de ma vie. J'en ai vu disparaître des dizaines entre mon enfance et aujourd'hui.
Que reste-il ?
- deux ou trois librairies gigantesques comme celle qui est à deux pas de chez moi. 140 000 livres ! Dont 5000 de SF et fantasy. Sur ces 5000, tous récents, il y en a environ un quart que je juge passable. Le reste est là pour attraper les pigeons avec les trompe couillons habituels : un genre à la mode (ceux que tu as cités), une belle couverture, un résumé alléchant, un auteur connu etc.
- le net où tu peux retrouver et acheter d'occasion tous les chefs d'oeuvre des décennies passées. Ils ne sont pas réédités et je crains qu'ils ne le soient jamais.

Je mets tous mes espoirs dans le net
J'ai perdu plusieurs centaines de romans SF, environ 10% de ma collection, dans un déménagement à l'étranger. J'ai entrepris de les racheter sur le net. Le souci est que je n'avais pas de liste. Je sais le nombre de livres perdus (je connais le nombre de cartons égarés et leur capacité) mais j'ignore les titres. J'en suis donc réduite à m'en remettre au hasard. Il faut que je tombe sur le titre du roman pour avoir le déclic : hey, je l'avais celui-là !

La détérioration de l'offre en librairies fait fortement penser à la détérioration de l'offre en salles de cinémas. Au fil des ans, Hollywood a perdu la capacité à produire des films pour tous les publics. Les publics ignorés ont fini par déserter les salles, les spectateurs de plus de 40 ans par exemple. Et comme dans la même période, les coûts de communication n'ont cessé d'augmenter, Hollywood n'a eu d'autres choix pour survivre que de se concentrer sur des films fédérateurs centrés sur un public adolescent (en débordant un peu quand c'est possible sur enfants et jeunes adultes). C'est pour ça qu'Hollywood exploite jusqu'à la nausée le filon des suites et des films de super héros. Adieu les personnages avec une épaisseur psychologique, des dialogues de qualité, des problématiques d'adultes. Aujourd'hui un blockbuster doit avoir un rythme d'enfer, des effets spéciaux spectaculaires et une intrigue psychologique qui tient sur un timbre poste.
La SFF actuelle me fait aussi l'effet de se concentrer désespérément sur les rares filons qui lui restent.
Des experts réputés pensent qu'Hollywood va mourir, que la plupart des cinémas occidentaux mourront avec lui et que cela se passera de notre vivant. Je pense que la littérature SF va mourir (c'est à dire chuter jusqu'aux tirages actuels des romans de western). Que tous les genres en dehors des romance novels feront de même (fantasy, polar, espionnage, romans historiques, chick lit etc.). Et que les librairies telles qu'elles existent aujourd'hui vont disparaître, faute d'être viables. Cette mort lente est en cours, nous y assistons en direct.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mer Oct 22, 2014 6:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Je pense que la littérature SF va mourir (c'est à dire chuter jusqu'aux tirages actuels des romans de western). Que tous les genres en dehors des romance novels feront de même (fantasy, polar, espionnage, romans historiques, chick lit etc.). Et que les librairies telles qu'elles existent aujourd'hui vont disparaître, faute d'être viables. Cette mort lente est en cours, nous y assistons en direct.

Une version bien pessimiste et j'espère que tu te tromperas. Quoi qu'il en soit, j'ai espoir dans les nouveaux auteurs comme Pierre Bordage. Je pense également que l'arrivée du numérique va détruire beaucoup d'emploi dans le domaine des livres. Les mœurs évolues.

J'aurai préféré faire vivre une petite librairie, mais fort est de constater que les livres que je recherche deviennent rares et qu'Internet, ainsi que le marché de l'occasion, soient les seuls moyens de me les procurer. Ça me motive encore plus à me bouger pour écumer les marchés aux livres et autres festivités. Même si je ne trouve pas forcément le précieux sésame, j'aurai au moins la conscience tranquille en me disant que j'aurai tenté le coup.
Quand je pense que les génération futurs et actuelles ne connaîtront jamais certains titres, cela me désole.
Revenir en haut de page
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5552
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Oct 22, 2014 8:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Euh... Je ne qualifierais pas Bordage de "nouvel auteur" ^^, sauf bien sûr par rapport à Wul ou Sturgeon :-D. Cela dit, le problème n'est pas uniquement celui des rééditions, mais plus généralement des choix des éditeurs. Par exemple, j'ai ouï dire que Kim Stanley Robinson ne trouve pas à faire traduire en français 2312, son dernier titre (qu'un connaisseur de mes amis, à qui je me fie, juge excellent) parce que, d'après les éditeurs français, "ce n'est pas ce que veut le public". *gros soupir*
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5699
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Oct 22, 2014 9:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Je pense que la littérature SF va mourir (c'est à dire chuter jusqu'aux tirages actuels des romans de western). Que tous les genres en dehors des romance novels feront de même (fantasy, polar, espionnage, romans historiques, chick lit etc.). Et que les librairies telles qu'elles existent aujourd'hui vont disparaître, faute d'être viables. Cette mort lente est en cours, nous y assistons en direct.

Pessimiste, et fondé sur quoi ?
Des nouveaux livres - et des nouveaux auteurs - il en naît tous les jours. Et avec l'auto-publication (sur Amazon, par exemple), c'est un nouveau marché qui s'ouvre.
Après, je dis pas que la qualité est toujours au rendez-vous, mais c'est un autre débat.
Quant aux librairies, c'est vrai qu'elles ont parfois des difficultés, mais c'est un sujet distinct.

Tango's a écrit:
Je pense également que l'arrivée du numérique va détruire beaucoup d'emploi dans le domaine des livres.

Dans l'impression, surtout. Mais bon, si c'est ainsi que les choses évoluent, faudra évoluer avec.

Citation:
Quand je pense que les génération futurs et actuelles ne connaîtront jamais certains titres, cela me désole.

C'est faux et archi-faux.
Au pire, ça tombera dans le domaine public et sera numérisé.
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2276
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Oct 22, 2014 3:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La convention de la S.F. 2016 aura lieu à Bordeaux , la librairie O'merveilles y sera présente comme à chaque fois et ils ont un sacré fond.

Elle est sise à Grenoble , je te mets le lien :


http://omerveilles.com/antichambre.php

Il y a aussi Scylla à Paris :

http://www.scylla.fr/pages/occasions

Et plein d'autres que je ne connais pas mais un peu de recherche sur le net te permettra de les trouver, et la plupart ont des frais de livraison raisonnables.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mer Oct 22, 2014 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Hoël pour ces deux liens. Hop, je vais les rajouter en marque-page.
Pour la covention, c'est un peu loin, dans la date et dans l'espace (si j'ose dire *Mr. Green* ).
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Mer Oct 22, 2014 8:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Crazy a écrit:
Des nouveaux livres - et des nouveaux auteurs - il en naît tous les jours. Et avec l'auto-publication (sur Amazon, par exemple), c'est un nouveau marché qui s'ouvre.

Je n'en doute pas. Mais ça n'empêche pas - ni n'empêchera - les librairies de mourir.

Tango's a écrit:
Une version bien pessimiste et j'espère que tu te tromperas

Je l'espère aussi de tout coeur.

Crazy a écrit:
Pessimiste, et fondé sur quoi ?

- la raréfaction et disparition des librairies de taille moyenne et des librairies spécialisés
- la détérioration de l'offre dans les librairies survivantes. En particulier, je me reconnais totalement dans le constat exaspéré de Tango, premier message

Durant les années 2000 où les vidéo-clubs ont agonisé avant de mourir, ils ont présenté les mêmes signes que les librairies aujourd'hui
- raréfaction puis disparition des titres anciens. A la fin, on ne trouvait plus dans les vidéo-clubs que des films datant de 3 ans ou plus récents
- disparition des employés qualifiés : à la fin il n'y avait plus dans les vidéo-clubs que des employés complètement ignares en cinéma. Tout comme aujourd'hui, il n'y a plus que des vendeurs incultes dans les librairies.
- baisse de qualité des films les plus loués / vendus : à la fin, les vidéos-clubs (tout comme les cinémas aujourd'hui) faisaient leurs plus gros chiffres sur des films de piètre qualité. Aujourd'hui, les deux romanciers les plus vendus en France sont Levy et Musso.

A qui la faute ?
Je ne dis pas que les librairies sont responsables de leur mort lente. Elles meurent aussi parce que tout un tas de livres intéressants ne se vendent plus. Le public ne répond plus présent. Les librairies se concentrent donc sur ce qui se vend encore et sur les méthodes adaptées pour vendre ces produits calibrés. Là encore, le parallèle avec le cinéma est évident. Hollywood décline parce que le public des salles obscures est de plus en plus jeune, et de moins en moins nombreux. Mais le public adulte disparaît parce que la qualité des films décline. Dans les deux cas, Hollywood et les librairies, on a une offre et une demande qui déclinent de conserve. La responsabilité est partagée, comme dans tous changement de société. Et dans les deux cas, c'est Internet qui héritera des ruines. La mort des majors hollywoodiennes va laisser la place à des sociétés de production greffées au net et diffusant sans passer par des salles de cinéma. La mort des librairies va laisser la place à Amazon et à ses successeurs.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Rudy



Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 124
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Mer Oct 22, 2014 9:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je partage l'analyse de Theyoubot quant à l'avenir du livre et du cinéma.

Quand je fais mes courses dans les grandes surfaces, je passe régulièrement devant le rayon livres et je suis effaré par ce qui est proposé sur les présentoirs. Pas étonnant que beaucoup se détournent de cette "littérature". Ca donne l'impression d'un plan concerté d'abrutissement du public.

Quant à Tango's, qu'il ne se plaigne pas trop. En tant qu'adolescent et jeune adulte je ne connaissais, si ma mémoire ne me fait pas défaut, que 3 collections de SF : "Anticipation" au Fleuve noir, "Présence du futur" chez Denoël et "Le rayon fantastique" qui à ma connaissance a été le premier à publier des romans traduit de l'anglais (américain). En gros, 2 à 3 livres par mois dont très peu de qualité. La Fantasy et le Fantastique étaient pratiquement inexistants.

Au milieu des années 70 il y a eu une sorte d'explosion en SF et la plupart des maisons d'éditions ont créé leur collection. Puis les choses se sont calmées jusqu'à aujourd'hui où il sort quand même pas mal de bouquins dans le domaine de l'imaginaire notamment en Fantasy même si la qualité n'est pas souvent au rendez-vous !

Rudy
_________________
Vieillir est le meilleur moyen de vivre longtemps
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Jeu Oct 23, 2014 12:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lire aussi sur le forum
> la librairie idéale : l'incompétence des librairies actuelles


Rudy a écrit:
Quand je fais mes courses dans les grandes surfaces, je passe régulièrement devant le rayon livres et je suis effaré par ce qui est proposé

Les critères de chefs de rayons livres sont mystérieux. Peut être que le chef de rayon gère à la fois le rayon livres et la rayon voisin (par exemple téléphones portables) en étant hautement qualifié pour ce dernier.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Tango's
Invité





MessagePosté le: Jeu Oct 23, 2014 5:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Lire aussi sur le forum
> la librairie idéale : l'incompétence des librairies actuelles


Rudy a écrit:
Quand je fais mes courses dans les grandes surfaces, je passe régulièrement devant le rayon livres et je suis effaré par ce qui est proposé

Les critères de chefs de rayons livres sont mystérieux. Peut être que le chef de rayon gère à la fois le rayon livres et la rayon voisin (par exemple téléphones portables) en étant hautement qualifié pour ce dernier.

Il y a une très grosse différence entre un libraire et un chef de rayon de grande surface. Les responsables de magasin sont là uniquement pour faire du chiffre. Ils en n'ont rien à faire d'ouvrages de qualités. Leur but, c'est de vendre et qu'est-ce qui fait vendre ? C'est simple les auteurs populaires comme Stephen King *Twisted Evil* et bien sûr les best-seller. S'il y a bien un endroit où je n'achète pas mes livres, c'est bien là.

Rudy a écrit:
Quant à Tango's, qu'il ne se plaigne pas trop. En tant qu'adolescent et jeune adulte je ne connaissais, si ma mémoire ne me fait pas défaut, que 3 collections de SF : "Anticipation" au Fleuve noir, "Présence du futur" chez Denoël et "Le rayon fantastique" qui à ma connaissance a été le premier à publier des romans traduit de l'anglais (américain). En gros, 2 à 3 livres par mois dont très peu de qualité. La Fantasy et le Fantastique étaient pratiquement inexistants.

Je me plains de l'édition actuel. J'aimerai bien pouvoir trouver de bons titres comme il se faisait (pas toujours) avec l'âge d'or de la SF. Je recherche la merveille de Clive Barker : "Imajica" totalement épuisé.

Lisbeï a écrit:
Euh... Je ne qualifierais pas Bordage de "nouvel auteur" ^^

Je voulais dire d'auteur actuel. La nouvelle vague d'auteurs de SF. Il y a toute une génération qui ne sont plus de ce monde *Sad* . Mais le talent reste éternel.

theyoubot a écrit:
Là encore, le parallèle avec le cinéma est évident. Hollywood décline parce que le public des salles obscures est de plus en plus jeune, et de moins en moins nombreux.

C'est un autre débat. C'est aussi parce que c'est facile sur Internet de chopper un film. Aussi parce que les places de ciné sont cher. Aussi parce qu'au ciné, l'ambiance est devenu maussade...
Revenir en haut de page
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1648
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Jeu Oct 23, 2014 7:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rudy a écrit:


Quand je fais mes courses dans les grandes surfaces, je passe régulièrement devant le rayon livres et je suis effaré par ce qui est proposé sur les présentoirs. Pas étonnant que beaucoup se détournent de cette "littérature". Ca donne l'impression d'un plan concerté d'abrutissement du public.
Rudy


Pour avoir bossé dans ce genre de rayon, il faut savoir une chose c'est que le chef de département se fiche de savoir si son chef de rayon aime la littérature ou pas. Déjà ça pose le décor.

Ensuite, le chef de rayon n'a aucun choix à faire. Les envois de la majeure partie des bouquins sont gérés au niveau des plates formes nationales, via les distributeurs. C'est à dire qu'un chef de rayon ne gère que la partie "économique" dudit rayon... Ce qu'il y a dedans, ce n'est pas lui qui choisit. Les contrats avec les distributeurs sont du genre : "On vous envois tant d'exemplaires des nouveautés, elles doivent rester tant de temps minimum en rayon". Point.

Dans la plupart des grande surfaces, il n'y a aucune latitude réelle pour faire de ce rayon un rayon "à part". C'est surtout la taille globale du magasin qui décidera de la taille du rayon (chiffre d'affaires espéré via le bassin de population touchées... ) C'est pour cela que la majeure partie de ces rayons sont très pauvres au niveau choix. J'ai évidement des contre exemple mais ils sont plutôt rare... hélas. Un des plus beaux rayons livres que je connaisse se trouve à Cora Houdement, dans la banlieue de Nancy. Mais le magasin en lui même doit faire dans les 16 000 mètres carrés... Ceci expliquant cela.

Un exemple de livres qui ne restent jamais longtemps en rayon : Harlequin et toutes les déclinaisons de la marque. Ces livres ont des date de péremption, car il sort, quoiqu'il advienne, entre 3 et 6 titres par collection et par mois. Quand un livre invendu doit sortir du rayon, les employés, dans le secret des entrepôts, arrachent les couvertures et jettent les pages à la benne. Les couvertures servent à prouver que le livre n'a pas été vendu, et cela coûte moins cher de ne renvoyer QUE les couvertures...

Et il ne faut pas se leurrer, les gens qui achètent des livres en grande surface le fond parce qu'ils n'iraient pas forcément en librairie pour le faire. Pourquoi se déplacer quand on a sous la main, entre les fruits et la poissonnerie le dernier bouquin à la mode ? Ils ne viennent pas là pour chercher un conseil mais juste un produit... Comme les autres.

En un an dans ce rayon, j'ai eu deux questions de gens qui cherchaient des livres pour des occasions assez spéciales (donc introuvable en grande surface)... Deux, c'est assez peu...
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Jeu Oct 23, 2014 10:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

wow

Tango's a écrit:
C'est aussi parce que c'est facile sur Internet de chopper un film

Ou un livre. En payant, certes, mais avec la certitude du choix maximal, du meilleur prix et sans s'infliger la perte de temps, le bruit, la pollution, les embouteillages, le mauvais temps, la recherche d'une place où se garer, la queue à la caisse ..
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Tango's
Invité





MessagePosté le: Ven Oct 24, 2014 4:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

@theyoubot je sous entendais le piratage.

Par contre, je trouve ça super sympa de converser avec des petits libraires sur les livres que l'on a aimé ou/et qu'ils nous proposent.
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Ven Oct 24, 2014 11:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
@theyoubot je sous entendais le piratage.

J'avais compris. D'où ma réponse.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5699
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Lun Oct 27, 2014 3:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
Par contre, je trouve ça super sympa de converser avec des petits libraires sur les livres que l'on a aimé ou/et qu'ils nous proposent.

J'ai parfois l'occasion de le faire avec des employés du rayon livres de la Fnac (j'ai pas de librairie, par chez moi *Sad* ).

Dans la Fnac des Halles, d'ailleurs, je vois souvent (et avec plaisir) des bouquins de petits éditeurs/jeunes auteurs français, ainsi que des petits mots de recommandation du personnel pour tel ou tel bouquin.

Comme quoi...
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2276
Localisation: Great North

MessagePosté le: Lun Oct 27, 2014 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si jeune Mabuse , fut un temps où le responsable du rayon S.F. de la FNAC des Halles était Alexis Aubenque , ah , non , après vérification , c'était à celle de Saint Lazare.

Mais c'était surtout à celle rue de Rennes qu'on trouvait dans les années 70 deux passionnés qui lisaient tout et avec qui j'ai eu des dicussions passionnantes.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Lun Oct 27, 2014 5:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'était le bon temps. Je ne comprends pas que cette expertise n'ait pas survécu d'une façon ou d'une autre sur le net. Tous ces connaisseurs sont morts ?

Tango's a écrit:
sympa de converser avec des petits libraires sur les livres que l'on a aimé ou/et qu'ils nous proposent.
Crazy a écrit:
J'ai parfois l'occasion de le faire avec des employés du rayon livres de la Fnac

Je faisais ça dans le temps en SF. Sur 10 livres que je citais, ils n'en connaissaient qu'un ou deux. Leur ignorance les mettait mal à l'aise et c'était déprimant pour moi. A chaque fois, j'y voyais un signe annonciateur de la mort de mon genre préféré.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Tango's
Invité





MessagePosté le: Lun Oct 27, 2014 9:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense surtout à un libraire indépendant spécialisé dans l'occasion. Il ne connaissait pas spécialement les auteurs que je lui ai cité (dont certains ont obtenu le prix Hugo et le prix Nebula) mais, était capable de citer des grands noms (Asimov, Van Vogt,...). Je reste septique à la connaissance dans les grandes enseignes. Il doit y en avoir 1 parmi... *Rolling Eyes* , les autres étant d'avantage spécialisé dans la vente.
Par contre, j'ai fait une rencontre sur une foire aux livres où le type connaissait. Dommage qu'il n'avait pas beaucoup d'échantillons.
theyoubot a écrit:
j'y voyais un signe annonciateur de la mort de mon genre préféré.

J'en ai bien l'impression que la SF et le fantastique soit synonyme de passé *Crying or Very sad* et de rareté. Les bonnes choses se perdent. *Sad*
Revenir en haut de page
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5699
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mar Oct 28, 2014 10:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
J'en ai bien l'impression que la SF et le fantastique soit synonyme de passé *Crying or Very sad* et de rareté. Les bonnes choses se perdent. *Sad*

T'es sûr d'être une grenouille, toi ? *Twisted Evil*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mar Oct 28, 2014 12:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Crazy a écrit:
Tango's a écrit:
J'en ai bien l'impression que la SF et le fantastique soit synonyme de passé *Crying or Very sad* et de rareté. Les bonnes choses se perdent. *Sad*

T'es sûr d'être une grenouille, toi ? *Twisted Evil*

Le constat évoqué en premier post : à part les classiques comme Asimov, Heinlein, Simmons, on ne trouve pas les autres auteurs (anciens et nouveaux). Ou faut-il que je change de librairie ou de région.
Pour ce qui est de la mare, elle est surtout habité par une population de Fantasy qui domine l'ensemble de l'imaginaire.
Revenir en haut de page
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2276
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Oct 28, 2014 2:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
Crazy a écrit:
Tango's a écrit:
J'en ai bien l'impression que la SF et le fantastique soit synonyme de passé *Crying or Very sad* et de rareté. Les bonnes choses se perdent. *Sad*

T'es sûr d'être une grenouille, toi ? *Twisted Evil*

Le constat évoqué en premier post : à part les classiques comme Asimov, Heinlein, Simmons, on ne trouve pas les autres auteurs (anciens et nouveaux). Ou faut-il que je change de librairie ou de région.
Pour ce qui est de la mare, elle est surtout habité par une population de Fantasy qui domine l'ensemble de l'imaginaire.


Plus tant que ça , en ce moment , c'est plutôt le fantastique qui a le vent en poupe ,L'Atalante , Lune d'encre , Le diable Vauvert , Mnémos et actusf en publient de plus en plus.

Ce matin , je me suis procuré des parutions récentes : L'héritière de Jeanne Debats (Dracosolis) , L'océan au bout du chemin de Neil Gaiman , La guerre des voeux de Kai Meyer et Inébranlable de Jack Campbell , et seul ce dernier n'appartient pas au fantastique.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Mar Oct 28, 2014 2:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
en ce moment , c'est plutôt le fantastique qui a le vent en poupe

Seuls des chiffres permettraient de dire ça. On peut d'ailleurs en dire autant pour l'affirmation du déclin de la SF en termes de popularité et de ventes. Je n'ai pas de chiffres. C'est juste une impression générale basée sur la réduction de la taille des rayons dans les librairies, du nombre de librairies et du nombre (hautement subjectif) de nouveaux romans valables.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5699
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Oct 29, 2014 8:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
Pour ce qui est de la mare, elle est surtout habité par une population de Fantasy qui domine l'ensemble de l'imaginaire.

C'est faux.
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zelphalya
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 2652
Localisation: Lille/Creil

MessagePosté le: Mer Oct 29, 2014 9:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

A vous lire, j'ai surtout l'impression que c'est votre pessimiste et votre vieillissement qui vous éloignent de tout émerveillement et satisfaction. On croirait lire des vieux "C'était mieux avant !" *Mr. Green*
_________________
Zelphalya,
Co-Administratrice du Coin des Lecteurs


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mer Oct 29, 2014 11:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Zelphalya a écrit:
A vous lire, j'ai surtout l'impression que c'est votre pessimiste et votre vieillissement qui vous éloignent de tout émerveillement et satisfaction. On croirait lire des vieux "C'était mieux avant !" *Mr. Green*

Faut croire que je suis d'avantage émerveillé par la SF des années 50/60/70. Celle d'aujourd'hui me plait moins. Exemple que j'ai lu le plus récemment Robert-Charles Wilson et Spin (2005 - fr 2007) : Bien, mais sans plus. Pour les livres d'horreur et de fantastique, ceux des années 80 à part ceux de Robert McCammon qui se situe dans les années 90.

Hoël a écrit:
Plus tant que ça , en ce moment , c'est plutôt le fantastique qui a le vent en poupe ,L'Atalante , Lune d'encre , Le diable Vauvert , Mnémos et actusf en publient de plus en plus.

Ce matin , je me suis procuré des parutions récentes : L'héritière de Jeanne Debats (Dracosolis) , L'océan au bout du chemin de Neil Gaiman , La guerre des voeux de Kai Meyer et Inébranlable de Jack Campbell , et seul ce dernier n'appartient pas au fantastique.

Là encore pas de bol. Je ne trouve pas ça chez moi. Soit ce sont les lecteurs locaux qui décident, soit ce sont les librairies qui jugent les ouvrages à vendre.

Sinon, je suis d'accord, il y a quelques éditeurs qui ont fait de l'imaginaire leur philosophie .
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Jeu Oct 30, 2014 1:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Zelphalya a écrit:
A vous lire, j'ai surtout l'impression que c'est votre pessimisme et votre vieillissement qui vous éloignent de tout émerveillement et satisfaction. On croirait lire des vieux "C'était mieux avant !" *Mr. Green*

Je suis effectivement pessimiste et âgée de 200 ou 300 ans (du moins si on se réfère au nombre de livres lus par un français moyen durant sa vie). Donc tes soupçons sont on ne peut plus légitimes. C'est pourquoi il vaut mieux s'en tenir aux faits que nous rapportons. Sont ils exacts ? Il y a-t-il moins de librairies ? Il y a -t-il moins de vendeurs compétents ? etc.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2276
Localisation: Great North

MessagePosté le: Ven Oct 31, 2014 10:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Zelphalya a écrit:
A vous lire, j'ai surtout l'impression que c'est votre pessimiste et votre vieillissement qui vous éloignent de tout émerveillement et satisfaction. On croirait lire des vieux "C'était mieux avant !" *Mr. Green*


Pas vraiment , les bouquins qu'évoque Tango's , je les ai lus entre 12 et 20 ans , dans les années 70 , et s'ils m'ont enchanté à l'époque , un grand nombre d'entre eux supporteraient mal une relecture actuelle de ma part.

Ce que je regrette dans la production actuelle , c'est la tendance à la boursouflure qui relègue le père Balzac au rang d'aimable dilettante. par exemple , dans le dernier Stephenson , les deux mondes , la moindre action est relatée en détails , y compris les plus triviaux.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lambertine



Inscrit le: 05 Juil 2007
Messages: 52
Localisation: A Lammermoor en Hamerland

MessagePosté le: Jeu Juin 08, 2017 6:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"Show don't tell" ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3780

MessagePosté le: Mer Aoû 09, 2017 7:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Non, stratégie de remplissage d'un auteur en panne d'inspiration.


Lire aussi sur le forum
> Ces vieilleries qui vous font du bien
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 130082 / 0