Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Substance Mort - Philip K. Dick

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé :
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
70%
 70%  [ 7 ]
À la folie
10%
 10%  [ 1 ]
Pas du tout
20%
 20%  [ 2 ]
Total des votes : 10

Auteur Message
Meneldur
Summerland's Runner


Inscrit le: 27 Juin 2003
Messages: 336

MessagePosté le: Jeu Mai 01, 2008 8:43 pm    Sujet du message: Substance Mort - Philip K. Dick Répondre en citant


Bob Arctor est un junkie qui squatte un pavillon de banlieue, en Californie - la date n'a pas vraiment d'importance. Avec ses amis, il coule des jours qu'on pourrait qualifier de paisibles, à discuter de tout et n'importe quoi sous l'effet de leur drogue, la Substance Mort, d'origine mystérieuse. Mais rien n'est éternel, surtout avec la came, qui démolit impitoyablement tous ceux qui y touchent, les uns après les autres. Et lorsque Fred, de la brigade des stups, commence à surveiller la petite bande, la paranoïa ne tarde pas à pointer son nez (pas très surprenant quand on connaît Dick, évidemment). Surtout que Fred, c'est Bob lui-même.

Mon roman favori de Dick, et celui que je relis avec le plus de plaisir. Un concentré d'émotions très diverses, des portraits de personnages tous plus désespérés les uns que les autres aux dialogues hilarants d'absurdité qu'ils tiennent (le délire sur le bloc de hasch me fait encore mourir de rire). Le livre s'inspire de véritables personnes et événements connus par Dick, comme l'indique sa postface, ce qui le rend d'autant plus émouvant. Il ne porte pas de jugement, et se contente de dépeindre la lente descente aux enfers de Fred-Bob sous le soleil californien. Déchirant.


Dernière édition par Meneldur le Ven Mai 02, 2008 6:44 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Christopher
Invité





MessagePosté le: Jeu Mai 01, 2008 8:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un très bon roman de Philip K. Dick bien que ce ne soit pas mon préféré, j'ai une affection toute particulière pour lui : c'est le premier Dick que j'ai lu. *Smile*

Il a été récemment adapté au cinéma/animation avec Keanu Reeves dans le rôle de Bob/Fred.
Revenir en haut de page
Stéphane



Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 21
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Mai 02, 2008 1:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois que c'est mon Dick préféré.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Sam Mai 03, 2008 3:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un bon Dick ; cependant je ne comprends pas qu'on le classe en SF, dans la mesure où c'est plus un roman sur la drogue.

Je ne me souviens pas si les substances sont particulièrement imaginaires, mais même dans ce cas, je ne le mettrais pas en SF. Et bizarrement, un roman comme Le Festin nu (de William S. Burroughs) est aussi classé en poche SF... alors que c'est un roman de drogues et d'hallucinations de la beat generation qui m'a un peu rappelé Substance mort (en beaucoup plus illisible à mon goût) ; et comme le livre de Dick, il est très largement inspiré de son expérience personnelle.

Encore les ravages de la catégorisation... et c'est ainsi que Un animal doué de raison n'est pas dans les collections SF, tout ça parce que Robert Merle n'est pas vu comme "un écrivain de SF", ce qu'il est pourtant aussi, cf. celui-ci ou encore Malevil.
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Meneldur
Summerland's Runner


Inscrit le: 27 Juin 2003
Messages: 336

MessagePosté le: Sam Mai 03, 2008 6:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai hésité, oui... Et puis, je me suis dit « collection SF, allez, forum SF, on va pas se prendre la tête avec ça ».
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Stéphane



Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 21
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Mai 03, 2008 6:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'action de Substance Mort se situe dans une Amérique parallèle, avec des éléments qui n'existent pas (la Substance Mort par exemple), donc ça peut se situer tout à fait en SF. (amha)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6239
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Mai 03, 2008 7:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Turb a écrit:
c'est ainsi que Un animal doué de raison n'est pas dans les collections SF, tout ça parce que Robert Merle n'est pas vu comme "un écrivain de SF", ce qu'il est pourtant aussi, cf. celui-ci ou encore Malevil.

Ou d'autres, Les hommes protégés, par exemple.

Et je suis d'accord avec Stéphane au sujet de Substance Mort *Smile* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Christopher
Invité





MessagePosté le: Sam Mai 03, 2008 7:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il me semble qu'un personnage a aussi une veste spéciale, un élément de science-fiction dans l'intrigue. Souvenirs confus. Je l'ai lu il y a longtemps.

Sinon, je rejoins Stéphane et Lisbeï pour le contexte. Et comme dit Meneldur, le livre est à chaque fois paru dans une collection SF, nous allons donc le laisser ici. *Wink*
Revenir en haut de page
Stéphane



Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 21
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Mai 04, 2008 10:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a bien une veste spéciale qui permet au personnage de dissimuler son identité (il doit la revêtir quand il reprend son rôle d'agent des stups). Moi aussi c'est un peu confus. C'est plus ou moins un détail je crois.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Lun Mai 05, 2008 1:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, c'est du détail... l'histoire ne changerait pas sans cela, c'est pour cela que pour moi, dans la mesure où seuls quelques petits détails font un peu SF, ce n'en est pas pour autant. M'enfin bon...
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
natiora
Marraine la Bonne Fée


Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 1049
Localisation: Lille

MessagePosté le: Jeu Déc 16, 2010 5:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà, je viens de lire la dernière page de Substance Mort, mon premier roman de SF, ou du moins classé comme tel.

Je m'attendais à me crisper les méninges (la SF et moi en film c'est déjà compliqué), mais en fait c'est mon coeur qui est le plus crispé.
Il y a des éléments de SF mais effectivement, c'est léger : le costume brouillé de Fred (alias Bob) lorsqu'il est dans les locaux de la brigade des stups, les drogues bizarres.
Le synopsis est travaillé. Fred doit surveiller Bob, qui n'est autre que lui-même dans la "vraie vie", et sans en dire plus il n'est pas le seul à jouer double jeu.

Les ravages de la drogue, auxquels on assiste au fur et à mesure, sont au coeur du roman. Personnellement moi qui ai à peine tiré 3 lattes dans toute ma vie ça m'est complètement étranger tout ça, et d'avoir le point de vue, même romancé, de quelqu'un qui a baigné là-dedans et qui a perdu de nombreux amis, ça m'a appris, et remuée aussi.

J'ai beaucoup aimé. Et ça m'a permis de mettre un pied dans la SF sans perdre pied *Rire nerveux*
_________________
“Un livre n'est pas seulement un ami, il vous aide à en acquérir de nouveaux. Quand vous vous êtes nourri l'esprit et l'âme d'un livre, vous vous êtes enrichis. Mais vous l'êtes trois fois plus quand vous le transmettez ensuite à autrui.”

Henry Miller
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1250
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Déc 30, 2010 1:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas encore lu ce livre, mais j'ai beaucoup aimé l'adaptation qui en a été tirée récemment en animation (motion capture), A Scanner Darkly, celle dont parlait Christopher. Je ne sais pas quelles libertés elle prend avec le roman, mais l'atmosphère est très "dickienne", on perd pied peu à peu en même temps que les personnages, c'est flippant au possible et très réussi.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Aède



Inscrit le: 23 Juil 2009
Messages: 126
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Ven Fév 11, 2011 7:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le film animé est fidèle au roman.
Un bon roman de Dick, même si ce n'est pas mon préféré. les thèmes de la drogue, de la schizophrénie, de la manipulation, de ce qu'est (ou non) la réalité sont traités de façon forte. On plonge vraiment dans cet univers malsain.
_________________
http://cyril.carau.outremonde.fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Toxine



Inscrit le: 06 Oct 2004
Messages: 57
Localisation: lille

MessagePosté le: Jeu Mar 10, 2011 3:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui le film est même surprenant de fidélité. Je l'ai lu dans une période où je voulais combler mes lacunes en Dick (!!) et ça remonte à loin, mais l'univers est très prenant, halluciné, je n'ai pas pu m'empêcher de le rapprocher du Festin nu de William Burroughs.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
VANDROXYNE



Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 13

MessagePosté le: Mar Sep 18, 2012 12:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un très bon roman de Philip assurément !
_________________
Today is darkality. Tomorrow will be pitch black.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 198913 / 0