Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Diapason des Mots et des Misères - Jérôme Noirez

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
20%
 20%  [ 1 ]
À la folie
80%
 80%  [ 4 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 5

Auteur Message
Christopher
Invité





MessagePosté le: Mar Avr 28, 2009 10:23 pm    Sujet du message: Le Diapason des Mots et des Misères - Jérôme Noirez Répondre en citant

Le Diapason des Mots et des Misères
De Jérôme Noirez

Vu sur le site de Jérôme Noirez :

Citation:
A paraître :
Mai 2009: Le Diapason des mots et des misères, un recueil de nouvelles aux éditions Griffe d’Encre. Postface de Catherine Dufour. Couverture d’Aurélien Police.




Bientôt un nouveau Jérôme Noirez ! Yeah ! \o/
Revenir en haut de page
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Mer Avr 29, 2009 8:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et si tout va bien il sera en avant-première aux Imaginales.
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1197
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Avr 29, 2009 9:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un nouveau Noirez ? Gah *Razz*
Je me demande si ce sera entièrement inédit ou s'il y aura des reprises de ses nouvelles, au hasard les amuse-gueules de "Féerie pour les ténèbres" qui étaient parues dans Faeries...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Jeu Avr 30, 2009 11:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il y en a trois qui ne sont pas inédites :
l'apocalypse paru dans "Ouvre-toi", "maison-monstre" chez Khimaira et "Shirley's doll" dans le pandémonium.
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1197
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Juil 11, 2009 12:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de terminer ce recueil - j'aurais plutôt tendance à dire qu'il m'a enfin recraché, après m'avoir littéralement aspiré dès la première page. Au cas où vous n'auriez pas lu d'autres avis dessus, et comme j'ai peur d'être très bavard, voici tout de suite l'impression d'ensemble, histoire que les choses soient claires : ce recueil est magistral, enchanteur, déjanté, glaçant, sans fond, fondateur, terrifiant, et fait de Noirez l'un des meilleurs stylistes que je connaisse (je suis certes loin d'avoir tout lu, mais quand même, quelle baffe !).

La maîtrise de la langue est ce qui frappe le plus dans ces quinze nouvelles. Noirez emploie un vocabulaire très riche, mais toujours au service de son histoire - certes on pourrait lui reprocher un doigt de préciosité ici et là, si on était vraiment méchants, mais le plus important dans l'affaire, c'est que son écriture est avant tout une voix, et même plusieurs voix - une par nouvelle, en fait. Dès les premières lignes de chaque texte, on est pris par le narrateur qui vous emporte dans un univers, et à chaque fois c'est un écrivain passionné par la matière du monde qui est à l'oeuvre, il plante un monde, le fait vivre, le malmène, le désarticule, le broie au besoin, mais il ne vous laisse pas ressortir avant la fin.
Chaque texte a sa propre voix, qui correspond à une atmosphère différente. Du conte ensorcelant à l'horreur la plus glaçante, en passant par le complet délire célino-lewiscarrollien, la plus grande variété est de mise - des mondes extrêmement divers, mais toujours un excellent moment de lecture.
Les quinze textes du recueil sont courts, et se lisent vite (impossible de les lâcher une fois commencés, de toute façon). Voilà qui devrait plaire aux lecteurs pressés, qui ne connaissent pas encore Noirez et veulent se faire une idée de son univers avant de se lancer dans ses romans, par exemple son uchronie Leçons du monde fluctuant, ses romans jeunesse comme le récent Le Chemin des ombres, ou son oeuvre maîtresse, la trilogie Féerie pour les ténèbres, dont on attend avec impatience la réédition corrigée chez Denoël "Lunes d'encre".
Et ces lecteurs sont de sacrés veinards, parce que Noirez offre ici ce qu'il a de mieux : un concentré d'écriture au style ciselé, des histoires denses et d'autant plus marquantes, dont certaines risquent fort de vous attirer de sales cauchemars.

Je ne vais pas détailler ici toutes les nouvelles (EDIT : bon, en fait si, I did it again), ce serait trop long et ça ne donnerait pas forcément une bonne idée de la puissance de leur effet fantastique, qui consiste à laisser le lecteur dans l'incertitude, lui livrer petit à petit des indices obscurs, et à lui de se débrouiller pour comprendre où il est et ce qui se passe - mais rassurez-vous, c'est très bien fait, on peut se laisser perdre en toute confiance. Cela dit, c'est quand même mieux avec quelques exemples, alors :

7, impasse des mirages, qui ouvre le recueil, se passe dans le Maroc contemporain, celui des compagnies pétrolières. Un jeune garçon et son père retrouvent la ville de Zalzalah, dont ils ont été déplacés de force quelques années plus tôt - mais cette ville entièrement refaite, presque trop belle pour être réelle, semble avoir un pied dans un autre monde. Dans cette ville aux sept portes qui pourrait bien sortir des Mille et une nuits, les intérêts pétroliers côtoient les mirages des djinns.

Bolex est un court-métrage effrayant. "Bolex", c'est une marque de projecteurs de cinéma. Sauf que là, la pellicule est spéciale.

Kesu, le gouffre sourd, se passe dans un genre de Japon de SF où tout est voué au son. Le Japon et la musique intéressent beaucoup Noirez, et ces deux thèmes sont particulièrement travaillés dans ce texte, rythmé par les vers d'un poème. "Zeami avait un tambour tendu de soie..."

L'Apocalypse selon Huxley est un trip célinien, du Noirez qui s'amuse en pleine forme. Pas mon texte préféré, mais encore un sacré exercice de style.

Nos Aïeuls bascule dans l'univers des cauchemars de l'enfance, et rappelle les mésaventures de Griotte et Gourgou et les sombres fées télévisuelles de Féerie pour les ténèbres.

Berceuse pour Myriam est une partition. Là je crie à l'injustice, parce que je ne connais pas une note de solfège et que je ne peux pas apprécier la mélodie, mais c'est encore une singularité du recueil.

Feverish Train : un régal. Céline (encore) croisé avec Lewis Carroll et Le Crime de l'Orient-Express, le tout dans une enquête ferroviaire cahotante en plein bayou bourré de moustiques à paludisme. Tout est permis, tout peut arriver et heureusement qu'on a de la fièvre sinon on trouverait presque qu'y se passe des trucs pas normaux.

Le Diapason des mots et des misères est un autre des temps forts du recueil. Comme dans Kesu, il est question de son. Là je ne peux vraiment pas résumer, tout est dans les mots, l'atmosphère et le postulat de départ. C'est singulier et excellent, vous n'avez qu'à me croire !

La Grande Nécrose : une histoire de zombies, le genre où on rigole à grands éclats de rire jaune tout en esquivant les coups de hache en pissant de trouille et en essayant de sauver sa peau avant d'avoir pété un câble.

Maison-monstre, cas numéro 186 : entre l'histoire de maison hantée et le conte, une nouvelle assez courte, mais qui met en place un univers bien planté et intéressant, et une galerie de personnages étranges qui rappelle un peu certains protagonistes de Leçons du monde fluctuant. On demanderait bien à les retrouver dans de futures histoires, si ce n'était pas improbable, Noirez ayant visiblement envie d'expérimenter des choses complètement différente à chaque texte.

Stati d'animo : une Italie contemporaine-SF inquiétante, pétrie de futurisme, et rien qu'un brin fascisante. Une de mes nouvelles préférées (encore), ne serait-ce que par l'utilisation des oeuvres futuristes et les bombes décohérentes. Ça, et une certaine dénonciation de la dictature de la radio, du direct, de l'info-en-continu et de son présent perpétuel amnésique en la personne de Zangtumtum.

Contes pour enfants mort-nés : on termine par de l'horreur glaçante, trois histoires brèves. Assez rude à lire, tout de même, et ce n'est pas ce que j'ai préféré dans le recueil - les textes sont très bon, c'est plutôt que ce n'est pas tellement mon genre de lectures d'habitude. Mais si l'effet recherché était "argh beuarg maman", ça fonctionne très bien.

La postface est de Catherine Dufour, ce qui peut vous convaincre d'acheter la chose sur l'argument d'autorité du nom d'auteur-qui-recommande, si mon bavard et enthousiaste message ne s'en était pas encore chargé...

En deux mots, donc, un recueil incontournable, qui offre en plus une belle introduction aux univers de Noirez pour les lecteurs qui ne le connaîtraient pas encore.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6058
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Juil 11, 2009 12:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà de l'enthousiasme, ou je ne m'y connais pas *Laughing* ! En tout cas, je note, merci *Wink* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Sam Juil 11, 2009 12:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je note également. Je ne connais pas l'auteur, ça a l'air fichtrement bien. *Smile*
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Elly



Inscrit le: 02 Aoû 2009
Messages: 21

MessagePosté le: Lun Aoû 03, 2009 9:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ca a l'air vraiment bien et merci pour la longue critique Tybalt, je sais que si je le vois... je ne résisterais surement pas !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5920
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Sam Aoû 22, 2009 9:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis un peu partagée sur le bouquin *Confused*

Autant je reconnais la qualité littéraire manifeste de l'ouvrage, autant j'ai été repoussée par l'ambiance putréfiée de la plupart des nouvelles (visuellement, ça m'évoque certains dessins de Bilal, mais en plus spongieux, si vous voyez ce que je veux dire).

Je retiens particulièrement "Maison-monstre", notamment parce que c'est l'une des plus propres (et que j'aime bien les vieilles baraques ^^).

*Edit* déplacé en Fantastique, beaucoup trop sale pour de la Fantasy :P
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
J'ai un blog, et maintenant, j'ai publié un roman
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oiseau-à-ressort



Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 59
Localisation: Chambéry

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2009 3:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour... premier message :ému:

J'ai vraiment adoré cette lecture. Toutes les nouvelles ont une musique bien particulière. Toutes m'ont fait frissonner... délectable !
Ma première approche de l'univers de Jérôme Noirez. Je m'y suis brûlé, et j'en re-veux !
A ne pas manquer.
_________________
",..)-;'...?..;..)" (Caracole, dans La Horde de contrevent)
"J'ai passé cinq heures dans ce putain de placard. Et quand je ferme le yeux, j'ai encore l'impression d'être surveillé par un cintre." (Ombre de l'ombre, PI Taïbo II)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
menolly
Refuge pour équidés, félins et bouquins


Inscrit le: 13 Nov 2004
Messages: 469
Localisation: Atelier des Harpistes, Pern.

MessagePosté le: Dim Sep 20, 2009 10:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"Le Diapason des mots et des misères" est nominé pour le Grand Prix de l'Imaginaire catégorie nouvelle *Very Happy*
Résultats fin octobre, aux Utopiales...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Aphraël
Déesse-Enfant soeur de la Petite Mère


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 1017
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2009 11:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oiseau-à-ressort a écrit:
J'ai vraiment adoré cette lecture. Toutes les nouvelles ont une musique bien particulière. Toutes m'ont fait frissonner... délectable !
Ma première approche de l'univers de Jérôme Noirez. Je m'y suis brûlé, et j'en re-veux !
A ne pas manquer.

Etant donné que Jérôme Noirez est un musicien compositeur, ça doit apporter un petit plus. *Wink*
_________________
http://aphrael.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Oiseau-à-ressort



Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 59
Localisation: Chambéry

MessagePosté le: Mer Nov 18, 2009 5:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

menolly a écrit:
"Le Diapason des mots et des misères" est nominé pour le Grand Prix de l'Imaginaire catégorie nouvelle *Very Happy*
Résultats fin octobre, aux Utopiales...

Il a gagné... bien sûr.
_________________
",..)-;'...?..;..)" (Caracole, dans La Horde de contrevent)
"J'ai passé cinq heures dans ce putain de placard. Et quand je ferme le yeux, j'ai encore l'impression d'être surveillé par un cintre." (Ombre de l'ombre, PI Taïbo II)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Lun Nov 07, 2011 7:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ayé, je l'ai terminé. J'ai manqué de temps pour le lire d'une traite - il n'est pas bien épais - mais finalement, je préfère. Je crois qu'il y a une limite à la dose d'horreur et d'immonde qu'une personne peut absorber en une seule fois.
Alors :

"Impasse des mirages"
Je lui ai trouvé un parfum de tristesse et surtout de nostalgie à celle-là. Et le côté fantastique m'a prise un peu par surprise, je ne m'y attendais pas. J'ai bien aimé, sans plus.

"Bolex"
J'aime bien le ton de celle-là. Les monologues internes du personnages ont cette saveur acide de la lucidité mâtinée d'ironie mordante et imagée, juste comme je les aime. Et le final, jouissif !

"La ville somnambule"
Booooooof ! Je me suis ennuyée du début à la fin. Je l'ai subie stoïquement en attendant de passer à la nouvelle suivante.

"Kesu, le gouffre sourd"
Trop longue. ok, il fallait faire monter la tension, sinon ce "silence" serait tombé à plat; mais certains passages "explicatifs" m'ont un peu fait décrocher.

"L'apocalype selon Huxley"
Ma préférée du recueil. Bon sang, j'ai failli en faire pipi sur place tellement je rigolais. Entre le "tacos géant", l'huître version gore et autre "sas ouvert", j'ai adoré cette petite tranche de vie très inspirée et ses personnages. Et pourtant c'est féroce, c'est sans complaisance, c'est triste à en pleurer parfois mais c'est tellement extrême que je ne pouvais qu'en rire. J'en redemande !

"Nos aïeuls"
Abominable. Nauséeux. On me l'aurait racontée, ou je l'aurais lu plus jeune, je crois que j'en aurais cauchemardé*. (J'essaye de me persuader très fort que je suis trop âgée pour que ça m'arrive encore !)

"Berceuse pour Myriam"
Ouais, ben quand on est pas un pro du solfège, ça ne fait pas grand effet je trouve...

"Feverish train"
Oh la la, le délire ! XD La prochaine fois que je me tape une fièvre carabinée, j'essaye; ça avait l'air trop fun. XDDD

"Le diapason des mots et des misères"
J'ai été à la fois fascinée et horrifiée.
Spoiler:

Ne pouvoir avoir accès à la parole et au monde que par le biais d'une araignée qui niche dans votre gorge, faut l'inventer quand même. J'ai pas trop compris ce que les trains venaient faire dans tout ça mais la nouvelle dans son ensemble, son univers, son atmosphère m'ont vraiment intriguée et séduite.



"La grande nécrose"
Berk. Juste berk quoi. Heureusement qu'on a pas les odeurs en direct quand on lit parce qu'il faudrait protéger les pages des estomacs sensibles.

"Maison-monstre, cas numéro 186"
Un petit conte bien noir, macabre et impressionnant, juste comme je les aime.
En toute honnêteté, la petite fille m'a plus fichu les boules que la maison. On sent beaucoup de non-dits se cacher derrière. Des non-dits avec des dents et des griffes un peu trop longues pour être claires.

"Stati d'animo"
Tel est pris qui croyait prendre. Faut se méfier des victimes et des opprimés. Arrive un moment où, expérience aidant, ils ont beaucoup plus de motivations et d'imagination que leurs persécuteurs en ce qui concerne la torture.

"Shirley's doll" (Contes pour enfants morts-nés)
La nouvelle ne dépare pas de son titre. Le cours d'histoire naturelle le plus morbide et le plus dépressif/déprimant que j'aurais jamais lu.

"L'enfer des enfants pas sage" (Contes pour enfants morts-nés)
Là, l'auteur s'est dit que c'était trop facile de nous laisser détester les personnages tranquillement. Non, il faut montrer que les sales garnements capables du pire ont peut-être d'abord subi le pire, d'où...
La fin m'a bien fait rire quand même. C'est le genre de raisonnement tellement plausible pour un garnement. XD

"La leçon de piano" (Contes pour enfants morts-nés)
Je ne sais pas dans quelle dimension Noirez prend son inspiration. J'espère juste qu'il referme bien la porte derrière lui à chaque fois.


Mon avis global : Faut que j'aille voir ce qu'il a écrit d'autre. D'urgence !
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 169193 / 0