Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Diable s'habille en Prada - Lauren Weisberger

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
25%
 25%  [ 2 ]
Beaucoup
37%
 37%  [ 3 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
37%
 37%  [ 3 ]
Total des votes : 8

Auteur Message
Creamy



Inscrit le: 20 Aoû 2004
Messages: 75

MessagePosté le: Mar Nov 08, 2005 10:45 am    Sujet du message: Le Diable s'habille en Prada - Lauren Weisberger Répondre en citant

Biographie de l'auteur sur Amazon.fr:
Lauren Weisberger est américaine. Diplômée de l'université de Cornell, elle vit à New York depuis 1999. Elle fut l'assistante personnelle d'Anna Wintour, éditrice de Vogue, considérée comme la grande prêtresse de la mode. Le Diable s'habille en Prada, premier roman de ce jeune auteur prometteur, s'est fait rapidement une place dans les listes des meilleures ventes anglo-saxonnes et françaises.
Andréa, 23 ans, tout juste sortie de l'université, rêve de travailler dans le quotidien The New Yorker. Mais on lui propose à la place le poste d'assistante junior de Miranda Priestly, rédactrice en chef de la revue de référence américaine du luxe et du glamour Runway, et reine de la mode New Yorkaise. "Des milliers de filles se damneraient pour être à ta place Andréa !!" ... enfin cela serait moins sure si elles savaient que Miranda Priestly est l'incarnation parfaite de la méchanceté et de la tyrannie envers ses employés. La première de couverture de ce livre m'a tout de suite tapée dans l'oeil ! Quel titre alléchant ! Le contenu ne m'a déçu.
Le regard critique, amusant, souvent ironique et désabusé de l'auteur à travers les mésaventures d'Andréa sur un monde de la mode auquel elle est étrangère est excellent. On compatit et rit en même temps qu'elle.
Bien que la fin ne soit pas très surprenante, ce roman est léger, se lit facilement et on passe un bon moment (qu'on connaisse le milieu de la mode ou pas).


Dernière édition par Creamy le Jeu Fév 09, 2006 1:52 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Mar Nov 08, 2005 11:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'avais reperé. J'avais même failli l'acheter mais ... pour une fois j'ai résisté.
Vu ma pile je ne regrette pas mais si l'occasion se présente de l'emprunter je n'y manquerais pas.Merci pour ton avis Creamy
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cuné



Inscrit le: 15 Sep 2004
Messages: 218

MessagePosté le: Mar Nov 08, 2005 5:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voici donc LE fameux roman de chick-lit qui fait fureur cette année en France. Univers de la mode, jeune héroïne, Andréa, 23 ans, assez débrouillarde et portant un regard assez lucide sur le milieu dans lequel elle évolue, c'est effectivement drôle et méchant. Quand on sait que l'auteure a été l'assistante personnelle de l'éditrice de Vogue, on apprécie d'autant plus ce qui n'est finalement qu'une façon romancée et amusante de décrire la réalité.
Je n'ai pas pu reposer ce roman une fois commencé, c'est hyper efficace et j'adore l'ambiance qui y règne. Pour autant, je n'ai ri à aucun moment, tout juste souri, le charme des lignes de Lauren Weisberger tient plus à son sujet qu'à son style, pour ce que j'en ai lu.
J'espère très vite un deuxième roman !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Griotte
Book-Addicted


Inscrit le: 14 Mai 2003
Messages: 229
Localisation: Purgatoire

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2005 2:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors moi c'est tout le contraire...
moi qui adore ce genre de lecture, j'avoue que je rame à mort, si je fais 10 pages dans la journée c'est un miracle
Et pourtant, c'est un monde dans lequel j'évolue (dans une moindre moindre moindre mesure), c'est un monde qui me fascine et j'avais vraiment hâte d'en lire la description satirique.Pour l'instant c'est vrai, je n'ai pas terminé.
Mais (au bout de ces 160 premières pages) ce n'est pour moi qu'un alignement de noms de marques de luxe et de noms de célébrités plus ou moins connues, et une complainte éternelle.Je n'accroche ni sur les personnages ni sur rien....
_________________
"Pourquoi devons-nous souffrir ainsi ? D'autres se sont conduits plus mal que moi, et s'en sont sortis sans payer pour autant. J'ai l'impression d'avoir tout le cerveau meurtri, j'ai reçu une terrible rossée de la vérité et je me sens soumis, plein de sagesse et de désespoir, comme si j'avais pris un raccourci menant à la sagesse au travers d'un miroir et que je m'étais vilainement coupé au passage " - Staniland dans "Il est mort les yeux ouvert" Robin COOK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Griotte
Book-Addicted


Inscrit le: 14 Mai 2003
Messages: 229
Localisation: Purgatoire

MessagePosté le: Jeu Déc 08, 2005 2:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors, je confirme : Je n'ai pas du tout apprécié ce bouquin, et j'ai enfin compris pourquoi hier soir, en lisant les dernières lignes.Ce qui m'a génée c'est notre "héroine". Je la trouve en demie teinte. Elle pense ou fait semblant de penser (sic) qu'elle n'a pas le choix, qu'elle n'a pas choisi cette vie, que tout ce qui arrive n'est pas sa faute, et que pour arriver à son but ultime, travailler pour Miranda est le "chemin".
Du moment qu'elle fait le choix de la "facilité" il ne reste qu'une chose à faire, ASSUMER. Et pour moi elle n'assume rien du tout. Elle critique constamment, ironise, agit à reculons. Et en même temps elle néglige les gens qui l'entourent. Elle pense et essaie de nous faire croire que c'est de la faute de Miranda, mais moi je trouve que tout est de sa faute à elle, tout simplement parce qu'elle ne veut pas faire de choix.
J'aimerais illustrer mon propos, mais l'exemple le plus flagrant à mon sens, est à la fin du bouquin et en dire plus dévoilerait le dénouement... A part ça, j'ai trouvé le style médiocre, certaines phrases trop tordues (alors j'avoue que c'est sans doute parce que je m'ennuyais à mourir et que par conséquent, je n'arrivais pas forcément à lire sérieusement)... En fait je m'attendais à Bridget Jones dans la mode, un regard critique et amusée, et pour moi (c'est vraiment personnel) cela a plus été une longue liste de grands coûturiers, chausseurs, accessoiristes, maquilleurs et j'en passe; une autre liste de personnes célèbres qu'elle aurait rencontrées. Et surtout : une interminable complainte. Pour un dénouement à peine passable.La seule trouvaille de ce livre (pardon) c'est d'avoir réussi à mettre dans la même phrase "diable" et "prada". Comme attrappe fille, on ne pouvait pas faire mieux.Dommage.
_________________
"Pourquoi devons-nous souffrir ainsi ? D'autres se sont conduits plus mal que moi, et s'en sont sortis sans payer pour autant. J'ai l'impression d'avoir tout le cerveau meurtri, j'ai reçu une terrible rossée de la vérité et je me sens soumis, plein de sagesse et de désespoir, comme si j'avais pris un raccourci menant à la sagesse au travers d'un miroir et que je m'étais vilainement coupé au passage " - Staniland dans "Il est mort les yeux ouvert" Robin COOK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
menolly
Refuge pour équidés, félins et bouquins


Inscrit le: 13 Nov 2004
Messages: 469
Localisation: Atelier des Harpistes, Pern.

MessagePosté le: Jeu Déc 08, 2005 10:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne dois pas être une fille, alors, parce que ça ne me tente pas du tout *Wink*
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Maere



Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 104

MessagePosté le: Mer Jan 04, 2006 4:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de le finir. Ce bouquin m'a un peu déçue, car j'avais lu avant "Everyone worth knowing", second roman de l'auteur, et j'avais vraiment passé un bon moment. "Le Diable s'habille en Prada" en est une sorte de répétition générale: même intrigue dans les grandes lignes (une fille débarque plus ou moins par hasard dans un milieu très élitiste où elle n'a rien à faire, et se laisse bouffer la vie par son travail) avec un style moins drôle, et des maladresses de débutant. Par exemple ces bouts d'intrigue qui démarrent puis se terminent en queue de poisson.
spoiler a écrit:
Toute la relation avec cet écrivain célèbre, qui finalement est réglée en un coup de téléphone à la fin du livre, semble-t-il parce que l'auteur ne savait plus quoi en faire. Ou encore cette fille zézayante qui hait Miranda Priestly et avec qui Andréa sympathise, on attend qu'elle intervienne un peu plus tard mais elle disparait de l'histoire sans qu'on ait compris son utilité. De même pour la brève réaparition de Benjamin, à quoi cela rimait-il?
Je suis d'accord avec Griotte sur l'auto-apitoiement du personnage principal, dont on ne comprend pas bien pouquoi elle ne démissione pas dans la deuxième semaine, dès qu'elle commence à saisir qu'on la transforme en esclave. Quelqu'un capable de sacrifier sa dignité, sa famille, ses amis, et l'homme qu'elle aime à sa carrière ne mérite pas la compassion qu'elle cherche à s'attirer. De plus, tous les personnages dans l'ensemble auraient gagnés à être un peu plus fouillé.Le principal problème, à mon avis, est que faire une autobiographie intéressante, même déguisée, est un exercice très périlleux, surtout pour un auteur débutant. "Everyone worth knowing" m'a beaucoup plus amusée. Peut-être parce que l'auteur a gagné en maturité, peut-être parce que j'ai lu celui-là en VO et que du coup l'humour passait mieux? Peut-être parce qu'elle racontait un peu moins sa vie?En tout cas, la similarité entre les deux romans laisse penser que Lauren Weisberger va vite épuiser son sujet.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Aurelie



Inscrit le: 07 Jan 2006
Messages: 66
Localisation: région parisienne

MessagePosté le: Sam Jan 14, 2006 2:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi j'avoue avoir beaucoup aimé. Je ne lis jamais de "chick-litt" pourtant. Je crois même qu' à part Bridget Jones et celui-là je ne'en ai jamais ouvert un seul^^Le rythme de ce livre est soutenu, j'ai trouvé les rebondissements plutôt crédibles. Rebondissements au rythme de cette 1ère expérience professionnelle éreintante pour Andréa. Je me suis demandée quand elle allait craquer, balancer ses 4 vérités à cette garce de Miranda.
J'ai adoré détesté Miranda avec le perso principal mais en même temps l'ambition sans bornes de cette dernière m'a quelque peu refroidie. Je ne sais pas, elle se laissait bouffer sans rien dire. Elle n'en pensait pas moins pourtant. Elle voyait son petit ami passionément amoureux, sa fidèle meilleure amie et sa famille s'éloigner peu à peu d'elle mais elle se laisser complètement faire.
Mais à part ça, je dois dire que j'ai pluôt apprécié Andrea. Je l'ai trouvée tout à fait crédible. C'est un perso bien écrit selon moi. Elle veut à tout prix rester lucide, garder un regard acerbe et ironique sur le monde dans lequel elle évolue. Elle ne s'intéresse pas à la mode et ne compte absolument pas travailler dans ce domaine toute sa vie. Elle essaie de rester fidèle à ses convictions et à ses idées. Elle tente aussi de garder un semblant de dignité malgré sa servitude. Elle décrit cette année de folie avec humour et détachement mais elle subit bien malgré elle l'isolement et l'humiliation constants causées par Miranda.PS: dans l'adapation cinématographique actuellement en cours de tournage, c'est Meryl Streep qui tiendra le rôle de la garce Miranda *Razz*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Maere



Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 104

MessagePosté le: Dim Jan 15, 2006 11:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois que mon principal problème avec ce livre vient du fait que c'est un "roman à clef" et qu'il a apparemment pour but principal de se venger d'Anna Wintour. Or, plus j'y pense et moins l'héroïne (=l'auteur) m'apparaît sympathique. Elle rentre dans ce milieu avec mépris dans l'unique but d'obtenir la promotion de ses rêves. Par la suite, elle ne cessera de mépriser ce monde, tout en se soumettant sans guère plus qu'un soupir à toutes ses règles absurdes. Or, est-il tellement plus noble d'aller aussi loin par carriérisme, plutôt que par idéal? Emilie n'est-elle pas plus sensée qu'Andréa ? Elle, au moins, fait ce dont elle rêve.Par contre, je persiste à vous conseiller de vous jeter sur le deuxième roman de l'auteur dès qu'il sera traduit en français. Je l'ai trouvé bien meilleur, quoique le schéma général de l'intrigue soit un peu répétitif par rapport au premier roman.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Griotte
Book-Addicted


Inscrit le: 14 Mai 2003
Messages: 229
Localisation: Purgatoire

MessagePosté le: Jeu Fév 09, 2006 12:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Elle rentre dans ce milieu avec mépris dans l'unique but d'obtenir la promotion de ses rêves. Par la suite, elle ne cessera de mépriser ce monde, tout en se soumettant sans guère plus qu'un soupir à toutes ses règles absurdes. Or, est-il tellement plus noble d'aller aussi loin par carriérisme, plutôt que par idéal? Emilie n'est-elle pas plus sensée qu'Andréa ? Elle, au moins, fait ce dont elle rêve.
Tu exprimes exactement, ce que j'ai exprimé avec beaucoup de maladresse...Finalement, Andrea n'est pas un personnage que j'aime, parce qu'elle veut garder sa dignité et rester fidèle à ce qu'elle est, et comme tu le dis si bien, elle méprise ce qui lui permettra peut être d'atteindre son but. Attitude vraiment trop prétentieuse pour moi.Tout ça pour finalement perdre pied, se trahir, trahir ceux qu'elle aime, et pire encore, trahir son objectif final, tout ce pour quoi elle a souffert pendant un an, en claquant la porte à Miranda, alors qu'elle n'avait qu'à faire bonne figure une dernière fois...Pour moi, c'est un personnage qui vend son âme "au diable" sans assumer les conséquences de ses actes. Et quand finalement c'est trop dur... on retourne chez papa maman. A mon sens, c'est puéril et arrogant de s'en vanter, d'en faire un livre.PS : Qui voit on pour incarner la "pauvre petite" Andrea ?
*Twisted Evil* *Twisted Evil*
_________________
"Pourquoi devons-nous souffrir ainsi ? D'autres se sont conduits plus mal que moi, et s'en sont sortis sans payer pour autant. J'ai l'impression d'avoir tout le cerveau meurtri, j'ai reçu une terrible rossée de la vérité et je me sens soumis, plein de sagesse et de désespoir, comme si j'avais pris un raccourci menant à la sagesse au travers d'un miroir et que je m'étais vilainement coupé au passage " - Staniland dans "Il est mort les yeux ouvert" Robin COOK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Val



Inscrit le: 16 Juil 2003
Messages: 1015
Localisation: Yerres

MessagePosté le: Mar Oct 03, 2006 8:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai aimé la lecture de ce livre. Mais je m'attendais à un livre drôle hors ce n'est pas le cas. Ce serait plutôt pathétique par moment.

Un roman loin, très loin de ma petite vie de tous les jours.. lol Tant de superficialité, de méchanceté, de vanité, wouhaouou, mais comment peut-on vivre dans ce milieu ? Et dire que c'est autobiographique !!! Hallucinant ! Ca veut dire que des nanas vivent vraiment comme ça !

J'ai eu l'impression d'être en face de bimbos complètement écervelées qui ne vivent que pour porter des chaussures de Manolo ou Choo, des jupes Prada et des top Chanel, toujours un maquillage et une manucure parfaite, assortir le sac à main aux vêtements, en évitant la faute de goût, ne pas dépasser la taille 32, à partir de 36 elles sont grosses.............. AU SECOURS !!

Et cette Miranda ! Non mais qu'elle peau de vache ! Cette femme est ignoble et d'une prétention à vomir.

J'ai eu plusieurs fois envie de secouer Andréa, qu'elle se bouge, qu'elle lui réponde et l'envoie balader ! Qu'elle sorte de là bon sang.

Ce livre n'en ai pas moins une très agréable lecture, où le caustique croise le paraître et le satyrique et où l'on se demande comment va finir Andréa.

A lire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
Fleur Du Mal



Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 28
Localisation: région parisienne

MessagePosté le: Ven Oct 06, 2006 7:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi aussi j'ai beaucoup aimé ce livre. Comme le dit Val ça donne un point de vue intéressant sur le monde de la mode et savoir que "tout ça" existe vraiment je trouve ça hallucinant...

Pour l'héroïne c'est vrai qu'elle a un coté énervant, qu'on a envie de la secouer en lui disant "mais tu es foooolle, démissione!!!". Par contre le livre ne m'a pas donné l'impression qu'elle reste par carrièrisme mais plutot qu'elle est rentrée dans un cercle vicieux: elle hait Miranda mais en même temps est obsedée par elle, veut à tout prix réussir à satisfaire ses désirs (ses ordres je devrais dire), elle ne peut pas supporter de la décevoir... C'est vrai que ça parait incompréhensible de se donner autant de mal pour quelqu'un qu'on déteste mais j'ai l'impression qu'Andréa s'est convaincue que pour être "quelqu'un de bien" il faut qu'elle réussisse à satisfaire sa patronne... Elle ne me donne pas l'impression de quelqu'un prêt à tout sacrifier pour sa carrière mais plutot d'une personne qui s'est enfoncée dans la tête (faut dire qu'on l'a bien aidé!) qu'elle a une chance en or d'avoir le job qu'elle a, elle n'en a que pour 1 an et après toutes les portes lui seront ouvertes et surtout "que des milliers de filles se damneraient pour être à sa place"...donc si elle démissionnait elle serait vraiment complétement barjos et la dernière des idiotes! Et comme suite àa ça il n'y a aucune prise de recul (elle a à peine le temps de dormir donc pour prendre du recul c'est mort) forcément elle reste jusqu'à ce qu'il y ait cet évenement si fort que ça démolit l'édifice...

J'ai beaucoup aimé la desciption de Miranda et de toute sa vie aussi... C'est fascinant.. Ca existe vraiment des nanas comme ça?


En ce qui concerne le film j'ai été le voir... Il est vraiment bien surtout grâce à Meryl Streep qui est époustouflante dans ce rôle!Par contre sans faire de spoilers je dois dire que l'histoire du film a plus grand chose à voir avec celle du livre... Ca ne m'a pas déçue au sens où ce n'est pas forcément "moins bon" c'est plutot que j'ai été très surprise car c'est vraiment différent...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Myrielle Marc



Inscrit le: 19 Oct 2004
Messages: 87
Localisation: Petit village de l'Ouest

MessagePosté le: Lun Oct 16, 2006 7:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas aimé du tout, sauf la description de ce monde de la mode que je ne connais pas. Là on sent que l'auteur sait de quoi elle parle. Mais comment peut-on vivre comme ça, Seigneur !
Pour le reste, j'ai trouvé l'héroïne geignarde et tête à claques. Comme plusieurs d'entre vous je pense qu'elle n'avait qu'à partir, mais que si elle reste il faut qu'elle assume.
La fin est un peu ridicule... et le personnage de Miranda, qui aurait pu être intéressant, est quand même un peu caricatural à mon goût.
Bref, plutôt déçue.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5464
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Déc 10, 2011 5:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ça fait longtemps que je voulais le lire, histoire que mes lectures en chick-litt ne se limitent pas au "journal de Bridget Jones". J'ai eu bien plus de plaisir à le lire que celui-là : au moins, c'est écrit en français, pas en style télégraphique voulant imiter un journal intime.
L'idée est sympa, mais s'étale sur un peu trop de pages par rapport au contenu réel je pense : pas suffisamment pour vraiment décrocher, mais quand même assez pour que le moment vienne où on attend la fin en comptant les pages... L'héroïne n'est pas tout à fait aussi sympathique qu'on pourrait s'y attendre (elle se plaint de son "esclavage" mais l'accepte pourtant comme élément essentiel de son plan de carrière, au détriment de ses relations avec amis et famille), certains épisodes n'apportent rien (bon nombre de personnages qui auraient pu renforcer l'intérêt de l'histoire ne réapparaissent jamais, etc.)...
Bref ce n'est pas ma meilleure lecture de l'année, mais ça se lit assez facilement.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie B



Inscrit le: 29 Déc 2011
Messages: 13

MessagePosté le: Sam Déc 31, 2011 7:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un peu de mal à le terminer. Ca se lit effectivement assez facilement (trop ?) mais je n'ai tout simplement pas accrochée à l'histoire.
_________________
La nuit obscure me fait moins peur que les amis de dernière heure
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 179116 / 0