Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lunar Park - Beat Easton Ellis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
20%
 20%  [ 1 ]
Beaucoup
60%
 60%  [ 3 ]
A la folie
20%
 20%  [ 1 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 5

Auteur Message
Cuné



Inscrit le: 15 Sep 2004
Messages: 218

MessagePosté le: Sam Jan 14, 2006 3:15 pm    Sujet du message: Lunar Park - Beat Easton Ellis Répondre en citant

Le héros du roman s'appelle Bret Easton Ellis, et a eu la carrière de l'auteur. Au moment où on le rencontre, il en a eu assez de ses turpitudes dans l'alcool, la drogue et toutes les extravagances qui en découlent, sans avoir réussi pourtant à toucher le fond.
] C'est difficile de toucher le fond quand vous gagnez 3 millions de dollars par an. [
Il s'est marié, et vit depuis 3 mois dans une banlieue huppée des Etats-Unis, avec épouse et enfants. Robby, 11 ans, est son fils, mais il ne l'a jamais connu. Et Sarah, 4 ans, est la fille de sa femme. Il travaille à un nouveau roman et donne un cours de technique d'écriture dans une petite université une fois par semaine. Il consulte même divers thérapeutes censés le cadrer sur les rails de la normalité qu'il appelle de ses vœux. Mais tout ça n'est pas lui, et très vite les sirènes de ses addictions reprennent leur chant. Sa vie n'est qu'une succession de faux-semblants qu'il a bien du mal à assurer. C'est alors que....

Qu'il vous faut lire le roman ! Le moment où ça dérape est absolument impossible à éventer, c'est un tout qu'il faut découvrir lentement, et par soi-même.

Il me manque sûrement des clefs pour appréhender Bret Easton Ellis. Il est indéniable qu'il y a un réel talent d'écriture et de construction dans ce roman, des petits clins d'œil du côté de Somoza ou King. Son œuvre antérieure, largement évoquée tout au long du livre, m'a aussi sans doute manquée pour réaliser à quel point il revenait aux sources.
] Explorer ce genre de violence avait été "intéressant" et "excitant" et tout était "métaphorique" de toute façon - du moins pour moi à ce moment de ma vie, quand j'étais jeune et furieux et que je n'avais pas pris conscience de ma propre mortalité, à une époque où la douleur physique et la souffrance réelle n'avaient pas le moindre sens pour moi. J'étais dans la "transgression" et le livre était surtout consacré au "style" [
Mais certaines scènes m'ont gênée par leur sentimentalisme débridé, sans que je puisse discerner avec certitude s'il fallait les prendre au 1er ou au second degré. Et la toute fin m'a carrément déçue, la partie "vif du sujet" me semblant quand même vraiment trop "grosse".
Je suis donc mitigée face à ce roman dont j'attendais beaucoup et qui a été élu meilleur livre de l'année 2005 par le magazine Lire.
Par contre j'ai bien envie quand même de lire le reste de la production de Mister Ellis.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Manu



Inscrit le: 30 Juil 2004
Messages: 100

MessagePosté le: Jeu Fév 02, 2006 8:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mises à part quelques nouvelles de Zombies, j'ai lu tout ce qui a été traduit en France de Brett Easton Ellis. Si c'est "amusant" de retrouver des allusions aux livre précédents, il n'est absolument pas nécessaire de les avoir lu pour apprécier Lunar Park.On s'aperçoit que l'auteur a mûri et qu'il est loin de ses 20 ans, âge où il a publié son premier livre, moins que zéro. Lunar Park est plus posé, moins violent... mais toujours aussi déroutant.J'ai vraiment du mal à en parler... que puis-je dire d'autre si ce n'est que j'ai vraiment aimé ce livre et que j'ai trouvé la fin triste.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cuné



Inscrit le: 15 Sep 2004
Messages: 218

MessagePosté le: Jeu Fév 02, 2006 10:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah mais moi aussi j'ai beaucoup aimé, mon commentaire ne rend pas assez justice à ça, je me rends compte que j'ai trop mis l'accent sur la déception de ne pas être soulevée d'admiration... Mais c'est tout le problème des attentes préalables, elles sont aussi nocives que les préjugés.
Par contre par exemple la scène dans la voiture avec Robby, franchement, c'est pas un poil too much ?
Aussi je n'ai pas du tout trouvé le roman gore ou dégueu comme j'ai pu le lire parfois en critique, juste assez maladroit dans certaine scènes d'horreur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Griotte
Book-Addicted


Inscrit le: 14 Mai 2003
Messages: 229
Localisation: Purgatoire

MessagePosté le: Jeu Fév 09, 2006 12:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Après avoir lu une interview de lui à la sortie de ce bouquin, je me suis dit qu'au contraire de tous les autres, je lirais ce livre un jour.
J'ai detesté "moins que Zéro", cela dit, je suis assez curieuse de connaitre ce qu'un écrivain tel que lui peut écrire quand il estime qu'il a "mûri"...*Wink*
_________________
"Pourquoi devons-nous souffrir ainsi ? D'autres se sont conduits plus mal que moi, et s'en sont sortis sans payer pour autant. J'ai l'impression d'avoir tout le cerveau meurtri, j'ai reçu une terrible rossée de la vérité et je me sens soumis, plein de sagesse et de désespoir, comme si j'avais pris un raccourci menant à la sagesse au travers d'un miroir et que je m'étais vilainement coupé au passage " - Staniland dans "Il est mort les yeux ouvert" Robin COOK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Manu



Inscrit le: 30 Juil 2004
Messages: 100

MessagePosté le: Jeu Fév 09, 2006 12:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai qu'un vague souvenir de Moins que zéro dont je confonds certains passages avec Les lois de l'attraction. Je trouve cela un peu cru mais rien de plus, rien de choquant comme ce qu'on peut lire dans American Psycho. Mais bon, chacun a un degré différent de tolérance par rapport à ce qu'il lit. :-)
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hectorette



Inscrit le: 15 Juil 2003
Messages: 190

MessagePosté le: Sam Juil 01, 2006 9:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu LUnar Park et aucun autre ouvrage de Monsieur Ellis; et je n'en ai aucune envie! POurtant j'ai beaucoup aiméce roman extrêmement original, très très bien écrit (je trouve d'ailleurs qu'il a un réel talent d'écrivain): il réussit avec des phrases très bien tournées, un vocabulaire recherché à nous plonger dnas un univers délirant et pas littéraire comme on en à l'habitude.

Et je ne lirai pas ces précédents romans car parout j'ai lu que c'était vriament très violent et ça ne m'intéresse pas.
_________________
Mes Blogs:
http://atraverslemonde.blogs-de-voyage.fr/
http://lecturesdesophie.blogs.psychologies.com/
http://leblogdesikilechat.blogspirit.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marie-lé



Inscrit le: 21 Sep 2010
Messages: 16

MessagePosté le: Mer Avr 20, 2011 5:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais lu il y a quelques temps American Psycho, et j'étais persuadée que je ne lirais plus jamais rien de cet auteur. Heureusement, une amie digne de confiance m'a conseillé de passer outre mes réticences. C'est une bonne chose. Lunar Park est un bon roman.

Mais cette fois, c'est vraiment le dernier que je lis de cet auteur. Trop dans la violence gratuite et le "porno chic" pour ma petite âme sensible.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3014

MessagePosté le: Mer Avr 20, 2011 6:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

marie-lé a écrit:
Mais cette fois, c'est vraiment le dernier que je lis de cet auteur. Trop dans la violence gratuite et le "porno chic" pour ma petite âme sensible.


Qu'appelles-tu "Porno chic" Marie-lé?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
natiora
Marraine la Bonne Fée


Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 1049
Localisation: Lille

MessagePosté le: Mer Avr 20, 2011 7:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En ce qui concerne American Psycho c'est assez porno oui, mais ça n'a rien de chic *Confused*
_________________
“Un livre n'est pas seulement un ami, il vous aide à en acquérir de nouveaux. Quand vous vous êtes nourri l'esprit et l'âme d'un livre, vous vous êtes enrichis. Mais vous l'êtes trois fois plus quand vous le transmettez ensuite à autrui.”

Henry Miller
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 170432 / 0