Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Voleuse de Livres - Markus Zusak

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

vous avez aimé
pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
un peu
0%
 0%  [ 0 ]
beaucoup
25%
 25%  [ 3 ]
à la folie
75%
 75%  [ 9 ]
Total des votes : 12

Auteur Message
Aurelie



Inscrit le: 07 Jan 2006
Messages: 66
Localisation: région parisienne

MessagePosté le: Dim Avr 01, 2007 12:07 pm    Sujet du message: La Voleuse de Livres - Markus Zusak Répondre en citant

ATTENTION: CHEF D'OEUVRE ...



Quand la Mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter.
Une histoire étrange et émouvante où il est question
- dune fillette ;
- de mots ;
- d'un accordéoniste ;
- d'Allemands fanatiques ;
- d'un boxeur juif ;
- de vols.

Traduit en 20 langues, le best-seller 2007.


Mon avis : C'est un roman incomparable, je n'ai rien lu de tel jusqu'à aujourd'hui. Il est puissant, virevoltant, touchant à en tomber par terre, écrit de manière virtuose et différente, drôle parfois aussi, mais toujours terriblement sublime. La mort est la narratrice du récit mais ne vous fiez pas au côté soit disant "sensationnaliste" de ce choix de l'auteur. Ici, la forme sert toujours le fond. Je n'irai pas jusqu'à faire un résumé de cette oeuvre, car il serait forcément réducteur. Je serais tout simplement incapable de lui rendre hommage en relatant son histoire à proprement parler. Disons juste qu'il s'agit de suivre une fillette allemande du nom de Liesel, fraîchement adoptée et arrivée dans une petite ville misérable près de Munich, de découvrir ce qui fait d'elle une voleuse de livres, de partager son goût et sa faim des mots, de vivre à ses côtés pendant quelques années... De faire la connaissance des personnes qui compteront dans sa vie : son adorable "Papa" accordéonniste à la générosité et au courage impensables, à sa "maman" jamais avare de gros mots et de tendresse, de son meilleur ami -un peu aussi amoureux d'elle - Rudy, l'incorrigible gamin à qui on s'attache irrémédiablement ; Max, son Ami juif, qui trouvera refuge dans les mots et les idées grâce à elle et qui lui rendra hommage en écrivant son histoire ; l'épouse du maire de la ville, femme effacée et meurtrie par le deuil, fournisseuse plus ou moins officielle de ses lectures... Tout comme ses personnes hanteront la Mort (elle l'avouera par la suite), ces personnages hanteront votre vie de lecteur.
Hitler plâne sur le roman telle une entité, et ce, du début à la fin. Il est intéressant de découvrir l'autre côté du miroir, où la décadence et la souffrance sont aussi de mise... Ces allemands se verront pour la plupart enrolés de force dans le nazisme, d'un point de vue concret, mais aussi d'un point de vue idéologique.
Markus Zusak traite de l'Histoire de manière à conférer à son oeuvre une dimension d'intemporalité. C'est selon moi l'apanage des chefs d'oeuvre. Le roman est construit de manière absolument brillante. Sa structure diffère de tout ce que j'ai pû lire jusqu'à maintenant. L'auteur fait preuve d'une extraordinaire maîtrise, il est avant tout un formidable conteur.
La Mort en tant que narratrice, a une puissance évocatrice incroyable. Sa vision des choses est différente de la nôtre, elle n'est pas inscrite dans le temps ni dans l'espace, elle n'est jamais limitée.
Elle ne ressent jamais rien d'humain à proprement parler. Elle est complètement dénuée de haine, "vole les âmes avec douceur", et fait parfois preuve de compassion. Mais là encore, une compassion peu comparable avec la nôtre.
Ce roman est un joyau, qui laisse son empreinte et vous accompagne encore et encore, même la lecture achevée.
J'aurais voulu être capable de rendre hommage à chacune des plus petites parcelles de ce livre, restituer la magnificence de ses personnages, chacune de leur facette, chacun de leurs actes, de leurs élans désespérés, rendre intact le pouvoir des mots de l'auteur et ceux écrits par Leisel... Mais il faut se rendre à l'évidence, c'est impossible. Je dirais juste que ce roman tient du coup de maître, voir du coup de génie. Une oeuvre à la puissance incantatoire mais jamais écrasante, un récit où le lecteur ne peut que se sentir proche des êtres et de leur situation... UN CHEF D'OEUVRE!

A noter que l'auteur n'a QUE 30 ans...

....En bref, je vous recommande fortement la lecture de ce roman! *Very Happy* J'attends vos commentaires de lecture avec impatience!!


un extrait :

Tout le monde, je suppose, connaît des épisodes marquants dans sa vie, surtout dans l'enfance. Pour certains, ce sera l'incident Jesse Owens. Pour d'autres, une histoire de lit mouillé.

Le mois de mai 1939 tirait à sa fin et la soirée se déroulait comme la plupart des autres. Maman repassait avec sa poigne de fer. Papa était sorti. Liesel nettoyait la porte d'entrée et regardait le ciel au-dessus de la rue Himmel.
Un peu plus tôt, il y avait eu un défilé.
Les membres extrémistes du NSDAP (connu également sous le nom de parti nazi), en chemise brune, avaient parcouru au pas la rue de Munich en portant leurs drapeaux fièrement, la tête haute et comme plantée au bout d'une pique. Ils chantaient à pleine voix, le clou étant une interprétation rugissante de «Deutschland über Alles», «L'Allemagne par-dessus tout».
Comme toujours, ils furent applaudis.
Cela les stimulait. Ils poursuivirent leur route vers on ne savait où.
Les gens les regardaient passer, les uns en saluant bras tendu, les autres en applaudissant à s'arracher la peau des mains. Certains, comme Frau Diller, avaient leur tête des grands rassemblements, grimaçante de fierté, et puis, ici et là, il y avait les gens à part comme Alex Steiner, qui claquait des mains lentement, consciencieusement, comme taillé dans une souche. Soumission.

Liesel était sur le trottoir avec Papa et Rudy. Le visage de Hans Hubermann ressemblait à une fenêtre aux volets clos.

QUELQUES CHIFFRES
En 1933, 90 % des Allemands affichaient un soutien sans faille à Adolf Hitler.
Ce qui veut dire que 10 % ne le soutenaient pas.
Hans Hubermann en faisait partie.
Il y avait une raison à cela.

_________________
Mon Carnet de Lecture...et de Cinéma

Culture Pop Forum
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
shopgirl



Inscrit le: 20 Juil 2003
Messages: 761
Localisation: Montauban

MessagePosté le: Lun Avr 02, 2007 6:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien c'est noté !! Ton enthousiasme est très contagieux : merci *Smile*
_________________
http://www.thetoietlis.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Aurore



Inscrit le: 05 Avr 2006
Messages: 1260
Localisation: Landes

MessagePosté le: Ven Avr 20, 2007 3:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé, mais je serais un peu moins enthousiaste qu'Aurélie. Ce roman est magnifique, les personnages merveilleux et la fin déchirante. Cependant, j'ai eu un peu de difficulté passé les 20 premières pages à vraiment entrer dans le récit qui semble parfois trop lent. Heureusement, cette impression s'estompe rapidement. Et je n'ai pas pu poser ce roman durant les 100 dermières pages.

On est très touché de voir tous ces Allemands, avec leurs forces et leurs faiblesses, emportés par le nazisme et la guerre. Rudy en particulier est très attachant, tout comme les parents nourriciers de Liesel.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas été autant bouleversée par un livre !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
lilice littéraire



Inscrit le: 20 Jan 2007
Messages: 21
Localisation: france

MessagePosté le: Mar Oct 02, 2007 5:59 pm    Sujet du message: La voleuse de livres- Markus Zusak Répondre en citant

J'ai adoré ce livre! Un style d'ériture original, avec la narratrice (ici la Mort) qui nous laisse quelques notes personnelles et parfois même des chiffres au fil de ce roman pour nous aider à mieux comprendre l'atmosphère à cette époque, des chapîtres courts mais nombreux intitulés de jolis titres, une vague d'émotion qui nous envahit à la fin... Je tire mon chapeau à Markus Zusak pour ce magnifique roman... Personnellement, mon passage préféré est celui où Rudy Steiner s'enduit la peau de charbon pour se transformer en Jesse Owens, le sprinter noir auquel Hitler n'a pas voulu serrer la main lors de sa victoire aux J.O. Je pense même présenter ce livre devant ma classe ( je suis en troisième) afin de les inciter à lire ce fabuleux roman *Wink*
_________________
Viens je t'emmene au vent, je t'emmene au-dessus des gens et je voudrais que tu te rappelles notre amour est éternel et pas artificiel...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
naurelilie



Inscrit le: 17 Déc 2006
Messages: 568
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Mer Mar 19, 2008 8:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un livre qui vu les critiques mérite d'être lu et qui sort en poche cette semaine chez Pocket....j'y cours....

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2623
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mar Juil 22, 2008 8:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai moi aussi beaucoup aimé ce roman. Les personnages sont particulièrement attachants, les relations qu'ils nouent sont intéressantes. Le point de vue de la Mort est original. Chaque personnage porte en lui une blessure qui le rend plus humain. On a en arrière plan une réflexion intéressante sur le pouvoir des mots :
Spoiler:

positif quand Liesel fait la lecture dans les caves pour faire oublier les bombes, négatif quand Hitler embrigade les foules par ses discours.


Une belle découverte!
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
naurelilie



Inscrit le: 17 Déc 2006
Messages: 568
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Dim Mar 01, 2009 2:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En effet, ce livre est absolument fabuleux.
Il m'a profondément touchée et chose rare chez moi je l'ai lu d'une traite.
Les personnages sont attachants et l'on vit avec eux le quotidien des familles pauvres allemandes pendant la Seconde guerre mondiale.

Ce livre nous hante, nous fait frissonner et surtout nous montre la puissance des mots face à la misère, face à la mort...

Il est très difficile d'expliquer ce que j'ai ressenti en le lisant mais comme disait Aurélie ce livre est un chef d'œuvre à lire absolument.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Brynette



Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 17
Localisation: Le nez dans mes livres...

MessagePosté le: Ven Mar 20, 2009 9:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai été captivée par ce livre que j'ai lu quasiment en une fois. J'ai versé une petite larme à la fin, et je ne peux que en recommander sa lecture !!! *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
angua



Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 291
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Mer Juil 22, 2009 10:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une excellente lecture pour moi aussi! J'avoue toutefois que les 200 premières pages m'ont inquiétée, j'ai eu l'impression de commencer une millième histoire d'enfant pendant la guerre.
Et puis tout à coup, la claque:
Spoiler:

les dessins et le texte de Max sur les pages de Mein Kampf... l'image m'a retournée.


A partir de ce passage, le roman garde le même ton mais devient beaucoup plus profond. Une très belle découverte en tous cas!
_________________
http://journalsemilitteraire.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
natiora
Marraine la Bonne Fée


Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 1049
Localisation: Lille

MessagePosté le: Dim Juil 17, 2011 1:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très bon moment de lecture. C'est une histoire touchante mais qui ne vient pas nous tirer les larmes, c'est raconté avec pudeur. J'ai adoré la construction du récit, les en-têtes de chapitre, les dessins par moments. Et puis il se passe plein de choses, c'est vraiment une histoire très riche, et on s'attache beaucoup aux personnages, dont on découvre des qualités cachées au fur et à mesure. En plus c'est plein de poésie, tout comme j'aime
J'ai adoré, vraiment.
_________________
“Un livre n'est pas seulement un ami, il vous aide à en acquérir de nouveaux. Quand vous vous êtes nourri l'esprit et l'âme d'un livre, vous vous êtes enrichis. Mais vous l'êtes trois fois plus quand vous le transmettez ensuite à autrui.”

Henry Miller
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
marine



Inscrit le: 17 Déc 2010
Messages: 268
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Jeu Oct 20, 2011 4:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai terminé récemment.
Un livre excellent, sur le pouvoir des mots, sur ceux qui les emploient, à bon ou mauvais escient.
Cette petite fille qui ne savait pas lire en arrivant chez ses parents nourriciers va se nourrir de tous ces mots qu'elle va apprendre et en faire profiter ceux qui l'entourent.
A la fois très frais et très émouvant. Le bon rôle finalement c'est la Mort qui l'a. Elle fait son travail comme elle doit le faire, elle pourrait nous paraitre presque sympathique avec ses quelques états d'âmes.
Vraiment une très belle découverte. *Very Happy*
Bon Natiora, t'as pu qu'à remettre ton avis, il a été zappé par le buggggggg. *Mr. Green*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mllegazou



Inscrit le: 22 Sep 2012
Messages: 19

MessagePosté le: Sam Sep 22, 2012 8:13 am    Sujet du message: La voleuse de livres - Markus Zusak Répondre en citant

La voleuse de livres... Voilà un titre qui m'a interpellée lorsque, en rade de lecture au fin fond de la Thaïlande, je suis tombée sur une étagère poussiéreuse contenant quelques livres aux pages à moitié moisies.

Sans me laisser rebuter par l'aspect extérieur dudit livre, j'en ai attaqué la lecture... et je l'ai dévoré en quelques jours, tant il s'est avéré passionnant. On y suit l'histoire d'une petite fille, recueillie par une famille d'accueil lors de la seconde guerre mondiale, en Allemagne.

Parmi les protagonistes on rencontre ainsi une petite fille qui vole des livres, une femme au coeur plus tendre qu'il n'y paraît, un Allemand sauvé par un Juif, un Juif sauvé par un Allemand... et puis, la Mort, incontournable, qui s'exprime à la première personne tout au long du roman.

Ce roman est un petit joyau de poésie, d'émotion et de belle écriture. L'auteur a l'art de la formule choc, et la forme est tout aussi séduisante que le fond. Ainsi la Mort nous dit-elle à un moment : "Parfois, la façon dont les gens meurent, ça me tue".

Bref, voilà un livre que j'ai adoré et qui me donne envie de découvrir les autres ouvrages de cet auteur !
_________________
J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable. Je fixais des vertiges.

Arthur Rimbaud
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5382
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Sep 22, 2012 11:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

---> fusion avec le sujet existant !
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mika



Inscrit le: 07 Déc 2010
Messages: 473
Localisation: Loir et Cher

MessagePosté le: Sam Oct 06, 2012 4:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Celui ci vient d’atterrir sur ma liste de Noël.
_________________
N'est déçu que celui qui croit trop. N'est heureux que celui qui croit assez.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 164987 / 0