Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le jeu de l'Ange - Carlos Ruiz Zafon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Avez vous aimé?
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 2 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 2

Auteur Message
naurelilie



Inscrit le: 17 Déc 2006
Messages: 568
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Jeu Aoû 27, 2009 7:20 pm    Sujet du message: Le jeu de l'Ange - Carlos Ruiz Zafon Répondre en citant



Résumé de l'éditeur

Barcelone, années 1920. David Martin, dix-sept ans, travaille au journal La Voz de la Industria. Son existence bascule un soir de crise au journal : il faut trouver de toute urgence un remplaçant au feuilletoniste dominical. Sur les conseils de Pedro Vidal, chroniqueur à ses heures, David est choisi. Son feuilleton rencontre un immense succès et, pour la première fois, David est payé pour ce qu'il aime le plus au monde : écrire.

En plein succès, David accepte l’offre de deux éditeurs peu scrupuleux : produire à un rythme effréné des feuilletons sous pseudonyme. Mais après quelques années, à bout de force, David va renoncer. Ses éditeurs lui accordent alors neuf mois pour écrire son propre roman. Celui-ci, boudé par la critique et sabordé par les éditeurs, est un échec. David est d'autant plus désespéré que la jeune fille dont il est amoureux depuis toujours - et à laquelle le livre est secrètement dédié - va épouser Pedro Vidal.

Son ami libraire, Sempere, choisit ce moment pour l’emmener au Cimetière des livres oubliés, où David dépose le sien. Puis arrive une offre extraordinaire : un éditeur parisien, Corelli, lui propose, moyennant cent mille francs, une fortune, de créer une texte fondateur, sorte de nouvelle Bible, « une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués, d’offrir leur âme ».

Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique du meurtre se met en place autour de David. En vendant sa liberté d’écrivain, aurait-il vendu son âme au diable ? Épouvanté et fasciné, David se lance dans une enquête sur ce curieux éditeur, dont les pouvoirs semblent transcender le temps et l’espace.

________________________________

Mon avis :

Difficile de commencer cet avis sans faire des liens avec "L'Ombre du vent".
Tout d'abord, si David Martin n'est pas aussi attachant que Daniel Sempere, on le suit sans soucis dans les rues de Barcelone dans années 20. On retrouve dans ce livre le fameux cimetière dans livres oubliés mais aussi la Librairie Sempere & fils de la génération précédente (ce n'est pas seulement une allusion, la librairie a vraiment une place importante dans l'histoire).
L'histoire commence vraiment le jour où David se voir proposer l'écriture d'un livre pour une somme faramineuse. A partir de là l'histoire vogue à la frontière du fantastique.
Le livre se lit très vite, les chapitres sont courts et donnent une impression de vitesse. On y trouve de nombreuses références littéraires.
Si celui-ci ne pas autant séduit que "L'ombre du vent", je ne peux quand même que dire que l'auteur a un vrai talent qu'il sait nous faire partager ainsi que son amour pour les livres.

Conclusion : je regrette pas de ne pas avoir attendu sa sortie en poche
*Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2009 7:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci naurelilie ! J'attendais ta critique avec impatience *Very Happy* . J'attendrai la sortie en poche... ou je vais harceler les bibliothécaires *Laughing* ...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Dim Aoû 30, 2009 9:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, ta critique donne envie.....
Mais bon, je vais aussi attendre sa sortie en poche....

Sinon, ça semble un peu autobiographique, cette histoire d'écrivain etc...Non?
Revenir en haut de page
naurelilie



Inscrit le: 17 Déc 2006
Messages: 568
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Dim Aoû 30, 2009 11:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Camille a écrit:
Sinon, ça semble un peu autobiographique, cette histoire d'écrivain etc...Non?


Non je ne pense pas (avant de te répondre j'ai lu une petite biographie de Carlos Ruiz Zafon). Le seul coté autobiographique qu'il y a peut-être est la relation entre l'écrivain et l'écriture ou son avis sur le pouvoir des livres.
Après pour ce qui est de l'histoire de Martin David elle semble n'avoir aucun rapport avec sa propre histoire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Dim Aoû 30, 2009 1:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah d'accord ! Et merci d'avoir pris le temps de lire la biographie du monsieur pour me répondre.
Revenir en haut de page
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Lun Juin 14, 2010 6:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Zafon a pris les mêmes ingrédients : un écrivain, une histoire d'amour, Barcelone, une maison maudite, un personnage sombre et dangereux, une librairie, le cimetière des Livres Oubliés, et il nous offre un roman étrangement ressemblant au précédent, moins séduisant certes, mais bien agréable à lire tout de même.
C'est encore plus sombre que "L'ombre du vent", plus désespéré. Les références aux religions sont intéressantes mais rendent l'histoire encore plus ténébreuse.
Et le personnage principal, David Martin, n'est pas toujours sympathique, ni aussi attachant, comme le dit si bien Naurelilie.
Malgré tout ces points qui semblent négatifs, ce roman se lit très vite, grâce à ses chapitres courts, à un rythme dense, et une écriture très maîtrisée.
Il faut quand même laisser passer du temps entre les deux lectures, sinon, cela risque d'être très décevant.

Je ne regrette pas de l'avoir emprunté à la médiathèque et non acheté !
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Juin 15, 2010 7:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah tiens, j'avais oublié ce sujet... ce qui veut tout dire ! En fait, j'ai une amie qui me l'a prêté... et je n'ai pas dépassé la moitié du bouquin, je m'ennuyais mortellement. Du coup, j'ai arrêté, et je ne prévois pas de le reprendre.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2624
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Lun Fév 21, 2011 5:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Globalement, j'ai beaucoup aimé : l'atmosphère inquiétante, sombre, la relation de l'auteur à ses écrits, le personnage mystérieux, la maison maudite, le Cimetière des livres oubliés...

Pour ma part, j'aime bien David Martin, justement parce qu'il n'est pas toujours sympathique. Ca lui donne une certaine richesse.

Mais la fin façon thriller m'a un peu gênée et manquait de subtilité. C'était un peu précipité et à vrai dire pas super intéressant, alors que la mise en route faisait attendre une suite passionnante. A ce niveau-là, c'est un peu décevant.

Spoiler:

Et les personnages des policiers gorilles, là, pffff. Et Victor Grandes, quelle caricature!

Et puis à la fin, ça fait vraiment beaucoup de sang et de morts. Etait-ce vraiment nécessaire? Entre les mains arrachées et la trachée broyée, en plus des noyés...


_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Luna240681
Tit'Tutu lectovore


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 158
Localisation: Noisy le Grand

MessagePosté le: Mar Fév 22, 2011 11:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Marquise a écrit:

Il faut quand même laisser passer du temps entre les deux lectures, sinon, cela risque d'être très décevant.


C'est là l'erreur que j'ai faite... J'ai adoré l'Ombre du vent, vraiment et j'ai enchaîné avec Le Jeu de l'Ange...
J'ai passé un bon moment de lecture mais il est évident que je l'aurais plus apprécié si je ne l'avais pas enchaîné avec l'Ombre du vent.
J'avais prévenu ma mère qui a donc attendu quelques semaines et d'autres lectures avant de lire Le Jeu de l'Ange et effectivement elle l'a beaucoup plus apprécié *Wink*

ll ne faut donc pas être trop gourmand quand on a vraiment aimé un livre et ne pas chercher à retrouver cette magie deux fois de suite *Wink* La dégustation c'est le maître mot lol
_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux." Jules Renard.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Mar Fév 22, 2011 1:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Luna240681 a écrit:
ll ne faut donc pas être trop gourmand quand on a vraiment aimé un livre et ne pas chercher à retrouver cette magie deux fois de suite


...et suivre les conseils du Coin !! *Mr. Green*
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Luna240681
Tit'Tutu lectovore


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 158
Localisation: Noisy le Grand

MessagePosté le: Mar Fév 22, 2011 3:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je les avais lus avant d'être régulièrement sur le forum *Wink* Mea maxima culpa *Wink*
Je serai désormais fidèle aux conseils du coin *Wink* Jeune Padawan deviendra Jedi lol !!!!
_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux." Jules Renard.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 165108 / 0