Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Provenance - Ann Leckie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Cet avis vous a-t-il été utile ?
Oui
0%
 0%  [ 0 ]
Non
0%
 0%  [ 0 ]
Moules Frites
100%
 100%  [ 1 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4051

MessagePosté le: Dim Nov 22, 2020 8:30 pm    Sujet du message: Provenance - Ann Leckie Répondre en citant

Provenance
Ann Leckie

Ingray est la fille adoptive d'une des femmes les plus riches et les plus puissantes de sa planète. Mais Ingray a souffert toute son enfance d’une ambiance toxique de rivalité avec son frère. Celui-ci doit hériter de l’essentiel de la fortune et du pouvoir de leur mère. Ingray a pris une initiative illégale pour tenter d’impressionner leur mère. Tout ne se passe pas comme prévu. Ingray doit rentrer sur son monde natal, fauchée et bredouille. Découragée et lasse, elle n'aspire plus qu'à retrouver sa vie d’avant. Des évènements politiques vont la rattrapper et la contraindre à se montrer bien plus audacieuse qu’elle ne l’aurait souhaité.


Mon avis

Le contexte SF est soigné : la culture du monde de l’héroïne (relations familiales, importance politique des vestiges historiques), le contexte international, les Gecks, le traité, les portes.

L’intrigue psychologique est médiocre :
- Une première moitié ennuyeuse (220 pages)
On a bien quelques allusions aux émotions qui ont poussé l’héroïne à tenter d’éclipser son frère aux yeux de leur mère. Et à cette enfance de rivalité mesquine avec l’héritier présumé de la fortune familiale. Mais tout ça semble bien loin de l’héroïne. Elle est juste atterrée de constater l’erreur sur la personne qu’elle a fait délivrer au prix de grands risques financiers. Elle est fatiguée par ses déconvenues et un retour inconfortable chez elle. Elle tente juste de limiter les dégâts et de rassurer ses interlocuteurs. Concrètement, elle ne fait rien et le lecteur s'ennuie pas mal.
- Une deuxième moitié (215 pages) où l’héroïne prend quelques vagues initiatives et a beaucoup de chance. On ne sait trop pourquoi, elle plaît à la puissante ambassadrice Geck et à l’habile transfuge Tic Uisine. Ils viennent à son secours à point nommé. Par chance encore, elle fait échouer l’attaque d’un commando d’une armée étrangère sur un lieu hautement symbolique de la vie politique de son monde. D’ignorée, elle accède au respect de ses parents, à la célébrité et à des options inespérées de carrière politique. Ouais, bof

Le rythme est poussif. Une lichette d’action à la fin, mais vraiment anecdotique. L’intrigue policière / espionnage est quasi inexistante. Car une réponse complète est apportée à mi livre (page 246) à toutes les questions en suspens. Comment l’héroïne a pu réussir son entreprise inititale, les enjeux politique à l’oeuvre dans l’ombre. Au delà, il n’y a plus de mystère. Par contre, des bribes d’intrigues sont laissées en plan, faute d’idées pour les intégrer au récit principal. Le meurtre de l’archéologue, les projets de Garal, le destin de son père, Tic et sa dextérité avec les mechs ..

L’ensemble est plutôt une non-histoire bancale et fade malgré un contexte SF qui apporte le minimum syndical de dépaysement.

8 / 20
récit centré sur un personnage
évolution psychologique du personnage
.. rythme
originalité/ingéniosité

(la note est le nombre total d'étoiles)



PS : l'autrice est devenue célèbre grâce à un roman remarquable, La Justice de l'Ancillaire. Dont le contexte international sert de vague décor à ce roman ci.
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Lun Nov 23, 2020 5:54 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2977
Localisation: Great North

MessagePosté le: Lun Nov 23, 2020 11:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé, et j'ai trouvé l'humour beaucoup plus présent que dans L'ancillaire, la seule chose qui m'a frustrée (j'en avais un peu causé avec Patrick Marcel, le traducteur qui n'avait pas plus de lumière que moi sur la question) c'est la nature du troisième genre d'un des personnages que rien ne permet de comprendre.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6281
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Nov 24, 2020 9:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, c'est l'aspect très "adolescent" de la protagoniste principale qui m'a vraiment gênée, mais j'ai bien aimé la réflexion sur l'attachement aux "reliques", et sur le rapport que nous avons à la notion d'authenticité. En revanche, pour moi c'est clairement un ton en-dessous de la trilogie de l'Ancillaire.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4051

MessagePosté le: Mar Déc 08, 2020 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
troisième genre d'un des personnages que rien ne permet de comprendre.

Je crois me souvenir que le récit utilise ce troisième genre æ pour plusieurs figurants, et même, dans un cas, pour un personnage qui n'en bénéficiait pas initialement et qui a été "troisièmegenré" à la fin du récit.
J'ai pris ça pour une coquetterie stylistique pour ajouter au dépaysement culturel du lecteur, comme par exemple les originalités typographiques de La Horde du contrevent. En présentant une langue non bipolaire sur les genres, il est aussi possible que Leckie ait espéré qu'on la crédite à peu de frais d'un sous-texte critique sur les méfaits des stéréotypes de genres dans la société actuelle, une cause qui a le vent poupe.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2977
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 5:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D'après Patrick Marcel, le traducteur, avec qui j'en avais discuté, il s'agit bien d'un troisième genre que les protagonistes ne se soucient pas de définir puisqu'ils y sont habitués.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4051

MessagePosté le: Jeu Déc 10, 2020 2:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah.
Quoiqu'il en soit, cette particularité semble ne rien apporter au récit (contrairement à une idée similaire dans l'Ancillaire), ce qui explique que Leckie ne se soit pas foulée à creuser.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 204750 / 0