Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Angemort - Sire Cédric

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
66%
 66%  [ 2 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
33%
 33%  [ 1 ]
Total des votes : 3

Auteur Message
Psyché



Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 332

MessagePosté le: Dim Oct 08, 2006 9:48 pm    Sujet du message: Angemort - Sire Cédric Répondre en citant



Cheverny est un collectionneur bien particulier. Il a installé sa « galerie d’art » privée dans des catacombes, et satisfait ses penchants morbides en collectionnant cadavres, crânes et autres vestiges humains. Sa dernière acquisition, une superbe peau humaine, le met aux anges - et c’est le cas de le dire, car le voilà devenu, à son insu, le gardien d’une authentique peau d’ange. Mais ses anciens propriétaires, derniers rejetons d’une puissante lignée de magiciens, sont prêts à tout pour la récupérer…

Ce premier roman de Sire Cédric démarre sur les chapeaux de roue et nous mène à un rythme trépidant de scène d’horreur en scène de sexe. Les démons lubriques y côtoient des sorcières perverses et avides de pouvoir, les rejetons difformes sont tenus en laisse ou attachés à un mur ; on torture, on baise (souvent en même temps), on traque, on brûle et on étripe. Autant dire que la mention « Pour lecteurs avertis » au dos de la couverture n’est pas là pour faire joli. Et pourtant, le lecteur s’éclate, le style est là, léger et diaboliquement efficace, pour nous pousser à continuer, à progresser sans reprendre son souffle au fil de ces scènes délirantes qui nous font ouvrir des yeux ronds. Nous sommes emportés à tombeau ouvert dans un monde décalé, un univers à l'imaginaire puissant dont les décors (catacombes, château isolé à l'architecture formidable et où les propriétaires peuvent se livrer en toute liberté à leurs sombres occupations) rappellent fortement le roman gothique.
Et au milieu du feu, du sang, de la semence brûlante des démons et de la folie perverse des humains, il y a des oasis d’innocence éclatante : telle Jad, la belle punk amoureuse des livres, la solitaire qui a fait des morts ses compagnons (puisqu’elle a le don, en les touchant, de « voir » leurs histoires). Ainsi Cheverny, son patron, a beau user d’elle à sa convénience, lorsqu’il est confronté à un immense danger elle n’hésitera jamais à risquer sa vie pour tenter de l’aider. D’autres personnages, aussi ignobles que soient leurs actes, forcent l’admiration par leur caractère puissant, par les sacrifices auxquels ils consentent sans hésiter pour atteindre leur but. Un des talents, je crois, de Sire Cédric, est de camper en quelques mots des personnages fascinants (efficacité, toujours), qui attirent l’attention d’abord par leur aspect (coiffure, vêtements, posture) puis par leur esprit horriblement et/ou délicieusement décalé. On s’attache à eux, ce qui rend d’autant plus agréables les petits clins d’œil dont l’auteur parsème son roman - autant de références aux nouvelles de son recueil Déchirures* qu’il est d’ailleurs préférable d’avoir lu avant de se lancer dans Angemort, puisque le roman revient plus longuement sur Jad qui avait déjà été évoquée dans « Blood-Road », et rappelle à notre bon souvenir, plus ou moins discrétement, plusieurs autres personnages croisés dans Déchirures (et y a même un ch’tit clin d’œil humoristique au groupe de metal dont Sire Cédric est le chanteur *Mr. Green* ).
Pour résumer (houlà, j’ai été bavarde ce soir), Angemort est un roman haletant, impossible à lâcher bien que l’on puisse se sentir bousculé par certaines scènes, et totalement jubilatoire.

* Dès que j'ai un moment, je ferai aussi un post sur ce beau recueil *Wink*


Dernière édition par Psyché le Sam Oct 14, 2006 6:51 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM
la liseuse



Inscrit le: 08 Déc 2005
Messages: 704
Localisation: France

MessagePosté le: Ven Oct 13, 2006 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très belle critique Psyché *Wink* Mais comme tu dis, je préfère d'abord commencer par "déchirures" avant d'attaquer "angemort". Peut-être bien mes prochaines commandes...
_________________
Au fil de mes lectures
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Arsenik_



Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 168
Localisation: Loudun

MessagePosté le: Ven Oct 13, 2006 6:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

il est en cours de lecture pour moi ... Mais je n'ai pas lu déchirure :-(
_________________
" Le plutonium peut nuire pendant des millénaires, mais l'arsenic est eternel"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Psyché



Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 332

MessagePosté le: Sam Oct 14, 2006 7:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dame Yseult a écrit:
Très belle critique Psyché

Avec une énorme faute d'orthographe *Embarassed* (non, ne cherchez pas, j'ai corrigé... )
Pour ce qui est de Déchirures : Angemort est un one-shot indépendant, hein, il peut très bien se lire tout seul (je me rends compte que je n'ai peut-être pas été très claire là-dessus) ; c'est juste qu'à mes yeux, les apparitions inattendues de personnages évoqués discrétement ailleurs font partie du plaisir de lecture chez Sire Cédric, il y a un jeu constant de réapparition, de mise en lumière soudaine d'un personnage que l'on croyait secondaire, ce qui oblige souvent le lecteur à revenir sur ses premières impressions et à les approfondir (j'ai ainsi relu "Blood-road" après avoir parcouru Angemort, et la fin de la nouvelle m'en a paru d'autant plus poignante...) Donc bon, en commençant par Angemort on perd simplement cette dimension-là, ce qui n'empêche pas d'apprécier l'intrigue *Razz*
Justement, j'attends avec impatience tes impressions de lecture, Arsenik *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM
la liseuse



Inscrit le: 08 Déc 2005
Messages: 704
Localisation: France

MessagePosté le: Sam Oct 14, 2006 9:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est très clair au contraire *Wink* Mais comme j'avais déjà prévu de lire "Déchirures", je trouve logique de commencer par celui-ci. J'ai hâte de les lire.
_________________
Au fil de mes lectures
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lantika



Inscrit le: 08 Mar 2008
Messages: 62
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Sam Mar 22, 2008 5:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelle déception ! Moi qui me réjouissais de lire du Sire Cédric… Certes c’est un roman fantastique moderne où ses personnages sont morbides à souhait. Avec un univers personnel, sanglant et érotique, dans lequel l'auteur renouvelle les thèmes traditionnels de la littérature fantastique. Cependant, je n'ai pas accroché pour autant : son style est assez laborieux… Dommage.
_________________
"C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume."
[Oscar Wilde]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
angua



Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 291
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Lun Avr 14, 2008 12:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, Angemort....
Que les fans et l'auteur qui passeraient par là me pardonnent, car j'ai beaucoup de sympathie pour lui!

Mais... qu'est-ce que j'ai pu rire en lisant ce bouquin! Mais vraiment, franchement, à gorge déployée...
Peut-être est-ce le moment où je précise que j'adore les mauvais films d'horreurs. Les très, très exécrables me font pleurer de rire...

Et bien, jamais ce ne m'était arrivé dans un livre. Grâce à Sire Cédric, c'est chose faite.

Pourquoi?

Parce qu'il y a TOUT.
Oui, c'est gore à souhait, un peu chaud, mais il y a vraiment TOUT ce qu'on peut trouver dans la littérature: la sorcellerie, les possessions, les viols, la "thanatophilie", le sang, les vieux bouquins, les catacombes, le sous-fifre crétin, l'inceste et j'en passe.
C'est jubilatoire.
D'une lecture facile... en plus.

Avant de lire cet auteur, je trouvais que son pseudo avait un côté ado gothique attardé, je me suis pourtant lancée dans ce roman sans préjugé. Ou peut-être que si: j'avais déjà cet critique très positive ici... et je m'attendais à autre chose.
Maintenant que je l'ai lu... je ne sais pas si j'arriverai encore à le prendre au sérieux.

Ceci dit, je pense que si j'avais lu ce roman au collège, âge où je découvrais King et la littérature gothique, j'aurais adoré...

En tous cas, un excellent souvenir de lecture!
*Laughing*
_________________
http://journalsemilitteraire.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
curunir
Istar errant


Inscrit le: 19 Mai 2003
Messages: 270

MessagePosté le: Lun Avr 14, 2008 8:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je dois dire que c'est ta critique qui me donne le plus envie de lire ce bouquin. *Mr. Green*

Dans le même genre j'ai le sentiment de connaître autre chose dans la même veine, et en plus un auteur bien de chez moi, de mon terroir, des Ardennes où non non non il n'y a pas que des pédophiles qui rôdent dans la forêt la nuit venue mais également de bien sombres et torturées créatures de la nuit.

Tenez vous bien, après Sire Cedric, voilà : Lord Sullivan !

*Mr. Green*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
angua



Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 291
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Lun Avr 14, 2008 9:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Tenez vous bien, après Sire Cedric, voilà : Lord Sullivan !


En plus ils sont plusieurs!!!!
_________________
http://journalsemilitteraire.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5823
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mar Avr 15, 2008 8:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

curunir a écrit:
des Ardennes où non non non il n'y a pas que des pédophiles qui rôdent dans la forêt la nuit venue mais également de bien sombres et torturées créatures de la nuit.

Des picards ?!?! *Eek*


*Embarassed*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Psyché



Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 332

MessagePosté le: Mar Avr 15, 2008 10:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

curunir a écrit:
Tenez vous bien, après Sire Cedric, voilà : Lord Sullivan !


Alors là, oui mais non, quoi.
Lord Sullivan est l'un des rares auteurs à m'avoir fichue tellement en rogne à la lecture que j'avais envie de lui faire avaler ses oeuvres. Et pourtant c'est rare chez moi qui préfère dire tout simplement que j'accroche pas, faut vraiment que j'aie l'impression que l'auteur prend ses lecteurs pour des débiles. Les bouquins de Lord Sullivan m'ont paru brouillon, mal écrits (sans parler de l'orthographe), bourrés de clichés... et mortellement sérieux.

Angemort, qu'on apprécie l'oeuvre ou non, n'a pas ce travers. Ce roman joue avec les clichés du gothique (my point of view), et est à prendre, me semble-t-il, au deuxième degré, voire plus (beaucoup plus) : une invitation à s'éclater un bon coup. Sire Cédric a écrit des choses plus "sérieuses", plus personnelles, je pense, voire poétiques - cf certaines de ses nouvelles, comme "Cross-Road".
Alors on peut préférer rire de l'auteur plutôt que rire avec lui. Mais la comparaison avec Lord Sullivan, très franchement, je trouve ça un brin insultant...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM
curunir
Istar errant


Inscrit le: 19 Mai 2003
Messages: 270

MessagePosté le: Mar Avr 15, 2008 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Remarque, je n'ai lu aucun des livres de ces deux auteurs. Mais sans les connaître on ne peut s'empêcher de faire un rapprochement. *Wink*

J'ai lu quelques chapitres de Lord Sullivan et si Sire Cedric est second degré, ce cher Lord est par contre premier degré à fond. Et c'est encore plus drôle. *Mr. Green*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 149720 / 0