Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mon bel oranger - José Mauro de Vasconcelos

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1065
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Oct 14, 2015 7:52 pm    Sujet du message: Mon bel oranger - José Mauro de Vasconcelos Répondre en citant



Quatrième de couverture (de ma vieille édition J'ai lu) :

A cinq ans, Zézé a tout appris seul : la lecture, les grossièretés de la rue, les trafics de billes, les tangos pleins de sentiments du marchand de chansons.
Tout le monde le bat, sauf sa soeur Gloria. Ange ou diable, il a un secret dans le coeur : un petit pied d'oranges douces, le seul confident de ses rêves, qui l'écoute et lui répond.

Mon avis :

C'est un roman magnifique sur l'enfance, la précocité, la pauvreté, mais aussi sur la façon dont un enfant intègre les problèmes de ses parents et accumule de la culpabilité à cause de la misère ambiante. Il y a des passages très durs, qui m'ont surpris à la relecture car j'avais lu ce livre dans mon enfance et j'avais oublié à quel point Zézé se fait bel et bien battre par son père et parfois par certains de ses frères et soeurs.

Pourtant, on est loin d'une atmosphère glauque ou misérabiliste, du moins à mon avis : rien à voir avec L'Enfant de Jules Vallès, par exemple, pour la bonne raison que Mon bel orange est aussi un très beau roman sur l'univers enfantin qui passe aisément de la tristesse la plus totale à une douce rêverie, qui peut s'abîmer dans des réflexions étonnamment matures sur la richesse ou la religion puis s'absorber dans des jeux épiques à base d'Indiens, de cow-boys et de stars de cinéma ou encore parler à un arbre ou fomenter une farce.

Ces contrastes violentes aident Zézé à survivre et à supporter sa situation. Ils sont ce qui rend le roman tenable en dépit de ses aspects les plus sombres, et c'est aussi cet équilibre précaire qui rend ce livre aussi puissamment émouvant. La puissance évocatrice du livre est encore renforcée par le fait que beaucoup de choses ne sont pas dites : le narrateur est un enfant et ne sait pas prendre de la distance par rapport à ce qu'il subit ou ressent, et l'auteur n'utilise pas non plus les personnages d'adultes pour caser des leçons de morale ou simplement des rappels d'évidences (on ne bat pas ainsi un enfant), sauf en de rares et brefs passages. Le jugement et la réflexion à partir des événements et des pensées de l'enfant sont donc presque entièrement laissés au lectorat, et je trouve que cela fonctionne encore mieux de cette façon. Mais c'est aussi que Vasconcelos a un très grand talent pour mettre en scène la parole, la pensée et plus généralement la vie d'un si petit enfant.

Un livre superbe, vraiment. J'aurais tendance à le ranger parmi mes plus grandes émotions fictionnelles au sujet de l'enfance et de la pauvreté avec le film d'animation Le Tombeau des lucioles d'Isao Takahata (sachant que Mon bel oranger n'est tout de même pas aussi sombre).

Vasconcelos a écrit peu d'années après une suite à son roman : Allons réveiller le soleil, qui raconte la vie de Zézé quelques années plus tard.

Notez que le roman est souvent publié dans des collections pour la jeunesse, mais qu'il est autant (voire plus) approprié à un lectorat adulte.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5828
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Oct 15, 2015 6:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Jamais lu, mais ta chronique donne envie :-).
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4434
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Jeu Oct 15, 2015 3:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai pleuré comme une madeleine en le lisant. il est très très triste.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Jeu Oct 15, 2015 5:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je confirme qu'il est souvent présenté comme un classique jeunesse (que je n'ai pas lu)
intéressant de lire ton avis Tybalt. merci.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 146068 / 0