Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

A la poursuite du bonheur - Douglas Kennedy

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
20%
 20%  [ 1 ]
Beaucoup
40%
 40%  [ 2 ]
A la folie
40%
 40%  [ 2 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 5

Auteur Message
Valerie
Invité





MessagePosté le: Mar Oct 07, 2003 4:06 pm    Sujet du message: A la poursuite du bonheur - Douglas Kennedy Répondre en citant

Ahhhh Monsieur Kennedy . Quand vous décidez de nous en mettre plein la vue vous nous en mettez plein la vue. Quel roman!
Oui, oui pas d'autres mots Résumé-apéritif:
Le livre commence en nous expliquant que kate enterre sa mère. Une dame dans les 70 ans est là. Inconnue qui fixe kate d'une façon particulière. Qui est elle? Voilà que Kate reçoit des appels téléphoniques, des courriers tous indésirables à ses yeux. Elle veut pleurer tranquillement cette mère aimée mais en même temps haie. Pourquoi cette dame insiste-t-elle autant? Et cet album photo que recoit kate, avec des photos d'elle et d'Ethan . Le choc, elle doit savoir...Elle va voir cette étrange dame qui l'a harcèle. Et celle-ci va lui révèler un pan du passé que Kate ne connaissait pas! Il se passe dans l'Amérique des années soixante, en plein maccarthysme. L'héroïne, une jeune journaliste, va en subir les terribles conséquences, que ce soit dans sa vie privée ou sur le plan professionnel. le roman ne lésine ni sur les rebondissements ni sur le romanesque et nous offre d'inoubliables heures de lecture. Mon avis: J'ai eu du mal a entrer dans l'histoire. Les 100 première pages vont surtout mettre les pièces du puzzle en place. Aprés commence une émouvante, pathétique tranche de vie. Les bonheurs éphémères, la peine, les drames, rien ne sera epargné aux protagonistes du roman, ni aux lecteurs... Les épisodes sombres de cette chasse aux sorcières, y est décrite avec tellement de brio, que j'avais l'impression d'y être, je me suis révoltée devant une telle betise humaine. mais en même temps on aimerait revenir à cette époque ou NY etait aussi agréable à vivre, où le monde ne connaisait plus la crise.
On voudrait que l'histoire continue mais la dernière page est bel et bien là... et nous devons passer à autre chose. Dommage...
Revenir en haut de page
yansored



Inscrit le: 19 Aoû 2004
Messages: 222

MessagePosté le: Mar Oct 07, 2003 5:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

comme solenn, j'ai adoré "la poursuite du bonheur". je l'ai lu d'une traite, pendant les vacances d'été 2002, et n'ai parlé à personne pendant deux jours. on m'en a beaucoup voulu. *Laughing*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solenn
Invité





MessagePosté le: Mer Oct 08, 2003 8:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

- La poursuite du bonheur (Pocket): Dans l'Amérique de l'après-guerre minée par ses contradictions, des années noires du maccarthysme à nos jours, La Poursuite du bonheur nous plonge au coeur d'une magnifique histoire d'amour.Manhattan, Thanksgiving 1945. Artistes, écrivains, musiciens... tout Greenwich Village se presse à la fête organisée par Eric Smythe, dandy et dramaturge engagé. Ce soir-là, sa soeur Sara, fraîchement débarquée à New York, croise le regard de Jack Malone, journaliste de l'armée américaine. Amour d'une nuit, passion d'une vie, l'histoire de Sara et Jack va bouleverser plusieurs générations.Un demi-siècle plus tard, à l'enterrement de sa mère, Kate Malone remarque une vieille dame qui ne la quitte pas des yeux. Coups de téléphone, lettres incessantes... Commence alors un harcèlement de tous les instants. Jusqu'au jour où Kate reçoit un album de photos... La jeune femme prend peur : qui est cette inconnue? Que lui veut-elle ?Douglas Kennedy nous livre ici un roman ambitieux où, à travers d'inoubliables portraits de femmes, résonnent les thèmes qui lui sont chers : la quête inlassable du bonheur, la responsabilité individuelle, la trahison. (4ème de couverture)
Revenir en haut de page
Cuné



Inscrit le: 15 Sep 2004
Messages: 218

MessagePosté le: Ven Sep 17, 2004 2:23 pm    Sujet du message: Pas le meilleur Kennedy, pour moi ! Répondre en citant

L'histoire : Kate a 44 ans, divorcée, un fils de 7 ans. On la rencontre lors de l'enterrement de sa mère. Une mystérieuse vieille dame attire son attention, Sara, et d'elle elle apprendra une incroyable histoire sur ses parents. ça lui fera changer d'optique sur sa façon de mener sa vie future.

Mon avis : C'est une belle histoire d'amour, dans l'amérique Mac Arthurienne. J'ai bien aimé le personnage de Meg, atypique amazone indépendante accro à la bouteille, haute en couleur. Kate est sympathique mais finalement a peu de place dans le livre, alors que l'héroïne principale, Sara, est à mon avis beaucoup trop décousue. Incroyable histoire avec son bref mari et surtout sa belle-mère, avec le thème chouchou de Douglas Kennedy, l'horreur qui va creshendo... C'est malgré tout assez survolé, et dans un style qui c'est vrai, ne laisse pas grande impression.
Comment dire.... Ce livre on le lit très vite, il nous prend bien dans ses filets, mais au final on n'est pas fiers de s'être laissés prendre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Griotte
Book-Addicted


Inscrit le: 14 Mai 2003
Messages: 229
Localisation: Purgatoire

MessagePosté le: Mar Oct 24, 2006 11:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne pensais pas que je relirais un jour du Douglas kennedy, mais en temps de disette, on prend ce qu'on trouve.

Et ce n'était pas une mauvaise idée de s'y remettre. Je n'ai pas été déçue au contraire, agréablement surprise.

A la poursuite du bonheur est un très joli roman qui effectivement se lit rapidement, mais qui est d'une profondeur étonnante.


Je n'ai pas eu de difficultés à entrer dans le roman, au contraire, j'ai été tout de suite séduite.

Et outre ce que j'ai pu apprendre sur la triste période du Mc Carthysme, quelques leçons de vie sont apparues; c'est bête, mais j'ai particulièrement je les ai particuliérement appréciées.

Pour se divertir et réflechir.
_________________
"Pourquoi devons-nous souffrir ainsi ? D'autres se sont conduits plus mal que moi, et s'en sont sortis sans payer pour autant. J'ai l'impression d'avoir tout le cerveau meurtri, j'ai reçu une terrible rossée de la vérité et je me sens soumis, plein de sagesse et de désespoir, comme si j'avais pris un raccourci menant à la sagesse au travers d'un miroir et que je m'étais vilainement coupé au passage " - Staniland dans "Il est mort les yeux ouvert" Robin COOK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Ven Fév 08, 2008 9:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un bon roman, qui n'est effectivement pas qu'une histoire d'amour.
J'ai particulièrement apprécié le choix de l'époque, une période politique trouble, qui a permis à l'auteur de mettre ses personnages devant certains choix et de nous faire également réfléchir.
Franchement je ne peux pas dire ce que j'aurais fait à leur place et c'est assez déstabilisant. Même si ce n'estpas une nouveauté de se dire qu'on ne sait jamais comment on réagirait dans des situations pareilles, c'est bon de se le voir rappeler de temps en temps.

Et comme les deux autres D. Kennedy lu à ce jour, une fois qu'on l'a commencé il est dur à lacher.
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Callandra



Inscrit le: 06 Aoû 2007
Messages: 15
Localisation: Lorraine

MessagePosté le: Dim Aoû 03, 2008 7:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

J'ai adoré ce bouquin, presqu'autant que "State of the Union" (je ne connais pas le titre en français.
Qu'y a t'il de mal de se laisser "prendre" par la lecture d'un livre Cuné? L'auteur doit quand meme etre doué pour reussir à interesser autant ses lecteurs, on?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 186486 / 0