Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chroniques martiennes - Ray Bradbury

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
11%
 11%  [ 3 ]
Beaucoup
59%
 59%  [ 16 ]
A la folie
22%
 22%  [ 6 ]
Pas du tout
7%
 7%  [ 2 ]
Total des votes : 27

Auteur Message
Meneldur
Summerland's Runner


Inscrit le: 27 Juin 2003
Messages: 336

MessagePosté le: Dim Fév 15, 2004 11:09 pm    Sujet du message: Chroniques martiennes - Ray Bradbury Répondre en citant

Un recueil de nombreuses petites nouvelles relatant, tantôt sur un ton comique, tantôt tragique, ou encore philosophique, l'arrivée des premiers Terriens sur Mars en 2030, leurs premiers contacts difficiles avec les autochtones, l'éradication de ces même autochtones, et l'implantation terrienne. Mars devient la nouvelle Terre promise, jusqu'au jour où le rêve tourne au cauchemar...Des petites nouvelles pleines d'une étrange poésie qui se lisent facilement, reliées par des tas de petits détails pas forcément évidents au premier coup d'oeil, très agréable à lire.Un must !Chroniques martiennes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sanhucla



Inscrit le: 22 Fév 2005
Messages: 256

MessagePosté le: Mer Fév 23, 2005 12:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sublime et indispensable. *Very Happy*(ben oui c'est pas très argumenté, mais bon... )
_________________
Five exclamations marks, the sure sign of an insane mind.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
intestin



Inscrit le: 21 Fév 2005
Messages: 8
Localisation: Lille

MessagePosté le: Mer Fév 23, 2005 12:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai préféré "remède à la mélancolie", le meilleur Bradbury qui bouffe tous les autres :p
_________________
je suis l'intestin grêle de Jack
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Myrielle Marc



Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 87
Localisation: Petit village de l'Ouest

MessagePosté le: Mer Fév 23, 2005 12:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un livre merveilleux !
Vous souvenez-vous de cette rencontre sur une colline de Mars, un soir, entre un jeune Terrien et un jeune Martien ? A une croisée du temps, on suppose, car chacun d'eux est persuadé d'aller à une petite fête : le Martien ne sachant pas que sa race avait disparu, le Terrien sûr qu'aucun Martien n'a survécu - et en fait, pendant qu'ils se parlent, où est la vérité ? C'est très étrange.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5900
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Lun Mar 07, 2005 10:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré... mais je me rappelle que quand je l'ai lu pour la première fois (vers 15 ans), je l'ai trouvé déprimant et désespéré.
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog


Dernière édition par Crazy le Mer Mar 30, 2005 10:39 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maere



Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 104

MessagePosté le: Mar Mar 29, 2005 7:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Désespéré? Oh, non. Mélancolique. Nostalgique. Dans le monde de Ray Bradbury, la vie fait son bout de chemin d'une manière ou d'une autre, mais avec douleur quelquefois.
Moi je suis tombée amoureuse de la poésie douce des Chroniques *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
petit rat



Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 161
Localisation: Belgique, Brabant Wallon

MessagePosté le: Sam Nov 18, 2006 12:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

c'est génial, bien écrit et d'une poésie intemporelle!
_________________
un livre c'est un ami!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean XIV



Inscrit le: 29 Déc 2006
Messages: 201
Localisation: Belgique profonde

MessagePosté le: Ven Déc 29, 2006 5:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un must absolument génial: une écriture poétique et convaincante. A lire!
_________________
Disciple de Maître Jack...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nerdanel



Inscrit le: 07 Jan 2006
Messages: 252
Localisation: sur mon fil, la tête dans les nuages

MessagePosté le: Mar Jan 02, 2007 10:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Poésie douce, oui c'est bien le mot je crois.
J'ai beaucoup aimé les chroniques, qui sont dans un style très différent de celui de Fahrenheit 451 mais qui sont aussi bien je trouve.
_________________
"It is the spectator, and not life, that art really mirrors"
Oscar Wilde
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Sam Fév 10, 2007 8:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tout simplement prenant, avec des concepts, certaines constatations et anticipations qui font un peu froid dans le dos. Bradbury voit loin et avec une justesse un peu effrayante.
_________________
Mille et un mondes


Dernière édition par Laria le Mer Juil 11, 2012 2:33 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bastet



Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 164

MessagePosté le: Lun Aoû 03, 2009 6:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de finir ce livre. Il se lit très simplement, très rapidement...on est envoûté par ce futur à double tranchant.
_________________
bȝstt: "Miaw!"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rúmil



Inscrit le: 01 Aoû 2009
Messages: 14

MessagePosté le: Lun Aoû 03, 2009 7:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bastet a écrit:
Je viens de finir ce livre. Il se lit très simplement, très rapidement...on est envoûté par ce futur à double tranchant.


Je n'ai jamais encore lu un livre d'anticipation qui prônait l'optimisme.
_________________
Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n'est donc qu'un trou noir cultivé.
[Terry Pratchett]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6001
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Aoû 04, 2009 10:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Rùmil a écrit:
Bastet a écrit:
Je viens de finir ce livre. Il se lit très simplement, très rapidement...on est envoûté par ce futur à double tranchant.


Je n'ai jamais encore lu un livre d'anticipation qui prônait l'optimisme.

C'est parce que tu n'as pas (encore) lu Les Futurs Mystères de Paris, de Roland Wagner *Laughing* !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1162
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Aoû 04, 2009 10:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois que ce livre est mon livre de SF préféré... je garde des souvenirs extrêmement vifs de nombreuses nouvelles, alors que je ne l'ai pas relu si souvent. C'est un bon critère ! Un art de raconter incroyable, un style à la fois dépouillé et très poétique, des idées excellentes à chaque texte... un chef-d'oeuvre incontournable *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3014

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2009 6:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lu sur la plage... C'est effectivement un bon bouquin, très bien construit et admirablement bien écrit. Mais je ne l'ai pas trouvé si exceptionnel que cela. J'ai adoré Fahrenheit 451, qui reste un de mes bouquins favoris. Les Chroniques Martiennes m'a moins surpris, même si certaines nouvelles (si on peut dire) sont épatantes...particulièrement celles qui marquent la fin du livre. Un bon bouquin, j'ai sûrement été échaudé par le terme classique...c'en est un mais pas un chef d'œuvre... avis par essence personnel...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3826

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2009 9:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un des meilleurs recueils de nouvelles SF que j'ai lu. Dommage que ce format n'ait plus les faveurs du public.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2591
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Sam Mar 05, 2011 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de finir ce livre.

Alors ce sont certes des nouvelles, mais elles sont chronologiques. Il ne faut pas les lire dans le désordre. On retrouve parfois des personnages dans 2 ou 3 nouvelles. Toutes se passent sur Mars et suivent une chronologie, une histoire. Les premières racontent les expéditions sur Mars, puis l'implantation des humains, et leur évolution. Je ne vous en dis pas plus au niveau de l'histoire.

Ces nouvelles sont vraiment envoûtantes : elles dégagent une grande poésie tout en présentant une vision bien pessimiste (réaliste?) de l'homme, incapable de conserver la beauté là où elle est, plus occupé par son profit et sa soif de pouvoir que par le souci de préserver et des connaître les lieux qu'il investit. Les rêveurs et idéalistes sont écrasés (sauf un, voir "Usher II", ma nouvelle préférée, je crois) sans pitié, vu comme des empêcheurs de tourner en rond. On retrouve parfois la même ambiance que dans certains épisodes de la 4e dimension, (série de Rod Sterling que je recommande) : réflexion sur la nature de l'homme, son pouvoir de destruction, la solitude, l'existence, la mort... le tout sans apporter de réponse.

Un très beau livre, triste, à lire.

Pour le plaisir, je vous fais part d'une citation que j'aime beaucoup :

"Si nous n'avons pas installé de marchands de hot dogs au milieu du temple de Karnak, c'est uniquement parce qu'il était situé à l'écart et n'offrait pas de perspectives assez lucratives." C'est le personnage de Spender qui s'exprime, dans la nouvelle "... Et la lune qui luit".
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1162
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mar 10, 2011 12:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le tableau d'ensemble est en effet bien pessimiste, mais toutes les nouvelles ne sont pas aussi sombres, heureusement (il y en a une dont j'ai oublié le titre, où c'est une famille modeste qui rêve d'aller sur Mars et trouve le moyen de le faire - d'une certaine façon).
Et tu as raison de souligner la poésie qui s'en dégage... "Rencontre nocturne", par exemple, m'a beaucoup marqué de ce point de vue par sa réflexion sur le passage du temps. (Et c'est aussi l'une des plus belles "rencontres du troisième type" que j'aie lues jusqu'à présent.)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6001
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Mar 12, 2011 11:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Arf, vous me donnez envie de le relire, tiens !!!
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ailulisetlirai
Bookarnivore à tendance Livrophage


Inscrit le: 18 Jan 2011
Messages: 76
Localisation: Certainement dans une librairie...

MessagePosté le: Ven Avr 01, 2011 7:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un des premiers livres que j'ai littéralement devoré
_________________

J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot ... (Honoré de Balzac)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2258
Localisation: ouest

MessagePosté le: Mar Juil 10, 2012 3:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

hebergeur image

beau, déprimant, poétique, désabusé.

je n'ai pas envisagé ne pas finir, mais j'ai souffert de la mélancolie et de l'extrême tristesse qui se cachent derrière chaque mot.
j'ai pris ce récit comme un témoignage des inquiétudes et de l'idée que l'on pouvait se faire de l'avenir à une certaine époque.

intéressant, à lire, à conseiller, mais totalement déprimant !!! ^^
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lekisque



Inscrit le: 11 Nov 2013
Messages: 24

MessagePosté le: Dim Déc 15, 2013 6:08 pm    Sujet du message: Chroniques martiennes Répondre en citant


Résumé :
1er janvier 2030 : une fusée s’envole pour Mars, ouvrant ainsi l’ère de la colonisation de la planète rouge. Au fil des vingt-huit textes qui composent ce récit, l’auteur nous invite à suivre sur un ton dramatique, acerbe, ou humoristique, l’arrivée houleuse des vagues de colons, les conséquences funestes de leur installation et la disparition des martiens. Des instantanés, tirés au hasard d’une fresque dont le lecteur devra lui-même imaginer l’intégralité. Car Ray Bradbury ne s’intéresse pas à la colonisation sous un jour historique, scientifique. Il en délivre une chronique lacunaire, petites îles poétiques, des tranches de vie, s’attachant à décrire les rêves et les égarements des hommes. Impossibilité de communication, collision entre les cultures, effets néfastes de la technologie, voici quelques thèmes qui s’entrecroisent dans cette partition teintée de mélancolie. Un des très grands livres de science-fiction.
Mon avis :
Pour le mois d’août, nous avions décidé de lire du Bradbury, du Bradbury et du Bradbury sur le Cercle, en hommage au décès de l’auteur. Nous n’avions alors proposé que des livres de Bradbury, et deux livres sont sortis ex aequo des votes : Chroniques martiennes et Fahrenheit 451. Ayant déjà lu le 2ème, et ne voulant pas le relire dans l’immédiat, je me suis lancée dans Chroniques martiennes.
C’est un recueil de nouvelles, qui se situent dans notre univers, dans notre futur (vers les années 2030), et qui suit notre découverte de Mars et notre implantation sur cette planète.
Les nouvelles sont présentées dans un ordre chronologique, on découvre donc les différentes expéditions qui ont été envoyées sur Mars, tout d’abord en éclaireur, puis ensuite pour coloniser la planète et s’y installer.
Si j’ai réussi à lire les premières nouvelles avec intérêt, celui ci a flanché au bout d’un moment. Je trouvais les nouvelles lassantes, je ne m’y intéressais pas plus que cela. Surtout que l’on avait pas de personnage à qui s’attacher (si ce n’est Mars). J’aurai souhaité un peu plus de rencontres hommes/martiens, mais au bout d’un moment, on ne les voyait plus.
Puis, il y a eu des nouvelles qui ont vraiment pris un coup de vieux, telles que celle sur la conditions des noirs, et celles des femmes. On se rend vraiment compte à ce moment là que ce livre date, et qu’il n’est plus très à jour concernant certains aspects de notre société.
C’est à ce moment là que j’ai abandonné ma lecture, car je devais me forcer pour reprendre le livre, et je n’aime pas ça ! Je regrette juste de n’avoir pas plus aimé que cela, alors que Fahrenheit 451 avait été une vraie claque. Tant pis …
_________________
Il est plus facile de déplacer un fleuve que de changer son caractère.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3014

MessagePosté le: Dim Déc 15, 2013 6:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de fusionner les deux sujets. N'hésite pas, lekisque, à consulter les index existants ou le moteur de recherche du coin afin de t'assurer que le livre dont tu veux nous parler n'a pas déjà été l'objet d'un topic *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean XIV



Inscrit le: 29 Déc 2006
Messages: 201
Localisation: Belgique profonde

MessagePosté le: Lun Déc 16, 2013 8:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Une série télévisée sur ce livre est parue dans les années 70, je pense!
_________________
Disciple de Maître Jack...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corvus Lusor



Inscrit le: 06 Jan 2014
Messages: 61
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Mar Jan 07, 2014 12:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je dois avouer que je n'ai pas énormément aimé ce livre. J'accroche généralement peu aux nouvelles, et ce livre ne fait pas exception. J'ai complété ma culture livresque avec celui-ci, mais je n'en garderai pas de souvenir impérissable.
_________________
Votre fils ne fait pas ses devoirs, il les commet. (Quino)

Genres littéraires de prédilection : SF, fantastique, fantasy.
Contenu de prédilection : aventure, récit initiatique/personnages centraux, exploration/reconquête, thriller, histoire longue, insolite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3826

MessagePosté le: Mar Jan 07, 2014 3:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Corvus Lusor a écrit:
J'accroche généralement peu aux nouvelles

Comme la plupart des gens. De même, les courts métrages ont du mal à exister dans le cinéma occidental. En littérature comme dans les salles obscures, le public est éduqué pour avoir des attentes spécifiques d'un format précis.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2591
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mar Jan 07, 2014 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Corvus Lusor a écrit:
J'accroche généralement peu aux nouvelles

Comme la plupart des gens.

Ah bon? Je n'avais pas remarqué.

Pour ma part, j'aime bien, mais j'aime les descriptions et j'aime les classiques... je suis habituée à être à contre-courant dans mes goûts livresques.

Une nouvelle bien écrite, à mes yeux, c'est du grand art. Il faut dire que j'adore les contes de Maupassant, ça m'a peut-être habituée.

Le problème des "chroniques", c'est justement d'être entre la nouvelle et le roman. Ce côté indécis est un peu trouble, je trouve, plus que le format "nouvelle" en soi.

J'en garde plutôt un bon souvenir, je me souviens surtout d'ambiance, de mélancolie plus de de faits marquants. C'est peut-être cela qui gêne aussi : certaines nouvelles ne racontent rien, il me semble. Je sais que j'ai aimé, mais que j'ai été déstabilisée.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3826

MessagePosté le: Mar Jan 07, 2014 7:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que je regrette le plus dans ce manque de popularité des nouvelles (et des courts métrages), c'est qu'elles (ils) constituent un bon format d'apprentissage pour de futurs grands écrivains (scénaristes).
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 160946 / 0