Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Manfred - Byron

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Poésie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Avez-vous aimé?
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
100%
 100%  [ 1 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
L
Hellreader


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 640
Localisation: Ailleurs

MessagePosté le: Mer Juil 04, 2007 10:00 pm    Sujet du message: Manfred - Byron Répondre en citant

Manfred est un poème dramatique écrit par Byron en juin 1817, composé de trois actes, et mettant en scène un homme (Manfred donc) que le désir de vivre a quitté, en même temps que l'a quitté celle qu'il chérissait.
L'histoire se déroule dans les Hautes-Alpes.

Manfred, né Homme (noble de surcroit), abhorre pourtant le reste de l'humanité et lui préfère la Nature, si Belle dans sa liberté qu'il juge bien moins factice que celle humaine, et les êtres de "l'ombre", ceux tirant les ficelles du Monde (Il s'est élevé jusqu'à eux). Cependant, une faille existe dans son armure, une faille que l'Amour à ouverte, et que maintenant, seul l'oubli pourra fermer. Ce sera là toute la quête qu'il mène dans le poème. Une quête du Vide...

Ainsi, une part est donné au fantastique dans cette oeuvre, donnant parole aux génies, aux fées et aux destinées, êtres de l'ombre régulant la Vie dans son ensemble. Ce seront les principaux acteurs secondaires du poème, Manfred évoluant plus dans leur monde que dans celui des Hommes, ils jalonneront sa quête et seront ceux par qui viendra la malédiction l'emprisonnant à la vie (L'immortalité qu'il acquiert mets d'autant plus en relief le malheur de Manfred.) et ceux contre qui il se mesurera.
Son mal lui aussi semble dépasser l'entendement humain, Byron s'efforçant de donner à son personnage les teintes les plus sombres et les plus désespérées, sa douleur se ressentant à chacun de ses monologues. Son envie d'échapper à son passé par tous les moyens, d'échapper aux regrets, aux remords d'un amour perdu, comme à une blessure ouverte dont les flots de sang jaillissant jamais ne se tariraient. Manfred incarne la souffrance intérieure d'une manière poignante. (De plus, des éléments autobiographiques parsèment l'oeuvre [On apprends qu'Astarté est en fait, surement, la soeur de Manfred. Comme Byron qui a aimé sa demi-soeur comme personne, Manfred a aimé Astarté comme auncun autre Humain.] renforçant ainsi son impact.)
Je trouve le style de Byron magnifiquement ciselé, parfois lyrique, toujours poètique, dans ses descriptions, et du monde et des sentiments ou de l'état d'esprit de Manfred. Une écriture totalement adaptée.

Manfred deviendra une figure de proue du Romantisme anglais, comme le fut en France, René. Cela se conçoit parfaitement, tant l'oeuvre de Byron exploite d'une magnifique manière le sentiment de mélancolie et de désespoir caractérisant le genre.


extraits:

Les esprits que j'ai évoqués m'abandonnent....les charmes que j'ai étudiés m'ont déçu... le remède sur lequel je comptais me torture ; je ne veux plus recourir à une aide surnaturel: il ne peut rien sur le passé ; et quant à l'avenir, jusqu'à ce que le passé soit englouti dans les ténèbres, je n'ai que faire de le chercher. Ô terre ! ô ma mere ! et toi, jour qui commence à poindre ; et vous, montagnes, pourquoi y a-t-il en vous tant de beauté ? Je ne puis vous aimer. Et toi, œil brillant de l'univers, qui t'ouvres sur tous, et qui est pour tous un délice, tu ne luis point sur mon coeur. Et vous, rochers, au sommet desquels je me tiens debout en ce moment, ayant à mes pieds le lit du torrent et les hauts pins qui le bordent, lesquels, vus à cette distance étourdissante, semblent des arbrisseaux... il suffirait d'un élan, d'un pas, d'un mouvement, d'un souffle, pour me briser sur ce lit de rochers, et reposer ensuite pour toujours...Pourquoi est-ce que j'hésite ? J'éprouve le désir de me précipiter de cette hauteur, et pourtant je n'en fais rien ; je vois le péril, pourtant je ne recule pas ; mon cerveau a le vertige, pourtant mon pied est ferme : je ne sais quel pouvoir m'arrête et me condamne à vivre, si toutefois c'est vivre que de porter en moi cette stérilité de cœur, et d'être le sépulcre de mon âme ; car j'ai cessé de justifier à moi-même mes propres actions...derniere infirmité du mal. (Acte I, scène II)

Jouets du temps et de nos terreurs, nos jours passent et nous passons; et cependant nous vivons, toujours abhorrant la vie et redoutant la mort. Tant que nous portons ce joug détesté, ce poids sous lequel le coeur se débat, écrasé par les chagrins, palpitant de douleur ou d'une joie passagère, parmis tous les jours du passé et de l'avenir (car dans la vie il n'est pas de présent), peut-il en être quelques-uns, en est-il un seul où l'âme cesse de souhaiter la mort! Et néanmoins elle recule devant le trépas, comme en hiver nous craignons le contact de l'eau, bien qu'il suffise de braver la première impression... (Acte II, scène II)

Je vous mets un lien vers l'oeuvre (en PDF): http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k200661p/f4.table
_________________
Brise et ruine d’abord ce monde, nous verrons si l’autre surgit ensuite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 139912 / 0