Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le parfum - Patrick Süskind

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
3%
 3%  [ 1 ]
Beaucoup
60%
 60%  [ 18 ]
A la folie
33%
 33%  [ 10 ]
Pas du tout
3%
 3%  [ 1 ]
Total des votes : 30

Auteur Message
wathanagor
Les Comics, c'est ma passion!


Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 208
Localisation: Region parisienne

MessagePosté le: Ven Mai 09, 2003 10:36 pm    Sujet du message: Le parfum - Patrick Süskind Répondre en citant

A la re-découverte de votre odorat grâce au livre de Patrick SUSKIND
Une histoire qui a du nez Jean-Baptiste Grenouille, enfant abandonné dans un des marchés de Paris au milieu du XVII siècle, défraye les chroniques de l'époque. Ce bébé orphelin de mère et de père inconnu passera par de nombreux métiers avant de trouver sa « vocation ». Ses prédispositions physiques le dirigeront petit à petit vers le travail de nez. Pour lui, tout objet physique ou métaphysique possède une odeur. Au travers des pages du roman, et des tribulations du personnage principal, chaque instant recèle de descriptions succinctes mais néanmoins frappantes des odeurs que nous ne ressentons pas ou plus (tel les pierres, le bois). Sa quête naîtra un soir de 14 juillet, alors qu'échappant à la foule, il rencontre une jeune fille qui, pour lui, incarne l'odeur de l'amour. Le reste de sa vie se passera à recréer cette odeur subtile. Il essaiera toutes les méthodes connues pour la conservation des odeurs et se transformera peu à peu en « tueur en série » (terme plus que contemporain mais s'adaptant à merveille à ce personnage attachant mais pervers dans son mode de pensée). Chaque page tournée apporte de nouvelles expériences olfactives, de nouvelles sensations. L'auteur nous entraîne dans le monde décalé de J.B. Grenouille dès les premières pages correspondant à sa naissance. Cette association de descriptions olfactives et de décalage des valeurs sociales s'accorde et se mêle pour former un maelström de sensations, de besoins qui ne peut qu'aboutir à une apothéose plus qu'inattendue. D'autres nouvelles ont été écrites par cet écrivain : Le Pigeon : relatant la phobie d'un vigile qui ne peut survivre qu'au travers d'une vie prévue, chronométrée et inflexible quant à son cours. L'apparition d'un pigeon devant la porte de sa chambre le basculera dans un univers dangereux pour lui car hors de ses normes. Le Violoncelle : nouvelle sur un violoncelliste, semblable au tout venant, mais qui au travers de la présentation de son instrument laissera ressurgir tous les immondices de la société actuelle, comme l'intolérance, le racisme.Le fin vernis de la civilisation disparaît au fur et à mesure. Ainsi un homme tout ce qu'il y a de plus commun se métamorphose en bête immonde.LE PARFUM en poche chez Amazon.fr
_________________
athanagor Wurlitzer
Obsédé Sexuel Non Pratiquant
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
GAIA



Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 78

MessagePosté le: Mer Mai 14, 2003 9:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ton analyse du "parfum " me semble te correspondre .... ce livre ne peut être ressenti qu'à travers un terrible malaise. La scène finale m'est restée gravée en mémoire très lgts et te lire me l'a fait remonter en mémoire. Je ne connais pas ses autres oeuvres , mais je vais m'empresser de les lire.... (côté obscur)....... gaia.. terre fertile
_________________
" A quoi sert d'atteindre son rêve, on risque de ne plus pouvoir rêver "....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
wathanagor
Les Comics, c'est ma passion!


Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 208
Localisation: Region parisienne

MessagePosté le: Ven Mai 16, 2003 7:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu indiques que mon analyse me correspond, ce qui dans l'absolu est normal, mais je ne comprends pas tout à fait ce que tu voulais dire.Aurais-je eu une vision pervertie ou différente de ce que tu en as ressentie?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
GAIA



Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 78

MessagePosté le: Mar Juin 24, 2003 8:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense en effet que notre vision est différente. Baignant souvent dans le milieu littéraire des gens "hors normes", ce JB Grenouille ne me semble pas pervers mais en quête d'un certain hégélisme. Les hommes qui peuvent ainsi atteindre le summun de leur quête requièrent mon admiration, même si leur mégalomanie est létale. J'ai trouvé ce livre un sommet de beauté .
_________________
" A quoi sert d'atteindre son rêve, on risque de ne plus pouvoir rêver "....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Mar Juin 24, 2003 9:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon allez au risque de me faire huer je le dis : je n'ai pas franchement aimé "le parfum".
Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai détesté mais on m'en avait chanter les louanges à tel point que le souvenir que j'en garde est celui d'une déception.
Malgré cela je reconnais que l'histoire est originale et bien racontée.
_________________
Griffe d’Encre


Dernière édition par CeNedra le Ven Juil 25, 2003 2:52 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
wathanagor
Les Comics, c'est ma passion!


Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 208
Localisation: Region parisienne

MessagePosté le: Mar Juin 24, 2003 9:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le terme de "pervers", tel qu'il a été usité dans mon post précédent est un parallèle vis à vis des moeurs qui restent malgré tout inculquées lors de notre éducation. Les limites manichéennes du bien et du mal peuvent effectivement être remises en question. Le besoin d'immortalité à travers l'accomplissement de leur quête reste l'apanage de peu d'Hommes, soit par manque de courage, soit par manque de capacités. Maintenant, j'avoue qu'il m'ait beaucoup plus difficile d'apprécier pleinement les efforts et sacrifices fournis pour atteindre cet absolu qui n'engage et ne pourra être reconnu que par peu d'Hommes, voire qu'uniquement le principal acteur. De plus dans le cas présent, le Saint Graal n'est accessible qu'à travers la négation des autres individus.Une même action au service du grand nombre, ou d'une idée avant-gardiste qui permettra à une majorité d'en profiter, me parait plus facilement compréhensible ou "acceptable" (bien que le mot ne me semble pas approprié), même si pour cela les moyens mis en oeuvre peuvent paraitre drastiques voire méprisables pour certains.
Je conçois plus ce genre d'agissements au service d'une Cause immatérielle.Pour finir le roman m'est tout de même apparu comme incontournable, non pas pour sa perversité mais pour les sensations et l'écriture.
_________________
athanagor Wurlitzer
Obsédé Sexuel Non Pratiquant
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
GAIA



Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 78

MessagePosté le: Mer Juin 25, 2003 6:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense plutôt que la perversité , usitée, ne l'est pas dans le concept défini par la morale... Quand franchit on la ligne de la non perversité ou de la perversité ? Les limites sont inhérantes à chacun. Cet homme avait une quête, une quête d'immortalité et en ça, sa recherche de l'eldorado reste exceptionnelle même si pour cela il faut sacrifier à la morale ! Il est allé jusqu'au sacrifice ultime pour trouver un moment de jouissance d'immortalité. Sa quête était noble, en soi, et peut montrer à quel point l'individu peut se renier pour aboutir à l'intolérable . Je peux aisément concevoir ce genre d'agissement qui n'est en rien comparable à ceux de certains psychopathes qui cherchent à assouvir leurs instinct ! C'est une perversité très très relative... je dirais presque une "saine perversité "...... *Embarassed*
_________________
" A quoi sert d'atteindre son rêve, on risque de ne plus pouvoir rêver "....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
wathanagor
Les Comics, c'est ma passion!


Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 208
Localisation: Region parisienne

MessagePosté le: Ven Juin 27, 2003 11:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

La morale possède effectivement des frontières "élastiques", mais il n'en demeure pas moins qu'il existe une morale "collective" qui sert de base de référence à toutes les individuelles. Elle est l'étalon qui permet de mesurer, de plus même celle-ci est différente suivant la culture et l'époque de référence.Est-ce que la recherche d'immortalité donne le droit à tout un chacun de redéfinir ou supprimer les frontières de la morale. Je n'ai pas souvenance que Jean Baptiste en est même une de morale. Si mes souvenirs sont bons, il est même plus proche de l'absence totale de repères. Sa quête passe donc, comme je l'ai dit dans une précédente réponse,par la négation totale des droits inhérents aux individus. Dans quelle société vivrions nous si chaque individu était comme lui ? je ne pense pas que l'on pourrait appeller cela une société mais plutot une anarchie. quant à sa quête du parfum absolu de l'amour, que pensez des scientifiques qui cherchent à créer la race absolu, les relents d'eugenisme sont olfactivement proche à une plus grande échelle.
_________________
athanagor Wurlitzer
Obsédé Sexuel Non Pratiquant
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Val



Inscrit le: 16 Juil 2003
Messages: 1015
Localisation: Yerres

MessagePosté le: Lun Avr 26, 2004 7:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est dans les Vosges à Intermarché que j'ai acheté ce livre en avril 2000. Purée qu'elle mémoire Une des copines avec qui j'étais en vacances, me tends ce livre dans le rayon (mais je ne vois pas du tout ce que nous faisions dans ledit rayon ) et me dis, tiens lis ça, c'est génial.J'ai même pas cherché à lire le résumé au dos du bouquin. Je l'ai pris. Et je n'ai pas regretté. C'était la première fois que je lisais un livre sans dialogue en plus. Mais à aucun moment ça ne m'a pesé.Un livre à conseillé, mais je comprend aussi que tout le monde ne puisse pas aimé. C'est tout de même assez spécial.Val
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
Hectorette



Inscrit le: 15 Juil 2003
Messages: 190

MessagePosté le: Lun Avr 26, 2004 10:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Alors moi je suis comme Cenedra; je n'ai pas vraiment aimé ce livre. Je ne pourrais vraiment expliquer pourquoi mais il ne m'a pas marquée.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Griotte
Book-Addicted


Inscrit le: 14 Mai 2003
Messages: 229
Localisation: Purgatoire

MessagePosté le: Mer Mai 05, 2004 4:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Malgrè toute les bonnes crtitiques, et limite "cette adoration" pour ce livre, je vous avoue que je n'ai jamais réussi à dépasser la scène de l'accouchement dans les ordures (10 ou 15 pages après le début c'est pour dire)!!!!*Embarassed* En fait, c'est certainement un très beau livre avec un style et tout et tout et... pourtant!!! Je trouve que le réalisme de la description est à vomir. J'ai tout senti (d'où le parfum, je sais) mais je n'ai jamais réussi à me dire que le jeu (cette torture des sens finalement! ) en valait la chandelle.Pardon pardon pour tous les adorateurs de cette littérature mais non franchement, je ne pense pas que je lirais un jour une page de plus de ce... TRUC:balance:
_________________
"Pourquoi devons-nous souffrir ainsi ? D'autres se sont conduits plus mal que moi, et s'en sont sortis sans payer pour autant. J'ai l'impression d'avoir tout le cerveau meurtri, j'ai reçu une terrible rossée de la vérité et je me sens soumis, plein de sagesse et de désespoir, comme si j'avais pris un raccourci menant à la sagesse au travers d'un miroir et que je m'étais vilainement coupé au passage " - Staniland dans "Il est mort les yeux ouvert" Robin COOK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rokugan
Daimadoshi


Inscrit le: 04 Mai 2004
Messages: 88
Localisation: dans ses loisirs et ils sont fort nombreux

MessagePosté le: Jeu Mai 06, 2004 7:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

malgré les nombreuses critiques élogieuses sur ce livre, je ne l'ai pas du tout apprécié car:
- c'était un livre ou je devais faire une dissertation *Mad*
- c'est loin du style que j'apprécie en général *Rolling Eyes*
- l'ambiance plus que malsaine qui peut en ressortir surtout dans certains qui m'ont réellement choquées à l'époque
_________________
qu'est ce que le temps pour un loup?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GAIA



Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 78

MessagePosté le: Sam Mai 29, 2004 8:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Etonnant que ce livre est controversé.. mais s'il en est ainsi c'est qu'il peut apporter quelque chose, réellement.
J'aurais une envie profonde ... le lire à voix haute, page par page à un auditoire , en faisant ressortir tout l'ambiance , les odeurs, les couleurs, les "prises" de corps , la folie..... Ca doit être magique, et je pense réellement le faire lors d'une animation lecture. *Embarassed* Public ado, évidemment
_________________
" A quoi sert d'atteindre son rêve, on risque de ne plus pouvoir rêver "....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
odette



Inscrit le: 14 Juin 2004
Messages: 27
Localisation: Villejuif

MessagePosté le: Lun Juin 14, 2004 7:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

Personnellement, j'ai aimé ce livre que j'ai lu il y a quelques années. Il est, me semble-t-il, d'une grande originalité. Certaines scènes sont un peu crues, certes. Je me suis d'ailleurs demandé pourquoi on n'en avait pas fait un film, tant j'en garde un souvenir visuel.
Mais, une question, pourquoi le classez vous en litterature classique *Question*
Il a été publié en 1991...
Amitiés, Odette *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valerie
Invité





MessagePosté le: Lun Juin 14, 2004 9:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Petite rectification le roman est de 1986 voir 1987 et c'était son premier roman.En fait nous l'avons mis en classique car ce livre est lu dans les écoles .Du moins je pense que c'est la raison de sa présence ici, mais je n'en suis pas certaine.je vérifirai si ce livre est considèré comme un classique et je vous fais savoir le résultat de mes rechcerches. *Very Happy*
Revenir en haut de page
odette



Inscrit le: 14 Juin 2004
Messages: 27
Localisation: Villejuif

MessagePosté le: Mar Juin 15, 2004 8:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci de cette précision !
*Smile* Odette
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Lun Sep 27, 2004 10:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je fais partie des (nombreuses ?) personnes à avoir lu le Parfum dans la foulée de Comme un roman de Pennac, qui donne vraiment envie de le lire (« merci monsieur Süskind, merci ! »)

Personnellement je n'ai pas été choqué par la perversité de livre, je dirais plutôt qu'elle en fait toute la substance. De l'idée originale du personnage de Grenouille, l'auteur monte une histoire tout de même assez linéaire mais composée de morceaux de bravoure stylistique. J'avoue en fait avoir été assez déçu par l'histoire. Peut-être est-ce trop long ; la conclusion en devient trop rapide et perd de sa force.


Dernière édition par Turb le Sam Nov 08, 2008 12:01 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
la_petite_toune



Inscrit le: 13 Avr 2005
Messages: 18

MessagePosté le: Jeu Avr 14, 2005 4:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je fais partie de ceux qui ont aimé ce livre. C'est peut être qu'à l'époque où je l'ai lu j'étais moi même attiré un peu par ce qui est malsain, dur. Mais par dessus tout j'ai encore souvenir des odeurs, mais aussi des meutres atroces pour moi ce fut vraiment important et je devrai l'aquérir car l'envie de le relire vient de me reprendre
_________________
les pages se suivent mais ne se ressemblent pas
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3828

MessagePosté le: Jeu Mai 26, 2005 11:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai essayé de lire Le Parfum. Jamais été au delà des 100 premières pages. Le roman m'a été chaudement recommandé par deux copines et j'ai lu plusieurs critiques dithyrambiques sur le net. *Sad*
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
jack



Inscrit le: 28 Sep 2004
Messages: 275
Localisation: Ici ou là! Régulièrement dans les nuages!

MessagePosté le: Ven Mai 27, 2005 12:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Etayage ?
Pourquoi pas plus de 100 pages ? qu'est ce qui t'as géné ?
_________________
Si vous et un ami êtes poursuivit par un troll ...
Une seule chance de vous en sortir ...
Faites trébucher votre ami !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aphraël
Déesse-Enfant soeur de la Petite Mère


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 1017
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: Ven Mai 27, 2005 3:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pourtant, c'est un livre magnifique *Very Happy*
_________________
http://aphrael.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
isaforben



Inscrit le: 22 Jan 2006
Messages: 57
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Ven Avr 20, 2007 6:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de terminer ce livre et j'ai bien aimé *Smile*

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, j'ai trouvé que c'était un peu longuet au debut et dès que Grenouille entre comme apprenti parfumeur, tout de suite, l'histoire s'accelere.

Comme odette, je trouve que c'est une histoire tres originale mais qui est en meme temps difficile à supporter, tous ces crimes et cette fin... Personnellement je ne l'imaginais pas comme ça.

Voilà en résumé, c'est un bon livre *Smile* Par contre, je n'ai pas vu le film, je ne sais pas si c'est bien adapté.
_________________
Les fictions historiques pour la jeunesse sur Histoire d'en lire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5408
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Avr 20, 2007 8:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu ce roman il y a assez longtemps, je ne sais plus exactement mais à vue de nez (hé hé) je devais être au collège. Piqué à mon grand frère. Sur le moment, je l'ai dévoré. Ce n'est pourtant pas mon genre habituel, j'aime plutôt les trucs avec plein de dialogues. Je ne suis pas sûre cependant que la forte impression que ce livre m'a fait ne vient pas du fait que j'étais moins blasée à l'époque, étant encore au début de ma "carrière" de lectrice.
Un truc bizarre : D'habitude, un bouquin lu il y a longtemps, j'oublie complètement l'histoire pour ne retenir qu'une multitude de petits passages isolés. Là, c'est le contraire : Je me rappelle bien l'histoire, mais aucun détail hormis la fin que j'avais détestée. Curieux, non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2647
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Dim Juil 13, 2008 10:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé ce roman d'une cruauté rare. C'était une véritable gageure que de rendre ainsi tout un univers olfactif.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6065
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Juil 13, 2008 6:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

carabas a écrit:
J'ai beaucoup aimé ce roman d'une cruauté rare. C'était une véritable gageure que de rendre ainsi tout un univers olfactif.

+1 *Very Happy* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Ven Nov 07, 2008 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai pris ce livre presque par hasard parce que le résumé me plaisait, et à ma grande surprise, je l'ai beaucoup apprécié. Jean-Baptiste Grenouille est vraiment l'un des personnages les plus atypique que j'ai pu découvrir pour ma part lol. A la fois répugnant et fascinant.
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
la liseuse



Inscrit le: 08 Déc 2005
Messages: 704
Localisation: France

MessagePosté le: Dim Nov 09, 2008 10:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je m'aperçoit que je n'ai rien posté ici. Mon avis date un peu mais je le poste quand même : Enfin, je me suis décidée à le lire et je ne le regrette absoluement pas. Pourquoi cette hésitation ? Parcequ'il n'y a point de dialogue (sauf sur une poignée de pages) donc un flot de texte qui me rebutait. Passée ce cap, j'ai découvert et traversé un monde d'odeurs variées, des bonnes senteurs jusqu'aux choses nauséabondes qui jalonnent le texte. Les descriptions de ces dernières sont vraiment surprenantes. Quant au personnage principal qu'est Grenouille, je suis restée médusée par sa vie, sa venue au monde puis son cheminement qui va en faire un être à part voir un monstre comme le décrit son auteur.

J'ai très envie de voir le film maintenant !
_________________
Au fil de mes lectures
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Wal



Inscrit le: 08 Déc 2008
Messages: 19

MessagePosté le: Lun Déc 08, 2008 3:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et relu Le Parfum...
je fais partie de ceux qui ont aimé ce livre !
je ne m'étais même pas apperçue qu'il n'y avait presque pas de dialogues dedans !!!

J'aime cette ambiance noire qui règne dans les pages, ces odeurs incessantes et variées, ces personnages rustres et sombres et pardessus tout cette abomination personnifiée par Grenouille... comme une erreur de la nature arrivée fortuitement...

Grenouille survit à tout alors que les gens qui se "séparent" de lui décèdent dans la foulée... Ce petit être semble porter le malheur partout où il passe avant même de commetre son premier crime !
Malgré les sentiments de dégout ou d'aversion qu'il inspire, il parvient à se fondre dans la masse pour arriver à ses fins (devenir nez) et se mettre en quête de l'odeur "absolue" sentie sur sa première victime.
Le Parfum est l'étrange histoire d'un étrange serial-killer !
loin de tous les polars que l'on connait !
et j'ai trouvé que le film était très fidèle au roman (hormis le fait que l'acteur qui incarne Grenouille est loin d'être laid comme il devrait l'être !!!!)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mane



Inscrit le: 23 Aoû 2009
Messages: 35
Localisation: Seine et Marne

MessagePosté le: Mer Aoû 26, 2009 6:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un livre qui m'a beaucoup marqué et qui est en bonne place dans ma bibliothèque.
J'ai aimé cette ambiance à un tel point que souvent il me semblait sentir des odeurs...
Et tout comme Wal, j'ai aussi apprécié le film.
_________________
On peut allumer des dizaines de bougies à partir d'une seule sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant.
Bouddha
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1714
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Mar Sep 20, 2011 11:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de le lire et je suis très mitigée.

L'histoire semble prometteuse dès le début, elle traîne en longueur lors du "voyage" de Grenouille et la fin me paraît bâclée.

Et pourtant, les descriptions olfactives ne sont pas trop mal réussie, les descriptions des parfumeries, des ateliers de tannage aussi. Mais il manque ce "je ne sais quoi" de particulier qui me ferait dire "oui ce bouquin est très bon".

Spoiler:

Pour moi, la fin est carrément ridicule. A partir de la scène d'orgie au pied de la potence, jusqu'au "suicide" de Grenouille, qui là, m'a plongé dans un abîme de perplexité (un gros "What the fuck ?" m'est venu spontanément aux lèvres d'ailleurs...), je me suis demandé ce qui s'est passé dans la tête de l'auteur pour écrire cette fin.


_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6065
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Sep 21, 2011 7:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dommage qu'il ne t'ait pas plu, Toonette. Personnellement, j'adore ce roman. Je ne comprends pas trop ce qu'il fait en "classique", toutefois.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2647
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mer Sep 21, 2011 11:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les profs de français le considèrent de plus en plus comme un classique. Mais bon, c'est vrai que cette appellation est difficile à coller à des oeuvres récentes (si, si, années 80, c'est récent.)
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1714
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Mer Sep 21, 2011 12:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Lisbeï a écrit: Dommage qu'il ne t'ait pas plu, Toonette. Personnellement, j'adore ce roman. Je ne comprends pas trop ce qu'il fait en "classique", toutefois.


"C 'est l'jeu ma pôv Lucette !" *Very Happy*
Ce roman a de bons passages, mais l'ensemble me laisse un goût d'inachevé (c'était la locution que je cherchais hier en écrivant), tout simplement.
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6065
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Sep 22, 2011 6:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Zelphaya a écrit:

Pour le classement, c'est un livre incontournable pour tout germanophone je pense. Je ne crois pas qu'il existe un Allemand qui ne le connaisse pas et souvent les profs d'allemand en parlent à leurs élèves au moins une fois. Donc il est récent mais je trouve qu'il peut être "classique".


Tout dépend de la définition qu'on donne au terme "Classique".
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Erestor



Inscrit le: 28 Jan 2010
Messages: 189
Localisation: Québec

MessagePosté le: Mar Oct 11, 2011 12:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Patrick Süskind couche sur le papier un texte sommes toute magnifique. Le thème qui y est exploité est unique, tout comme chaque parfum dont le personnage principal développe ; on arrive presque à sentir les odeurs tellement les descriptions sont complètes. Mais si au début ces descriptions rendent le récit presque magique, je dois avouer que je m’en suis vite lassé. Ça donne certes une certaine profondeur au récit, toutefois ça laisse peu de place pour l’action - voir même pour l’intrigue à proprement parler puisqu’on ne peut pas réellement parler d’action ici. Mon émerveillement a donc vite fait place à une réelle monotonie. Il est dit que l’histoire est le portrait d’un tueur… mais c’est si long avant que le tout commence… En effet, ce n’est que durant le dernier tiers que j’ai vraiment accroché à l’histoire. Toutefois…

Je ne peux néanmoins pas affirmer que ce récit est mauvais puisqu’il est indéniable que l’auteur possède un grand talent d’écriture. Un chef-d’œuvre selon plusieurs. Oui c’est possible. Peut-être est-ce simplement que ce genre littéraire n’est pas pour moi ? J’ai tout de même persisté dans ma lecture et je me suis rendu compte que c’est le genre de texte qu’on ne peut que juger dans son ensemble puisque je peux affirmer sans hésitation - ne serait-ce seulement que pour sa fin - que ce récit est magnifique en son genre. La fin est totalement inattendue mais remarquable ! Le genre de finale qui reste en mémoire pour un bon bout de temps. Le genre de finale qui fait que j’ai pu finalement apprécier à sa juste valeur ce classique.

Ce n’est peut-être pas un livre coup de cœur, mais c’est une histoire dont je suis tout de même content d’avoir lu. Un nouveau style littéraire pour moi, un style que je ne préconise pas nécessairement, mais un style qui a sût faire son effet !
_________________
Lecture Évasion, l'avis d'un lecteur !


Dernière édition par Erestor le Ven Oct 28, 2011 2:45 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1714
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Mer Oct 12, 2011 12:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est amusant, moi c'est le final qui m'a le plus déçu dans ce livre. Comme quoi... *Smile*
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1888
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Mer Oct 12, 2011 7:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je l'avais adorée. J'aurais été déçue que cela tombe dans la banalité et en quelque sorte, la roue tourne.
Spoiler:

Il a tué toutes ses filles pour leur dérober leur essence et au final il en meurt. Tragique et absurde jusqu'à la fin.


_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Mer Oct 12, 2011 6:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré ce roman sauf le passage où il vit seul dans une grotte, que j'ai trouvé passablement ennuyeux. Mais le reste rattrape largement !
Un bon souvenir de lecture (même si je ne me souviens pas de la fin *Embarassed* )
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sophix42



Inscrit le: 21 Sep 2011
Messages: 122
Localisation: Loire

MessagePosté le: Sam Oct 15, 2011 9:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai fini cet apres-midi même et..... j'ai adoré!!!!
c'est spécial mais j'aime bien *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aurore



Inscrit le: 05 Avr 2006
Messages: 1260
Localisation: Landes

MessagePosté le: Lun Mai 07, 2012 8:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai tenté à plusieurs reprise de le lire. Sans succès. Le début est passionnant mais je cale toujours au même endroit et je n'arrive pas à aller plus loin. Par contre je reconnais que c'est très bien écrit.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 170601 / 0