Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Goût de l'Immortalité - Catherine Dufour

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
8%
 8%  [ 1 ]
Beaucoup
50%
 50%  [ 6 ]
A la folie
41%
 41%  [ 5 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 12

Auteur Message
Sanhucla



Inscrit le: 22 Fév 2005
Messages: 256

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2005 3:28 pm    Sujet du message: Le Goût de l'Immortalité - Catherine Dufour Répondre en citant


Que vous aimiez ou pas la SF, ce livre vous plaira !

Il est superbement bien écrit, avec certaines phrases qui frappent comme des coups de poings. Il est aussi très intéressant, mêlant sur fond de cyberpunk (léger, très léger) intrigue politique, révolution sociale et un brin de fantastique/surnaturel. C'est triste, mais pas attristant, et globalement, je ressens ce livre plus comme un témoignage, une confession, la description de ce qu'une peite fille a vu de certains destins.C'est fabuleux.

Quant à l'histoire, ralalala !, elle est compliquée !
Pour faire simple : une femme écrit à un ami (le roman est en fait sa lettre) et lui raconte certains événements qu'elle a vécu.

Ce livre vaut vraiment vraiment le détour, et je me désole de ne pas trouver de meilleurs mots pour faire partager mon enthousiasme...
_________________
Five exclamations marks, the sure sign of an insane mind.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2005 3:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'étais déjà tentée au utopiales. Mieux vaut que je ne recroise la dame de stôt je pourrais craquer.
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5900
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2005 4:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, mais ça parle de quoi ? *Wink*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sanhucla



Inscrit le: 22 Fév 2005
Messages: 256

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2005 7:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De la vie, de la mort, dans un futur proche aux allures cyberpunk (mais cet aspect est peu présent, heureusement parce que moi en général j'aime pas le cyberpunk, trop glauque).

La narratrice a eu une jeunesse... on va dire pas banale, et la raconte à son ami. Elle raconte sa jeune vie, les gens particuliers qu'elle a rencontré, un peu de leur vie, ce qui leur est arrivé à tous d'extraordinaire ^^

C'est plutot triste, parce qu'il se passe des horreurs, en fait. Un peu comme quelqu'un qui raconterait sa guerre.

Mais c'est difficile de dire de quoi ça parle sans dévoiler beaucoup du livre, car tout est lié...

On a pêle-mêle : des maladies terribles, des îles paradisiaques, un pauvre naïf victime du système, un autre fou qui risque tout juste pour être fidèle à ses sentiments, un complot eugéniste (mais pas celui qu'on croit), la mise en place d'une société nouvelle, et une touche de vaudou ^^Le tout dans une belle écriture fluide et envoutante *Wink*
_________________
Five exclamations marks, the sure sign of an insane mind.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5900
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2005 8:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ok, je tenterai l'expérience mardi prochain (gare à toi si c'est pas bien *Twisted Evil* Mouahahahaha)
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sanhucla



Inscrit le: 22 Fév 2005
Messages: 256

MessagePosté le: Jeu Déc 15, 2005 12:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique en ligne : http://climaginaire.joueb.com/news/2209.shtml
_________________
Five exclamations marks, the sure sign of an insane mind.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nicky



Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 5

MessagePosté le: Sam Déc 31, 2005 3:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, c'est redondant je sais, mais je rajoute aussi ma propre chronique en ligne sur parchemins & traverses sur ce livre qui, je l'avoue tout de suite, m'a terriblement touché.
http://www.parcheminstraverses.com/oeuvres.php?cat=56&elem=160
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5900
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mar Jan 17, 2006 2:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le verdict : c'est pas mal, mais le style complique la lecture *Sad*
Sanhucla a écrit:
Le tout dans une belle écriture fluide et envoutante *Wink*

Je ne suis vraiment pas de cet avis *Confused* Le style n'est pas mauvais mais entre les références à la mythologie chinoise et l'absence de majuscules, la lecture n'est pas facile. Encore heureux que l'auteure n'ait pas choisi d'employer un style sms *Twisted Evil*
Faudra que je le relise (pour mieux cerner ce que je n'aurais pas vu à la première lecture) mais pas tout de suite : ce livre est épuisant
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog


Dernière édition par Crazy le Lun Mai 21, 2007 2:35 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sanhucla



Inscrit le: 22 Fév 2005
Messages: 256

MessagePosté le: Mar Jan 17, 2006 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Certes ce roman force à faire un effort. Mais c'est une lettre, le narrateur parle de trucs qui sont évidents pour son destinataire. Le style épistolaire en lui-même est un genre difficile, puisqu'il implique beaucoup d'absence d'explications. Pour les références, je suis désolée, ça ne fait pas partie de la définition du style !
Les phrases sont simples et belles, s'enchainent naturellement... Que faut-il de plus ?

Quant aux majuscules, pour moi, cette nouvelle façon de les employer est une trouvaille qui en dit long sur ce monde futur : elles ne sont données qu'à des choses Vraies, Naturelles, d'Origine. Le fait que les noms des gens n'en prennent plus est à ce sens particulièrement éloquent... ^^°

Il y a plein de choses entre les lignes...

Spoiler:

Par exemple, le destinataire, on croit un bon moment que c'est un chinois bon teint, respect des ancêtres, et tout et tout. Et puis on relie les premiers mots : "mon cher marc". Merde. C'est un européen. Qui veut à toute force respecter le mieux possible la culture chinoise, s'intégrer si on peut dire. Donc respecter scrupuleusement ce qu'il croit être l'essence du "être chinois". Et en plus on a bien compris que le nouvel ordre mondial bannit toute idée d'être Blanc, horreur suprême. Alors que la narratrice s'en fout. Elle, elle est chinoise et n'a pas besoin de le prouver.
Petite réflexion sur l'identité, mais pas facile à voir parce que ce n'est pas le sujet du roman.
Et des trucs comme ça il y en a plein !


_________________
Five exclamations marks, the sure sign of an insane mind.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maere



Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 104

MessagePosté le: Sam Mai 19, 2007 11:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré ce livre. Je ne l'ai pas du tout trouvé difficile à lire, au contraire il coule tout seul, grâce au style acerbe et fluide de la narratrice.
Il est impossible de résumer l'histoire, et ce n'est pas vraiment nécessaire, car ce qui compte dans ce roman ce sont avant tout les personnages. Des personnages qui se font broyer par un monde détraqué (plus détraqué que le notre ? Pas sûr !)
C'est très noir, cynique à souhaits et très riche.
En apparence, l'intrigue part dans tous les sens mais c'est très bien structuré et on ne s'y perd pas. Je trouve que ça finit un peu vite, le seul défaut que j'aie trouvé à ce roman.
Il est dans la pile A Relire, maintenant *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2007 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai fini par m'y mettre sans regret.
Si j'ai regretté de manquer de référence en culture chinoise pour apprécié toutes les subtilités du livre je n'en ai pas moins passé un bon moment.
Même s'il a fallu que je m'y reprenne à deux fois pour rentrer dedans (mais bon ça m'arrive souvent en ce moment *Sad*)
La façon d'expliquer les évolutions sans être trop didactique est remarquablement réussie.
Pour moi il s'agit d'un livre oignon (ou clafoutis au choix), c'est à dire un livre a avec des couches. Plusieurs niveaux de lecture.
J'aimerais le relire dans quelques années...
Lors de cette première lecture j'ai aimé le ton mordant de l'héroine et son leitmotiv. "La vie est addictive". Ce malgré tout ce qu'elle aura pu vivre comme atrocité.
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean XIV



Inscrit le: 29 Déc 2006
Messages: 201
Localisation: Belgique profonde

MessagePosté le: Dim Déc 30, 2007 12:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'en suis qu'au début et effectivement, on est plongé dans une atmosphère plutôt glaciale...
_________________
Disciple de Maître Jack...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5999
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Jan 01, 2008 12:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'en ai pas raffolé, et comme tout le monde l'aime, j'ai dû manquer qqch *Crying or Very sad* . La seule chose que j'ai vue, c'est la référence aux Mémoires d'Hadrien, et ce n'est pas vraiment ce qu'il aurait fallu voir, apparemment *Rolling Eyes* ... J'essaierai peut-être de le relire mais ...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean XIV



Inscrit le: 29 Déc 2006
Messages: 201
Localisation: Belgique profonde

MessagePosté le: Mer Jan 02, 2008 10:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je le relirai également quand je serai plus réceptif!
_________________
Disciple de Maître Jack...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Sam Fév 23, 2008 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

(post issu d'une discussion plus vaste)

Lu le mois dernier, tiens.

J'ai le même sentiment que darkangel, même si pour ma part je finis toujours les livres.

L'auteur a essayé de masquer l'absence d'intérêt du livre par des idées-noires-gothiques, des viols, des perversions, des tortures et autres amusements, mais ça sonne plus comme étant, oui, de mauvais goût et bêtement racoleur, qu'osé ou transgressif. L'histoire n'a strictement aucun sens, c'est bancal.

Même chose, elle tente de masquer la faiblesse du style par des innovations stylistiques à la Werber (si vous suivez mes posts, c'est péjoratif).

Donc, en le finissant, je me suis dit : "boarf." et j'ai une fois de plus maudit les quatrièmes de couverture...

Pour vous dire, il m'a tellement peu marqué (le mois dernier) que je l'ai recommencé la semaine dernière, avant de réaliser que je venais de le lire !

[edit]Relisant ce qui est dit précédemment sur la présence de C. Dufour sur ce forum (ce que je n'avais pas saisi), j'ai fait failli revenir censurer mes propres propos (surtout sur le style, où j'ai été plus loin que ma pensée), avant de me raviser. Une critique incisive est plus cruelle, sans doute, qu'un éloge, mais est sans doute plus utile aussi. Et autant garder le sentiment du moment.

D'autre part, ayant déjà - et c'est le cas de darkangel aussi, je crois - fait des critiques qui m'ont valu des reproches (cf. Grimbert par exemple), je préfère ne pas faire deux poids deux mesures, et me faire critiquer à mon tour.[/edit]
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Sam Fév 23, 2008 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

(Post aussi issu d'une discussion plus vaste)

Pour pondérer mon propos après la nuit, je ne trouve pas le goût de l'immortalité d'une nullité sans appel, mais j'ai
1) été très déçu au vu des promesses dithyrambiques faites en 4e
2) trouvé que le livre avait d'importantes faiblesses que j'ai pointées plus haut, comme une histoire sans queue ni tête (non pas qu'elle soit incompréhensible, mais qu'elle n'a pas de sens), des données culturo-technologiques banales et des outrances inutiles de type violence+sexe gratuits.

Je retire au passage ce que j'ai dit sur le style, j'ai réagi aux éloges plus haut sur le style qui me semblaient tout à fait disproportionnés en compensant, ce qui est idiot.

Pour résumer, je mets clairement ce livre au-dessus d'autres que je juge réellement très mauvais, dont j'ai parlé précédemment (je n'y reviens pas), et pour lesquels je maintiens.
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Catherine Dufour



Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 33
Localisation: France

MessagePosté le: Mar Mar 25, 2008 10:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Turb a écrit:
Relisant ce qui est dit précédemment sur la présence de C. Dufour sur ce forum (ce que je n'avais pas saisi), j'ai fait failli revenir censurer mes propres propos (surtout sur le style, où j'ai été plus loin que ma pensée), avant de me raviser.

C'est un droit imprescriptible,de ne pas aimer un livre !
(A deux détails près, quand même :
1. mes idées-noires-gothiques sont euh... pas les miennes, en fait. Cf par exemple http://thedailyplanet.blogspace.fr/935867/Un-septieme-continent-compose-de-dechets/.
2. Pas Werber, non, aaaaaah !)

Amitiés

Catherine
_________________
Cat
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Mar Mar 25, 2008 6:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
idées-noires-gothiques
De mémoire, je parlais plus du côté cadavérique des personnages qui rappelle un peu Anne Rice (la petite fille morte vivante qui ne mourra pas mais ne grandira pas non plus et ne connaîtra pas l'amour/le sexe) mais aussi les-sombres-tréfonds, le vaudou, etc.
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Catherine Dufour



Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 33
Localisation: France

MessagePosté le: Mar Mar 25, 2008 10:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oh, pour le vaudou, il s'agit de la seule religion qui n'a pas encore engendré de massacres (té ! C'est une religion de pauvres) alors je me suis dit que ce n'était pas juste. Et quant aux cadavres... bon, je vais mettre un bout de ma postface là :
"L’héroïne :
Revenons à son physique disgracieux. Soyons claire : en la décrivant, j’ai tâché de décrire avec exactitude un cadavre. J’ai l’âge d’en avoir vu un certain nombre, et d’en avoir habillé quelques uns. Le cadavre me fascine en ce sens qu’il est, et n’est pas, la personne qui vient de mourir. Je me rappelle avoir entendu une veuve, penchée au dessus du corps de son époux, murmurer : « N’est-ce pas qu’il est très ressemblant ? ».
Que faire, quand on apprend la mort d’un être cher ? Sinon courir vers lui, l’injure aux lèvres pour, une fois devant le corps, se sentir saisi par une sensation aussi pesante qu’une chape de glace. Cette sensation, on peut l’appeler vertige face au gouffre, terreur sacrée, respect des morts, ou incrédulité. Car la créature très laide allongée sur son lit de mort n’est pas la personne qu’on venait voir.
Elle lui ressemble, mais comme à travers un miroir déformant.
Je suis persuadée que toutes les religions, toutes les superstitions viennent de ce moment là. Parce que si le mort est ici et que le vivant n’y est plus, c’est que quelque chose est ailleurs. Et l’on se doute, en voyant l’expression contractée et comme de guingois de ce qui reste, qu’il n’est pas content de l’affaire.
La préparation des corps telle que les techniques modernes la permettent épargne aux proches ce vertige pénible. Mais je ne sais pas si c’est une excellente idée. Je me souviens d’un petit garçon, mort à sept ans à l’hôpital, et qui avait été si merveilleusement préparé qu’on l’eut cru vivant. La cérémonie commença dans les sanglots, puis on se surprit à arranger ses cheveux sur son front tout en faisant des commentaires sur sa beauté, qui était vraiment angélique, tant et si bien que cette séance funèbre ressembla bientôt à une joyeuse fête de relevailles. Le défaut de la méthode apparut quand il fallut refermer le cercueil sur ce qui était si évidemment un enfant florissant de santé.
J’ai beaucoup lu sur la décomposition de la chair, sur la circulation posthume, sur les lividités cadavériques (Que le terme livide est mal choisi ! Il s’agit d’un violet d’ecchymose) mais j’épargnerai ces détails au Lecteur sensible. Je me contenterai de préciser que mon héroïne se réveille du mauvais rêve de la mort à l’instant exact où le terme de corps cède, pour qualifier ce qu’elle est devenue, devant celui de charogne. "
Moi, ça me fascine mais je n'oblige personne à partager mes névroses. Surtout pas celle-là...
_________________
Cat
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 160720 / 0