Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Oblomov - Ivan Gontcharov

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Lun Nov 07, 2011 11:41 pm    Sujet du message: Oblomov - Ivan Gontcharov Répondre en citant



Oblomov est un classique de la littérature russe, et même un classique tout court : Oblomov et son oblomovchtchina ("mélange d'apathie, de léthargie, d'inertie, d'engourdissement, de rêverie inactive, qui se manifeste dans l'horreur du travail et de la prise de décision, la procrastination" dit Wikipédia) sont devenus proverbiaux. J'ai été sidéré par le fait que personne parmi mes connaissances n'a entendu parler de ce livre que je viens de finir, passionné.

Ilya Ilitch Oblomov personnifie la paresse, l'indolence, la procrastination, la nonchalance ; mais aussi la rêverie, l'idéal, la paisibilité, la gourmandise. Terrifié par l'idée qu'il puisse exister des soucis, et du coup habité par ces derniers, servi par Zakhar, valet à son image, Oblomov est désespérément statique : il reste couché, reçoit, se fait manipuler, ne fait rien, en un mot laisse son esprit voguer, tantôt vers un idéal, tantôt vers des pensées anxieuses.

Le premier tiers du livre est un portrait savoureux d'Oblomov et de son univers d'intérieur pétersbourgeois. Juste avant qu'on ne s'ennuie, Stolz, ami fidèle d'Oblomov, en voulant le secouer, provoque involontairement une idylle : pour l'amour d'une femme, Oblomov change. Mais petit à petit, la nature reprend le dessus, et c'est au tournant de l'histoire qu'on est saisi par la force psychologique du portrait et le talent de Gontcharov.

Si le livre a fortement marqué une Russie engourdie de conservatisme (ce portrait d'un rentier inutile du milieu du 19e siècle sera une référence révolutionnaire), il décrit un trait psychologique universel, et le livre n'en est que plus frappant.
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 164962 / 0