Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La dactylographe de Mr James - Michiel Heyns

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Mer Oct 24, 2012 8:04 pm    Sujet du message: La dactylographe de Mr James - Michiel Heyns Répondre en citant



L'écrivain Henry James a pour habitude de dicter ses Romans à sa dactylographe, tous les matins, à heure fixe, dans son bureau, tout en déambulant dans la pièce, cherchant l'inspiration.
Frieda Wroth est une jeune fille fraîche émoulue de l'école de dactylographie, et, pleine de bonne volonté et très compétente, elle va vite se rendre indispensable pour l'écrivain.
Elle va rencontrer les amis célèbres de l'écrivain, Edith Wharton et Morton Fullerton, avec qui une liaison bien singulière va se nouer.

L'ambiance de travail d'un écrivain est bien retranscrite, on sent presque l'odeur de cuir de son fauteuil et on entend les cliquetis incessants de la machine à écrire.
Le quotidien de l'écrivain, sa vie, ses voyages, ses amis, tout cela est intéressant à découvrir. J'ai par contre été moins emballée par l'histoire entre Frieda et Fullerton, absolument pas crédible, que ce soit pour les relations charnelles ou via le spiritisme.

Les événements s'enchainent très vite, avec précipitation, cela manque de transition, de mise en place, de finesse, de psychologie même.
Autant le personnage de l'écrivain est bien campé, autant la jeune fille reste nébuleuse, impossible à cerner.
En deux lignes elle se retrouve dans le lit de Fullerton. Comment ? Pourquoi ? En ce siècle bien-pensant, cela parait plus qu'étonnant. Même chose pour les séances de spiritisme à travers une machine à écrire. de plus, les retranscriptions de ces séances sont parfois longuettes et ennuyeuses.

L'écriture est agréable, même si parfois les tentatives de l'auteur pour rendre hommage au style littéraire du 18e siècle tombent un peu à plat et alourdissent l'ensemble.
Dans ses remerciements, il explique qu'il a emprunté des extraits de Romans de James lui-même et les a insérés dans son texte. Sans les reconnaitre, on sent une différence de rythme, un style qui s'alourdit, qui devient emphatique à l'excès et tombe un peu comme un cheveu dans la soupe.

En résumé, malgré d'indéniables qualités, ce roman est pour moi une petite déception.
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 179071 / 0