Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chroniques du Pays des Mères - Élisabeth Vonarburg
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
9%
 9%  [ 1 ]
Beaucoup
36%
 36%  [ 4 ]
À la folie
36%
 36%  [ 4 ]
Pas du tout
18%
 18%  [ 2 ]
Total des votes : 11

Auteur Message
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Mar 21, 2006 11:48 am    Sujet du message: Chroniques du Pays des Mères - Élisabeth Vonarburg Répondre en citant



Comme je suis feignante, je vais reprendre ce que j'avais fait pour un autre forum...C'est un roman faussement simple, complexement linéaire, tout en effets miroirs, où l'action, quand il y en a, semble souvent vécue "en différé". En très gros, et seulement pour vous donner une idée, je dirai que le roman se déroule sur la Terre, dans quelques centaines d'années, après une série de catastrophes écologiques ("le Déclin") qui ont changé la planète ("Le monde était très différent, avant le Déclin") et après qu'une civilisation très différente, mais paisible, a fini par se mettre en place. Nous suivons un personnage, Lisbeï, durant la majeure partie de sa vie, et c'est par le filtre de son regard que les autres personnages, et la société dans son ensemble, sont présentés. Mais son regard est souvent distant.On trouve dans ce roman les thèmes chers à Vonarburg :
la question prégnante de l'identité et de l'altérité, et de la communication entre les humains, dont la question du genre sexuel n'est qu'une facette. Je suis toujours surprise quand j'entends parler de "féminisme" à propos de ce roman. Certes, Vonarburg est une femme qui s'interroge sur le sort des femmes, et sur leurs relations avec les hommes, mais elle est très loin d'un certain féminisme qui serait misandre. Son roman renvoie d'ailleurs dos à dos les tenants féroces de la société patriarcale ("les Harems") et ceux de la société matriarcale ("les Ruches").Le thème de la longévité est aussi très fréquent dans son oeuvre et apparaît dans ce roman, même s'il y est moins central que dans Tyranael.Le thème enfin des mutations, et/ou des dons spécifiques, de ce qu'ils apportent et enlèvent à ceux qui en sont dotés.Voici un exemple du style :
"...la situation des hommes en général. Et, somme toute, c'est vrai qu'il y a beaucoup de contradictions là-dedans. Si toutes sont également importantes dans la Tapisserie d'Elli, pourquoi les traite-t'on toujours comme s'ils étaient... moins égaux ? [...] Le fait est qu'ils sont vraiment moins nombreux. Mais ce n'est pas un argument logique. Ils étaient moins nombreux au temps des Harems aussi, mais c'étaient les femmes qui n'étaient pas importantes, à ce moment-là. Les Ruches ont retourné cela comme bien d'autres choses. Puisque nous critiquons plusieurs de ces retournements, pourquoi pas celui-là ?"
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5381
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Jeu Avr 13, 2006 6:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Stelmari a écrit:
Comme je suis feignante, je vais reprendre ce que j'avais fait pour un autre forum...

Et comme je suis fainéante moi aussi, je vais faire de même avec un post que j'ai écrit l'an dernier...
"Chroniques du Pays des Mères" d'Elisabeth Vonarburg
Mon avis est plutôt favorable, mais mes sentiments sont assez mitigés. Le fond me plait assez : L'histoire, les personnages... Je ne développerai pas pour ceux qui ne l'ont pas lu, mais il y a plein d'idées intéressantes. Le régime matriarcal du Pays des Mères évoque celui de "la jeune fille et les clones" de David Brin (surtout pendant les années garderie), mais les ressemblances restent suffisamment vagues pour en faire abstraction assez vite. J'ai eu moins de succès avec la forme. Je n'apprécie pas trop les longues descriptions (les villes par exemple), je préfère que ce soit plus intégré dans l'histoire. Je n'aime pas trop non plus la présentation sous forme principalement de journaux intimes, l'idée est bonne et on y gagne à avoir des synthèses des évènements faite par les différents personnages, mais on y perd en "spontanéité", je ne sais pas trop comment le dire mais en gros je préfère un dialogue à une lettre racontant le dialogue en question, c'est plus vivant.
Dans l'ensemble, je trouve ça assez fatiguant à lire, enfin pas vraiment fatiguant mais pas facile en tout cas. Il faut rester bien concentré, sinon on rate des bouts. J'ai l'habitude de lire pendant que mon fiancé regarde la télé, et là j'avais vraiment du mal, je revenais sans cesse en arrière pour relire des passages que j'avais raté. D'autant que l'auteur a beaucoup tendance à suggérer sans dire vraiment, il faut alors deviner, et à parler de choses qui ne sont pas encore arrivées, il faut bien tout garder en mémoire sans savoir à quoi ça va servir. En fait, je crois que c'est un livre à lire plusieurs fois, ça doit être beaucoup plus agréable quand on connaît déjà la trame.
D'ailleurs, j'ai bien failli le réattaquer par le début quand j'ai eu tourné la dernière page, je n'y ai renoncé que parce que je n'ai pas trop le temps en ce moment. D'ailleurs (bis), je l'ai quand même feuilleté à nouveau à ce moment là pour reprendre des passages que la lecture de la suite avait éclairé, pour mieux organiser mes pensées... En effet, la fin est assez surprenante si l'on n'a pas lu d'abord "Le silence de la cité", ce qui était mon cas. Je l'ai lu trois fois d'affilée pour être bien sûre d'avoir tout compris...
Edit CeNedra : partie sur le silence de la cité copiée et collée dans le post sur le livre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5910
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Dim Juil 08, 2007 11:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lu et adoré !
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Juil 09, 2007 2:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

*Very Happy* Eh ben ça me fait vraiment très plaisir, Crazy. de le dire !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
angua



Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 291
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Lun Avr 14, 2008 10:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Adoré aussi...

Aussi bien pour le sujet global (l'histoire d'une femme idéaliste dans une société matriarcale), que la réflexion de fond suscitée à chaque instant sur notre propre société, que pour le style.
C'est vrai qu'on ne peut lire Chroniques du pays des mères en pensant à autre chose. Justement parce que c'est un roman riche, dense, voire exigent envers le lecteur. Chose que j'adore...

J'ai découvert E.Vonarburg par ce roman, et pense de plus en plus à lire un autre titre d'elle! Car même si ma lecture des Chroniques date un peu, j'en ai un souvenir précis... et époustouflant.
_________________
http://journalsemilitteraire.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Avr 16, 2008 7:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Youpiii je me sens moins seule *Laughing* ! Si tu n'as pas lu Le silence de la Cité, Anqua, je te le recommande, au sens où tu y trouveras la réponse à des questions qui peuvent se poser dans le dernier chapitre des Chroniques *Wink* . Cela dit, bien que ce roman ait été primé, ce n'est pas son meilleur, à mon avis. Pour moi, il n'est pas assez dense, mais ce n'est que mon opinion *Razz* .

Sinon, si tu t'en sens le courage, tu peux tenter les 5 tomes de Tyranael , en SF, ou, en Fantasy Reine de Mémoire, qui comporte 5 tomes aussi, tous parus de l'autre côté de l'Atlantique, mais dont 4 seulement sont parus en France (en GF) pour l'instant. Et dont Le Livre de Poche avait commencé la réédition. Affaire semble-t'il classée sans suite ...

Enfin, il y a les recueils de nouvelles, qu'il s'agisse de Janus (chez PdF, difficile à trouver...), de La maison sur le Rivage, ou de Le jeu des coquilles de Nautilus, ces derniers publiés chez Alire, comme les cycles précédemment cités.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
angua



Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 291
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Jeu Avr 17, 2008 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'en prends bonne note, merci du conseil!
_________________
http://journalsemilitteraire.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Déc 29, 2009 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

UP ! Que ceux qui l'ont lu viennent donner leur avis ;-p, ça serait utile pour les suivants...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Mar Déc 29, 2009 4:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et que ceux qui ne l'ont pas encore lu pleurent en l'ajoutant sur leur liste. *Laughing*
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Déc 29, 2009 7:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'aurais pas dit mieux :-D !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5381
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mar Déc 29, 2009 10:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
UP !

Dis, tu t'ennuies toi en ce moment, non ?? Te voilà brusquement prise d'une frénésie de remontage de sujets... *Wink*
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Déc 30, 2009 9:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Soleil* a écrit:
Lisbeï a écrit:
UP !

Dis, tu t'ennuies toi en ce moment, non ?? Te voilà brusquement prise d'une frénésie de remontage de sujets... *Wink*

Damned, je suis repérée *Embarassed* ... Le fait est que je n'ai pas grand-chose à faire quand je suis au bureau, cette semaine, et du coup je me balade dans les anciennes pages *Mr. Green* en me disant que les nouveaux arrivés auront peut-être la flemme de le faire, et que ça pourrait être dommage *Very Happy* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Sam Mar 20, 2010 12:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà bien l'un des livres les plus singuliers que j'ai pu lire. J'ai même un peu de mal à démêler tout ce que j'en ai retenu pour en faire un avis cohérent.
Je n'ose même pas me lancer dans la description des personnages, il y aurait trop à en dire. Disons seulement qu'elles (à Rome on parle comme les romaines^^) sont à l'image du monde dans lequel elles vivent, ou plutôt duquel elles ont hérité.
Le pays des mères est complètement fascinant, que ce soit à travers son histoire, ses coutumes, ses évolutions et sa politique actuelles. C'est la première fois que je vois un monde matriarcal aussi bien dépeint, aussi profondément... féminin, c'est bien le cas de le dire. Ce n'est pas seulement la faible présence des hommes du aux maladies et mutations héritées du déclin, mais plutôt et surtout cette volonté manifeste de féminiser tout ce qui a pu l'être, les choses, les êtres, les concepts. Je crois que c'est ce qui m'a le plus frappée. C'est un monde en convalescence. Un passé de guerres, de dévastation et de répressions sans noms a laissé plus que des traces sur leurs descendantes.
Le ton du livre est donc rarement joyeux, d'autant plus que la plupart des personnages que l'on suit voient leurs existences régies par les devoirs soit nécessaires au bien et à la survie de la communauté, soit par des habitudes et des coutumes si solidement ancrées que s'en écarter relève presque de l'impossible. Les choix à leurs dispositions sont donc minces, souvent difficiles et si je devais retenir une phrase à ce propos, ce serait celle-ci qui m'a paru particulièrement juste : "Des choix imparfaits dans un monde imparfait".
La fin m'a beaucoup surprise. Je l'ai d'ailleurs relu deux ou trois fois pour être sûre d'avoir bien compris. Ca remet en lumière plusieurs événements que j'avais pour ma part classés sous le sceau de la superstition. Et d'une certaine façon, ça pose plus de questions que ça n'en résout.
Je referme donc le livre avec ma curiosité un peu inassouvie, mais avec un univers pareil, je crois que ça aurait été le cas de toutes les façons. C'est le genre de livres qui me donne toujours envie d'en savoir plus et que je quitte avec regret une fois la dernière page tournée. Mais le voyage en valait largement la peine.
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5381
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Mar 20, 2010 12:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laria a écrit:
La fin m'a beaucoup surprise. Je l'ai d'ailleurs relu deux ou trois fois pour être sûre d'avoir bien compris. Ca remet en lumière plusieurs événements que j'avais pour ma part classés sous le sceau de la superstition.

C'est quasiment ce que j'ai écrit moi-même à l'époque ! *Wink*
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Sam Mar 20, 2010 1:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Soleil* a écrit:
D'ailleurs (bis), je l'ai quand même feuilleté à nouveau à ce moment là pour reprendre des passages que la lecture de la suite avait éclairé, pour mieux organiser mes pensées...


J'ai fait pareil. *Laughing* Mais il y avait franchement de quoi. *Wink*
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Mar 20, 2010 7:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Rassure-toi : tout le monde fait pareil *Very Happy* ! Et pour cause *Twisted Evil* : comme je l'ai déjà dit un peu plus haut dans ce sujet, les explications sont (ne disons pas 'données', disons 'accessibles') dans Le silence de la Cité, qui est à mon avis (non universellement partagé *Wink* ) bien moins intéressant, mais qui donne beaucoup de clés (l'origine du nom de Béthély, des Judites, et l'origine de Garde elle-même. Pour ne rien dire de Kélys...). Idéalement, il faudrait relire la fin du Pays des Mères, et certains passages (dans la bibliothèque de Wardenberg, notamment) après l'avoir lu.

Enfin, je suis bien contente qu'il t'ait plu, Laria *Very Happy* , bienvenue au Club ! Et j'espère que les petits cochons ne mangeront ni l'auteure, ni vous, ni moi, ni le reste du monde, avant qu'elle nous ait pondu un autre roman dans ce même univers !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Sam Mar 20, 2010 8:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce serait une tragédie sans nom ! *Razz* Surtout que je compte bien me tourner vers ce qu'elle a écrit d'autre en attendant. *Very Happy*
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5910
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Lun Mar 22, 2010 11:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
les explications sont (ne disons pas 'données', disons 'accessibles') dans Le silence de la Cité

Ah, il y a une suite/préquelle/autre oeuvre se passant dans le même univers ? *Embarassed*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Mar 22, 2010 2:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, et comme c'est chroniqué sur le Coin, tu n'as aucune excuse *Razz* ! Va voir là http://www.coindeslecteurs.com/viewtopic.php?t=3732 *Wink* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4546
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mar Juin 28, 2011 7:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'en suis à peu près à la moitié du roman et je dois dire que la lecture est difficile, l'histoire en elle-même est vraiment intéressante mais j'ai du mal avec le style, beaucoup d'échanges épistolaires, et des références complètement inconnues, il faut du temps pour comprendre de quoi il s'agit.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
marine



Inscrit le: 17 Déc 2010
Messages: 268
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mar Juin 28, 2011 8:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme certaines d'entre vous le disent, c'est un livre faussement facile à lire. J'en ai lu environ les 2/3.
J'avais déjà lu un livre de Marion Z.Bradley Les ruines d'Isis qui traitait d'un système matriarcal semblable mais avec plus d'action.

Dans les Chroniques du pays des mères c'est le questionnement et la prise de conscience de Lisbeï qui prédominent. J'aime bien le système de la correspondance car elle nous fait rentrer dans l'esprit des différentes héroînes et on y assiste à leur évolution.
J'ai écouté vos conseils et j'ai trouvé Le silence de la cité comme ça j'aurai pas trop à attendre la suite ou plutôt les antécédents. *Very Happy*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Juin 29, 2011 7:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Courage, le Pays des Mères se mérite :-D ! Mais je compatis, c'est vrai qu'il n'y a pas de mots compliqués, mais que tout n'est pas dit explicitement, loin de là, que tout est important, ou presque, et que ça en fait une lecture plutôt difficile. Et Vonarburg adore jouer avec les moments différents de l'histoire, sans prévenir...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marine



Inscrit le: 17 Déc 2010
Messages: 268
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Sam Juil 02, 2011 9:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de le terminer, et j'avais hâte de connaitre la fin qui est surprenante : elle aurait dû donner suite à 'une suite" mais selon vos avis on trouve certaines explications dans le silence de la cité que je ne tarderai pas à lire. *Wink*
L'impression principale que m'a laissée ce livre, c'est que la vie finalement n'est qu'un vaste apprentissage de soi et des autres. Lisbeî en fait l'expérience. Ce monde matriarcal non violent s'est englué dans les traditions et les tabous et comme dans notre monde actuel il est difficile de faire bouger les choses à moins d'y mettre tout son coeur.
Un bon livre, tout en réflexion et un tout petit peu de Science-fiction et avec une règle grammaticale différente de la nôtre, tout est au féminin *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Juil 03, 2011 8:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toute une part importante de la Science-Fiction consistant à faire réfléchir le lecteur sur le monde et la société dans lesquels il vit, on ne peut pas vraiment dire qu'il n'y a qu'un "tout petit peu de SF", dans Les Chroniques du Pays des Mères, marine, sans vouloir t'offenser. Disons qu'il est à la limite des deux sous-sous-genres que sont le post-ap' et la politique-fiction Wink (appartenant tous 2 au sous-genre de l'anticipation, si je suis la classification ici http://www.pochesf.com/index.php?page=sf ).

Par ailleurs, Vonarburg rappelait récemment (aux Imaginales) l'énorme influence qu'a eue Le Guin, notamment avec son roman La main gauche de la nuit, sur les auteures femmes de son temps, dont elle-même fait partie. Ce roman de Le Guin porte à réfléchir sur la façon dont notre sexe (au sens du gender anglais) conditionne notre vie, et c'était encore + vrai au moment où il a été écrit (quoique je n'en sois pas totalement convaincue). Dans Les Chroniques du Pays des Mères, l'auteure renvoie dos à dos machistes et féministes, et montre qu'opprimer (fût-ce sur un mode relativement "soft") la moitié de l'humanité revient toujours à léser l'humanité entière.

J'édite pour ajouter le lien avec le Le Guin : http://www.coindeslecteurs.com/viewtopic.php?t=7444
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marine



Inscrit le: 17 Déc 2010
Messages: 268
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Dim Juil 03, 2011 9:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour le lien Lisbeï, qui parle des sous genres de science-fiction. *Wink* il y a eu vraiment beaucoup d'évolution depuis les premiers Van Vogt que j'ai lu il y a très longtemps

Quand je dis que pour Les chroniques du pays des mères il n'y a qu'un peu de SF c'est parceque je n'en ai pas lu depuis très longtemps, et que le terme par lui même science et fiction me ramène plutôt à l'espace, les technologies, les explorations de l'univers donc vraiment une fiction très scientifique. *Very Happy*

Il est vrai que dans ce livre précis, qui comme tu dis est à considérer comme post-apocalyptique il y a vraiment une réflexion sur la condition dont sont considérés les humains selon leur sexe à travers l'ordre établi.
Je ne connais pas très bien l'auteur, mais d'après l'impression que m'a donné le livre, elle prône la place pour tous -hommes et femmes- à égalité dans la société, *Mr. Green*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4546
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mar Juil 05, 2011 7:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas trouvé la fin si surprenante que ça, ou alors j'ai loupé quelque chose ! D'une manière générale, malgré un début laborieux, j'ai été intéressée par cette construction de la société basée sur le pouvoir des femmes, au point que les genres sont devenus féminins. Ce qui m'a fascinée c'est l'opiniâtreté des humains à vouloir se reproduire, au point de donner à chacun une place bien déterminée dans ce schéma.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2648
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Juil 05, 2011 8:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens , c'est à bien des égards le thème majeur de la série du réseau d'Octavia Butler
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2011 6:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Euh ? Octavia Butler décrit une société matriarcale ? Je ne dois pas connaître la série dont tu parles 0-o. Tu peux donner les titres des bouquins, stp ?
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2011 6:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

krys a écrit:
Je n'ai pas trouvé la fin si surprenante que ça, ou alors j'ai loupé quelque chose ! D'une manière générale, malgré un début laborieux, j'ai été intéressée par cette construction de la société basée sur le pouvoir des femmes, au point que les genres sont devenus féminins. Ce qui m'a fascinée c'est l'opiniâtreté des humains à vouloir se reproduire, au point de donner à chacun une place bien déterminée dans ce schéma.


Contente que ça t'ait plu, Krys *Very Happy* . Et comme l'auteure m'affirmait récemment que la fin était quand même annoncée par plein d'indices dans le roman, tu es apparemment la seule personne que je connaisse (moi-même comprise) à n'avoir rien raté *Mr. Green* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4546
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2011 11:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

peut être parce que je l'ai lu à une allure d'escargot... *Smile*
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2648
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2011 2:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
Euh ? Octavia Butler décrit une société matriarcale ? Je ne dois pas connaître la série dont tu parles 0-o. Tu peux donner les titres des bouquins, stp ?

Non , non , pas matriarcale , au contraire , c'est sur la deuxième partie du message de Krys que portait mon intervention : dans les bouquins publiés au C.L.A. Le motif et La survivante , on voit très bien une société pyramidale se construire avec une place déterminée pour chacun en fonction de ses pouvoirs psychiques . C'est dans Le maître du réseau o ù la structure féodale est bien installée que cela éclate le plus .
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marine



Inscrit le: 17 Déc 2010
Messages: 268
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Dim Juil 31, 2011 5:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
krys a écrit:
Je n'ai pas trouvé la fin si surprenante que ça, ou alors j'ai loupé quelque chose !

Contente que ça t'ait plu, Krys. Et comme l'auteure m'affirmait récemment que la fin était quand même annoncée par plein d'indices dans le roman, tu es apparemment la seule personne que je connaisse (moi-même comprise) à n'avoir rien raté.

Après avoir lu "Le silence de la cité" on comprend en effet mieux la fin ainsi qu'un tas de choses dans le livre, j'ai lu "les chroniques du pays des mères" avant, ça explique tout. *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5910
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Lun Aoû 01, 2011 8:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

"le silence"... est trouvable facilement ? Je ne l'ai pas encore lu...
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Aoû 01, 2011 9:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Crazy a écrit:
"le silence"... est trouvable facilement ?

Ouaip. Par exemple ici http://www.priceminister.com/offer/buy/121879412/le-silence-de-la-cite-presence-du-futur-327-e-o-de-elisabeth-vonarburg-livre.html
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marine



Inscrit le: 17 Déc 2010
Messages: 268
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Lun Aoû 01, 2011 9:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai acheté sur Amazon il y a peu *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5910
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Aoû 03, 2011 9:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ok, merci, je vais le faire commander à mon homme *Smile*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5910
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Jeu Sep 22, 2011 2:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, ben je confirme : "Chroniques..." est super à lire comme ça, mais il prend tout son sel à partir du moment où on a lu "Le silence de la cité" avant *Smile*

(En gros, à partir du moment où
Spoiler:

Lisbeï décode le journal de "la petite Garde"


, ce qui permet de vraiment comprendre la fin *Wink* )
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Sep 22, 2011 6:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord avec ton spoiler, bien sûr ("... et Grand-Mère."), mais les "apocryphes" écartés dont il est question quand Lisbeï fait ses recherches sur la drogue des Ruches à Wardenberg prennent du sens aussi ,-).
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2012 12:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Yeah ! Je viens de le télécharger sur ma liseuse !! Enfin, je l'ai trouvé !
Bon, maintenant, le plus dur va être de trouver le temps de le lire...
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2012 6:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, je pense même savoir où, je l'y avais pris aussi (oui, je sais, je l'ai en papier, et même plutôt 2 fois qu'une, à présent... mais si j'avais envie de le lire quand je suis loin de chez moi ???) ;-). Et il est dit "Cherche, et tu trouveras" :-D.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 164887 / 0