Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Régiment perdu - William R. Forstchen

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
25%
 25%  [ 1 ]
Beaucoup
25%
 25%  [ 1 ]
À la folie
50%
 50%  [ 2 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 4

Auteur Message
Christopher
Invité





MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2008 3:35 am    Sujet du message: Le Régiment perdu - William R. Forstchen Répondre en citant



Tome 1 : Ralliement

Tout en sucant la moelle d'un os, il pensa aux [hommes] dans leurs villes de bois et frissonna de plaisir. Il affectionnait particulièrement leur goût et l'estimait de loin supérieur à celui de ceux qu'ils croisaient sur leur route. Leur chair donnait l'impression d'être plus fine. Il sourit et s'installa sur son trône, tandis que des serviteurs apportaient des tranches de bétail rôties. Ça, c'était le hors-d'œuvre. Dans l'abattoir, le plat principal hurlait.

Le colonel Andrew Keane commande le 35ème régiment du Maine. C'est un homme courageux ayant perdu un bras dans la guerre qui déchire son pays. Aujourd'hui, alors que la guerre civile se termine, il conduit ses hommes à City Point où ils prennent un bateau pour une nouvelle affectation. La traversée ne se déroule pas vraiment comme prévu : un gigantesque tunnel de lumière s'ouvre devant eux, engloutissant le navire et ses passagers.

Andrew Keane et son régiment se retrouvent sur Valdennia, un monde lointain où des hommes de la Terre s'égarent depuis plusieurs siècles. Les soldats du régiment ne sont pas les premiers à débarquer sur cette planète mais ils sont les premiers à le faire avec des fusils.

Les américains sont directement confrontés à une société moyenâgeuse dominée par des boyards russes du Xème siècle. Ivor, le chef d'une de leurs villes, est en conflit avec l'église. Les russes de cette époque sont superstitieux et l'église entretient cette peur pour accroitre son pouvoir. Ivor craint que l'église incite les autres villes à le chasser.

Andrew Keane et Ivor concluent un marché. Le régiment peut s'installer près de sa ville et construire un fort où les soldats vivront. En échange, le régiment sera son allié en cas de guerre. Sur l'instant, le marché est satisfaisant et l'église impuissante à l'empêcher mais les russes cachent quelque chose aux américains. Ils sont en réalité les esclaves des Tugars, des créatures aussi géantes que féroces, des nomades sans cesse en voyage, des monstres sanguinaires qui considères les humains comme du bétail et les dévore avec délice.

Voyage au bout de l'enfer

L'idée de base - des hommes propulsés sur un monde inconnu et sauvage en lutte contre les "extraterrestres" de la planète - n'est pas sans rappeler les aventures d'un John Carter ou d'un Michael Kane à la différence qu'ici ce n'est pas un homme seul mais plus de 600 soldats qui se retrouvent sur ce monde étranger. Et il est plus facile de s'adapter à un nouveau monde, même hostile, à 600 que tout seul.

L'intrigue est assez simple, pour être direct, elle est même simpliste. C'est le gros défaut du livre. Les protagonistes sont tellement prévisibles que le "traître obligatoire" à le mot "traître" écrit sur son front dés les premières pages. Sinon, tous les autres américains sont foncièrement bons. Certains russes sont bons (les serfs), d'autres sont mauvais (les nobles et les religieux). Tous les Tugars sont mauvais. Ils veulent manger les humains. Point. Aucune entente possible.

À part ça, Ralliement se laisse lire. C'est un western. On remplace juste les indiens par des extraterrestres. J'ai trouvé que pour des moyenâgeux incultes, les russes s'adaptaient bien vite à la technologie du XIXème siècle mais ça ne gâche pas vraiment la lecture. Bragelonne classe ce roman en fantasy mais pour moi c'est clairement de la science-fiction. Pas de dieux, pas de magie, pas d'elfes, pas d'épées enchantées. C'est l'histoire d'humains perdus sur une planète lointaine en lutte avec des extraterrestres barbares.

Un roman plaisant. Un western dépaysant. Pas exceptionnel mais ça se lit facilement. Bien que le roman se suffise à lui-même, la fin ouvre de nombreuses portes que l'auteur ne tarda pas à emprunter. Le Régiment perdu comporte neuf livres et la suite Rassemblement sortira en avril toujours chez Bragelonne.

Le Régiment perdu, tome 1 : Ralliement chez Bragelonne.
Revenir en haut de page
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5932
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2008 11:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le manuscrit d'origine date de quelle époque ? (Je dis ça à cause de tes remarques sur la simplicité de l'intrigue etc...)
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
J'ai un blog, et maintenant, j'ai publié un roman
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Christopher
Invité





MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2008 1:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Crazy a écrit:
Le manuscrit d'origine date de quelle époque ? (Je dis ça à cause de tes remarques sur la simplicité de l'intrigue etc...)


1990. *Wink*
Revenir en haut de page
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6071
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2008 5:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis complètement d'accord avec Algernon *Neutral* . 9 livres ?! Noooooooonnnn !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kettch



Inscrit le: 21 Juil 2004
Messages: 25
Localisation: Se prépare à rentrer en France

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2008 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai trouvé Ralliement assez classique.
Peut-être même trop.

Les gentils nordistes qui débarquent et qui civilisent les descendants de russes dégénérés...
Et qui en profitent pour éclater les méchants ET avec un rapport de force assez écrasants en faveur des méchants...
Bof... Sans plus.
Le traitement est très gentillet et politiquement correct, trop même...

Et je n'ose imaginer ce que ce filon peut donner sur 9 tomes...
Sans doute une de ces séries qui s'essoufle au fur et à mesure...

Pour moi, la référence de ce genre est plus 1632 de David Weber et Eric Flint, avec un traitement largement plus intéressant...
Avec un petit coup de coeur à The Excalibur Alternative, encore par Weber.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3828

MessagePosté le: Mar Sep 01, 2009 12:45 am    Sujet du message: Répondre en citant



Ce roman est une belle réussite. L’auteur étant un expert de la guerre de sécession, la description du régiment yankee est d’une grande précision historique. Ca rend le récit à la fois crédible et dépaysant. Outre l’aspect militaire, l’auteur utilise bien les complications politiques et sociales d’une rencontre entre un régiment du XIX° siècle et une société médiévale. Les idées nouvelles sont parfois plus dangereuses que des armes pour l'Ordre Etabli. Le récit est riche en rebondissements, les scènes de bataille sont spectaculaires et le héros est attachant.


Critique basée sur la lecture des 3 premiers tomes
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
maurice



Inscrit le: 10 Mai 2003
Messages: 1157
Localisation: Martigues en Provence

MessagePosté le: Dim Oct 25, 2009 9:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour

Ce roman n'est pas vraiment de la fantasy et comme le dit Christopher sa se laisse lire, j'ai aimé le fait que se soit un régiment complet avec sa discipline et tout le train de l'artillerie.
J’ai bien aimé aussi que le colonel cherche à s’appuyer sur les compétences que ses soldats avaient dans le civil. Bref une série de plus dans ma longue liste
@+
Maurice
_________________
"Sur les rayons des bibliothèques, je vis un monde surgir de l'horizon" (Jack London)
Maintenant je ne retarde rien Ne repousse ou ne conserve rien qui pourrait apporter de la joie et des rires à nos vies Je me dis que chaque jour est spécial
Chaque jour, chaque heure, chaque minute est spéciale
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3828

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2009 12:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

maurice a écrit:
Ce roman n'est pas vraiment de la fantasy

C'est de la SF.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6071
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2009 4:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mmmmmm, je ne serais pas si catégorique... L'idée de départ est évidemment SF, mais il s'y trouve aussi des éléments de Fantasy.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3828

MessagePosté le: Mar Oct 27, 2009 11:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne vois pas.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6071
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Oct 28, 2009 8:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tu as lu lesquels, Theyoubot ? Dans les 3e et 4e, il me semble me souvenir que la relation entre le chef et le porte-bouclier contient des éléments "magiques", mais je ne suis pas vraiment catégorique non plus : honnêtement, je trouve que ça se laisse lire (d'autant que j'ai à les chroniquer *Twisted Evil* ) mais je les oublie à peu près complètement dès le bouquin refermé.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3828

MessagePosté le: Mer Oct 28, 2009 12:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu les 3 premiers. Dans le 3°, le porte bouclier se met en transe et a des visions mystiques. Mais rien n'indique un pouvoir surnaturel.
Tout le récit tourne autour de 2 éléments :
- des soldats du XIX° siècle s'adaptant à leur nouvelle vie aux confins de l'univers
- la conduite de la guerre.
Propulser une armée moderne dans un monde reculé est un des plus anciens ressorts de la SF. Forstchen, McMaster Bujold (§ aussi ) ou Peter Hamilton ont en commun de remettre au goût du jour des sous genres SF populaires il y a plus d'un demi siècle. C'est justement ce qui m'a plu chez Forstchen. C'est dans les vieux pots etc.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
maurice



Inscrit le: 10 Mai 2003
Messages: 1157
Localisation: Martigues en Provence

MessagePosté le: Sam Juin 25, 2011 5:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour
voila au bout de presque trois ans je referme le tome trois et attaque le quatre, ca se laisse lire, les avancées technologiques dus a la guerre montre bien que l'urgence dus au combat, au départ inégal avec les hordes, favorise les découvertes.
j'ai bien aimé, mais ils ne feront pas partis de mes meilleures lectures
Maurice
_________________
"Sur les rayons des bibliothèques, je vis un monde surgir de l'horizon" (Jack London)
Maintenant je ne retarde rien Ne repousse ou ne conserve rien qui pourrait apporter de la joie et des rires à nos vies Je me dis que chaque jour est spécial
Chaque jour, chaque heure, chaque minute est spéciale
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 170988 / 0