Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sukkwan Island - David Vann

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
carole



Inscrit le: 21 Oct 2007
Messages: 150
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Lun Jan 16, 2012 7:24 pm    Sujet du message: Sukkwan Island - David Vann Répondre en citant

Quatrième de couverture :

Une île sauvage du sud de l'Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en fôrets humides et montagnes escarpées. C'est dans ce décor qu'un père décide d'emmener son fils de treize ans pour y vivre une année durant. Après une succession d'échecs personnels, il voit là l'occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu'il connait si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformerr ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu'au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

Mon avis :

Un récit inoubliable et passionnant. je n'avais pas lu une histoire aussi prenante depuis longtemps. Il n'y a pas de temps mort, et le peu de personnages ne nuit pas du tout, bien au contraire.
Moi qui aime les livres d'horreur, j'ai été comblée !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
natiora
Marraine la Bonne Fée


Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 1049
Localisation: Lille

MessagePosté le: Lun Jan 16, 2012 7:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une amie me l'a fortement conseillé aussi.
_________________
“Un livre n'est pas seulement un ami, il vous aide à en acquérir de nouveaux. Quand vous vous êtes nourri l'esprit et l'âme d'un livre, vous vous êtes enrichis. Mais vous l'êtes trois fois plus quand vous le transmettez ensuite à autrui.”

Henry Miller
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4626
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mer Mai 02, 2012 2:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca commence de manière presque idyllique, un homme veut emmener son fils en Alaska, sur une île perdue, afin de partager avec lui la chasse, la pêche, des moments très forts... mais cet homme semble porter en lui une sorte de malédiction. Il sanglote d'ailleurs chaque nuit... l'atmosphère devient de plus en plus tendue, et on s'attend vainement à ce que, finalement, tout s'arrange. C'est bien écrit, plein de passion pour la nature, mais aussi déprimant qu'un livre d'Olivier Adam.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
suisse24
Louis la Brocante


Inscrit le: 13 Mar 2005
Messages: 3173
Localisation: 92 Antony

MessagePosté le: Ven Juin 01, 2012 2:41 pm    Sujet du message: Sukkwan Island - David Vann Répondre en citant



Jim , dentiste , a décidé de partir vivre avec son fils de 13 ans sur une île isolée de l'Alaska .
Divorcé , il espère toujours reconquérir son ex -femme et voit là l'occasion de mieux connaitre son fils .
Ils commencent à vivre de pêche et de chasse , mais les difficultés vont transformer ce séjour en galère.
Jusqu'au jour ou le drame arrive.

Magnifique lecture , la première partie de ce roman nous plonge dans le quotidien des personnages isolés dans un monde hostile et usant.
La suite , après le drame , est aussi terrible , mais je ne vous en dirait pas plus.........
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5575
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Juin 29, 2012 8:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

sujets fusionnés !
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3015

MessagePosté le: Sam Nov 02, 2013 9:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'avais offert à mon épouse à sa sortie en France, pensant que c'était un polar ( ma femme ne lit que des polars). Si elle a exprimé sa déception de ne pas lire un roman de son genre de prédilection elle a tout de même apprécié cette histoire.
Je l'ai aimé tout autant. Je viens de lire un article sur So foot, parlant d'un américain qui vient de perdre son boulot et qui décide de rejoindre le Brésil, à pied avec son ballon pour assister au match d'ouverture de la coupe du monde. J'ai pensé à Into the Wild, le magnifique de Sean Penn qui décrit l'itinéraire d'un jeune homme désireux de vivre une vie d'ermite ( je schématise).
Toutes ces histoires mettent en avant le désir de fuir une vie qui ne correspond à celle voulue par la personne. Désir de repartir à zéro, d'avoir de nouveaux projets, un nouveau quotidien. Mais Sukkwan Island se détache tout de même en racontant le périple d'un homme, père de deux enfants, dentiste qui a visiblement besoin de changement pour faire un point sur sa vie faite d'adultère et de déception personnelle. Le souci c'est qu'il embarque son fils de 13 ans, Roy, dans l'aventure. Et comme on vous l'explique plus tôt, il va y avoir un drame, qu'on sent venir petit à petit mais dont la nature et les circonstances demeurent troublantes.
J'ai été happé par le quotidien du père et de son fils dans cette nature à la fois nourricière et dangereuse. On n'est pas dans un survival mais on partage les petites épreuves de Roy et de Jim, citadins dans l'âme et on s'amuse à s'identifier aux personnages quand ils chopent des saumons, les fument ou qu'ils s'affairent à fabriquer un abri à bois.
On comprend vite qu'un truc cloche, que ca va déraper...et cela arrive assez vite.
Voila donc un livre très sombre sur la nature humaine. L'auteur décrit la relation entre le père et son fils avec un détachement qui rend le lecteur spectateur du drame qui se dessine devant lui. Tout comme les personnages, le lecteur se retrouve littéralement impuissant. Peu à peu, la narration change et se personnifie... On rentre dans les esprits perturbés de Jim et de Roy et comme eux, on doute, on cherche...
Une réussite.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Sam Nov 16, 2013 7:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors je n'ai pas du tout ressenti ce roman comme vous tous, parce que je l'ai trouvé abominable et il y a longtemps que je n'avais pas lu un roman aussi déprimant ni aussi noir.
En ce qui concerne le projet du père, je n'ai pas vu cela comme un désir de faire le point sur sa vie, mais plus comme une fuite en avant, voire comme un désir de mort. Ce personnage du père est profondément nihiliste et noir, et immergé dans sa désespérance. La Nature, quant à elle est bien loin des images rousseauistes ou écologistes, c'est une vraie calamité indifférente et froide, si cruellement froide. D'ailleurs j'ai eu froid pendant tout le roman, c'est dire si je me suis bien sentie immergée dans le paysage....Et j'ai détesté ça!
Le talent de l'auteur, on ne peut que le reconnaître car il sait plonger son lecteur dans la souffrance de ses personnages, mais j'ai frémi plus d'une fois devant les images cruelles et les mots.
Et la fin, finalement on la sentait bien venir. Pas du tout comme le milieu du livre, évidemment.
Je ne lirai pas Désolations, que j'ai pourtant, car j'ai cru comprendre que c'était du même tonneau.
Revenir en haut de page
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4626
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2013 1:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ah ! je t'avais dit que c'était déprimant !
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Dim Nov 17, 2013 1:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est rien de le dire, hein....
La prochaine fois, je t'écouterai! *Very Happy*
Revenir en haut de page
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 192075 / 0