Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La montagne magique - Jirô Taniguchi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> BD
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

vous avez aimé
un peu
100%
 100%  [ 2 ]
beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
à la folie
0%
 0%  [ 0 ]
pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 2

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5609
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Déc 17, 2008 11:06 pm    Sujet du message: La montagne magique - Jirô Taniguchi Répondre en citant



1967, Ken-ichi a 10 ans. Lui et Sakiko, sa soeur cadette, passent l'été avec leurs grands-parents à Tottori, parce que leur mère doit être hospitalisée durant un mois à Ôsaka et que leur père est mort il y a quatre ans. L'été, c'est le bonheur et la liberté pour les enfants mais Ken-ichi est trop triste et passe son temps seul ou avec les garçons de son âge dans les ruines du château à flanc de montagne.
Ses promenades solitaires le mènent également au musée, ou il découvre une salamandre qui semble capable de parler. Elle lui propose un marché... Ken-ichi et Sakiko vont s'associer et se surpasser pour réussir à ramener la salamandre dans son habitat sous la montagne, afin qu'elle puisse exaucer leur voeu : sauver leur mère.

Cet ouvrage est à mi-chemin entre BD et manga. Comme l'explique l'auteur dans sa préface, il a toujours été attiré par la BD (au format européen), et il a souhaité combiner BD et manga pour en faire un nouveau moyen d'expression. On a donc un album grand format, colorisé, en sens de lecture européen, mais avec des dessins au trait très manga.
Je l'ai classé en BD parce que je trouve que c'est plus BD que Manga, mais il aurait sa place dans les 2. Je n'en ferai pas un drame si le sujet est déplacé dans la section Manga...

C'est joli, c'est sympa, mais ce n'est pas inoubliable. Déjà, c'est très court : Le livre semble épais, mais c'est parce que les pages sont très épaisses, et il y a peu de cases par page, avec beaucoup de place consacrée aux textes écrits très gros. L'histoire est très simple et peu développée, et on le referme en se disant "c'est tout ?". Dommage.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Belgarion
Roi de Riva


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 4373
Localisation: Riva (accessoirement à Lille)

MessagePosté le: Jeu Déc 18, 2008 6:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, je l'ai déjà chroniqué celui-là.

En voici la copie

(original sur Les chroniques de l'Imaginaire)

Ken-Ichi, comme tous les jeunes garçons de 11 ans, aime jouer avec ses copains surtout près des ruines du château au pied de la montagne. Mais aujourd'hui c'est autre chose. Maman va partir à l'hôpital parce qu'elle est très malade... et il ne veut pas lui dire au revoir. Sa petite soeur Sakiko l'en persuade quand même et bientôt les voilà seuls chez leurs grands-parents pour les vacances d'été. Ken-Ichi reste triste, car il a bien compris que la maladie était grave. Son père est mort il y a cinq ans déjà.

Les jours passent et la bande de garçon joue toujours à se faire peur devant les tunnels où, paraît-il, vivrait une sorcière effrayante. Mais bientôt ce petit plaisir leur sera refusé, car la ville a le projet de bâtir un téléphérique jusqu'au sommet de la montagne, et celle-ci se défend par des éboulements. Ses copains partis en vacances, Ken-Ichi se retrouve à errer seul et ses pas le mènent au musée où il rentre pour éviter la pluie. Dedans, on y trouvait un peu de tout, même une salamandre du Japon. Mais voilà que la salamandre se met à lui parler dans la tête !

Lorsqu'on m'a dit que Jirô Taniguchi avait fait une BD, je ne l'ai d'abord pas cru. Ce mangaka est spécialiste dans les histoires grandioses notamment sur des alpinistes qui évoluent dans des décors gigantesques comme dans Le sommet des Dieux ou encore Numéro 5, ou encore ce montagnard qui descend en ville afin de sauver une jeune fille en danger dans Le sauveteur (dont vous pouvez retrouver une chronique à cette adresse). Bref c'est un maître dans son art, et la BD franco-belge n'est pas vraiment connue au pays du soleil levant. Mais voilà, Taniguchi étant jeune était tombé sur une boutique où il avait aperçu des exemplaires de nos bonnes vieilles BD... et cela avait marqué son enfance : leur format, leur colorisation, et ces langues exotiques qu'il ne comprennait pas... Ainsi il a toujours voulu essayer une fois l'expérience de faire une BD franco-belge. L'invitation de Casterman ne pouvait donc pas mieux tomber !

Le résultat en est un récit étonnant de fraîcheur, une histoire sous forme de conte légèrement autobiographique puisque l'histoire se déroule dans sa ville natale et le musée est tel qu'il s'en souvenait encore, salamandre comprise. L'ambiance rendue est proche des animes d'Hayao Miyasaki particulièrement de Mon voisin Totoro. On y retrouve ce rapprochement étroit entre un enfant et le merveilleux. Toutefois ici, l'irrationnel n'est pas accueilli directement facilement, au contraire. Ken-Ichi va devoir faire face à lui-même pour l'accepter, et faire confiance à sa soeur pour mener son projet à bien.

De nombreux symboles jalonnent le récit, comme la traversée du tunnel ce qui est comme braver la mort elle-même ; les gardiens de la montagne sont comme ceux de la forêt dans Princesse Mononoké ou encore dans un épisode de Mushishi de Yuki Urushibara. Le respect des morts chère à la tradition nippone est lui aussi très fortement présent dans cet album.

Au final, ce livre est vraiment émouvant de part sa conception si singulière, mais surtout par son contenu qui parle autant aux occidentaux qu'aux Japonais. J'espère fortement que l'expérience ne sera pas unique. J'apprécie aussi l'interview de l'auteur présente en fin de volume et qui retrace la genèse de cet album. Ajoutons que le dessin et la colorisation sont sans faille, avec le découpage des cases dans le plus pur style franco-belge, et vous comprendrez que tous ceux qui aiment les contes d'ailleurs doivent se jeter sur cet album de toute urgence.
_________________
Co-administrateur du Coin des Lecteurs ; Rédacteur et correcteur des Chroniques de l'Imaginaire ; Membre de l'Association Tolkiendil
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> BD Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 198720 / 0