Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les voyages de Gulliver - Jonathan Swift

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
33%
 33%  [ 1 ]
Beaucoup
33%
 33%  [ 1 ]
A la folie
33%
 33%  [ 1 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 3

Auteur Message
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2258
Localisation: ouest

MessagePosté le: Ven Mai 14, 2010 3:16 pm    Sujet du message: Les voyages de Gulliver - Jonathan Swift Répondre en citant



Citation:
présentation éditeur :

Depuis sa première publication en 1726, le grand classique de Jonathan Swift connaît le même succès auprès des adultes qu'auprès des enfants. Cette très belle édition contient les quatre voyages extraordinaires de Gulliver. le voyage à Lilliput, pays des hommes minuscules, et Brobdingnag, pays des géants ; a Laputa où les habitants doivent se frapper la tête avec un bâton pour se souvenir de parler ; à Glubbdubdrib, pays des fantômes et des magiciens ; et enfin au royaume des Houyhnhnm où règnent les chevaux.


cette version abrégée et richement illustrée est superbe, sans concession dans le style ou le niveau de langue d'origine.
c'est un texte magnifique qui n'a pas pris une ride. drôle, incisif et satyrique, l'auteur dépeint sévèrement les travers de son époque (et de la notre)
c'est une très belle découverte, je pensais lire un classique parmi tant d'autres, mais non, je suis tout à fait conquise.
de la SF/HF avant l'heure.

à lire et à relire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Mar Mai 18, 2010 9:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah la la, souvenirs souvenirs ! *Very Happy*
Cette histoire fait partie de celles que j'empruntais et réempruntais sans me lasser à la bibliothèque de mon quartier quand j'étais plus jeune. De l'aventure et du rêve à la pelle, une manne dont il faudrait nourrir l'imagination - pour jeunes et moins jeunes - sans modération. *Smile*
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Ghizlan



Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 32

MessagePosté le: Ven Juin 18, 2010 2:39 pm    Sujet du message: Re: Les voyages de Gulliver - Jonathan Swift Répondre en citant

lily cocci a écrit:
cette version abrégée

Abrégée, ou censurée ? Parce que la texte anglais est quand même beaucoup plus "chaud" que toutes les traductions que j'ai pu voir !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2258
Localisation: ouest

MessagePosté le: Ven Juin 18, 2010 3:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

chaud comment ?
si cette version est abrégée, je ne pense pas qu'elle soit censurée. morceler un texte, ce n'est plus de notre temps .
je n'ai plus l'exemplaire à ma disposition.


Dernière édition par lily cocci le Mar Juin 22, 2010 8:46 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Algernon
Lion des Bibliothèques


Inscrit le: 30 Mai 2010
Messages: 113

MessagePosté le: Dim Juin 20, 2010 2:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Si vous souhaitez une version "chaude", sachez que Milo Manara a écrit et dessiné Gulliveriana, une adaptation érotique des voyages de Gulliver.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2258
Localisation: ouest

MessagePosté le: Dim Juin 20, 2010 8:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

les planches présentées sur ton site sont rigolotes. Mais, cette jeune femme va aussi au pays des chevaux ? *Eek*

je ne pense pas que Ghizlan parlait de cela, j'aimerai bien qu'il développe.^^
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5920
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Dim Juin 20, 2010 3:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vais le déplacer en Classiques, ça me gêne de voir du Manara en Jeunesse *Wink*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
J'ai un blog, et maintenant, j'ai publié un roman
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meneldur
Summerland's Runner


Inscrit le: 27 Juin 2003
Messages: 336

MessagePosté le: Jeu Juin 24, 2010 5:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Gulliver original n'a pas grand-chose à faire en jeunesse non plus, du reste *Smile* Je l'avais lu vers dix ans et beaucoup de trucs me sont passés bien au-dessus de la tête. Plusieurs passages m'avaient glacé les sangs, comme les immortels débiles de Luggnagg ou le retour du héros après son séjour chez les Houyhnhnms.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meneldur
Summerland's Runner


Inscrit le: 27 Juin 2003
Messages: 336

MessagePosté le: Mar Fév 14, 2012 1:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et en le relisant avec treize ans de plus... je n'ai pas vraiment aimé. Swift satirise beaucoup de choses dont un lecteur de 2012 ne pourrait même pas citer les noms (mon édition comporte une cinquantaine de pages de notes explicatives), il accumule les blagues scatologiques à une cadence lassante, et même les pays inventés qui m'avaient beaucoup plus quand j'étais petit m'ont laissé relativement froid maintenant que je peux y voir en filigrane les intentions de Swift.

Restent quelques moments qui frappent l'imagination. Mais dans l'ensemble, j'ai vraiment eu du mal, et pas seulement à cause du style du XVIIIe siècle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corvus Lusor



Inscrit le: 06 Jan 2014
Messages: 61
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Mer Jan 08, 2014 10:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Gulliver faisait partie de ma liste des indispensables à lire, à cause de sa célébrité et qu'il entre dans mes critères d'admissibilité. Tout ce que je connaissais de Gulliver se résumait à peu de choses: des illustrations le représentant tout petit ou immense, et le fait qu'il était sur des îles. Autant dire que ça n'allait pas loin.

Mon avis: la lecture ne m'a pas enthousiasmé. C'était au mieux intéressant, mais pas spécialement drôle, ni aventureux, ni rien du tout, finalement. Comme cela a été dit, il est vrai que tiré hors de son contexte, l'ouvrage perd beaucoup de son intérêt :imaginez regarder les Guignols de l'Info dans 300 ans... L'histoire en elle-même n'est pas passionnante, mais a toujours l'avantage de faire partie des précurseurs des voyages merveilleux, ce qui a probablement contribué à ouvrir la porte à d'autres histoires similaires mais plus entraînantes.
_________________
Votre fils ne fait pas ses devoirs, il les commet. (Quino)

Genres littéraires de prédilection : SF, fantastique, fantasy.
Contenu de prédilection : aventure, récit initiatique/personnages centraux, exploration/reconquête, thriller, histoire longue, insolite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rudy



Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 130
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Mer Jan 08, 2014 5:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis tout à fait de l'avis de Corvus.

Mon père avait ce livre dans sa bibliothèque dans une version avec des illustrations (je me demande si elles n'étaient pas de Doré. En tous cas dans son style) et c'est à elles que je me suis intéressé en premier. Je devais avoir une dizaine d'années. J'ai fini par le lire petit à petit sans y comprendre grand chose. Il me semble que c'était mon premier contact avec la littérature de l'imaginaire et c'est peut-être cela qui a déclenché mon goût pour ce genre.
Bien plus tard - mais il y a longtemps quand même - je l'ai relu sans l'apprécier plus que ça et je garde plus de souvenirs de mon premier contact par les dessins.
Je pense quand même que c'est un classique qu'il faut avoir lu.

Rudy
_________________
Vieillir est le meilleur moyen de vivre longtemps
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 169193 / 0