Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Faute de l'abbé Mouret - Emile Zola

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
100%
 100%  [ 1 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Vassia



Inscrit le: 11 Mai 2018
Messages: 339

MessagePosté le: Sam Juil 27, 2019 3:38 pm    Sujet du message: La Faute de l'abbé Mouret - Emile Zola Répondre en citant

Bonjour,

Je partage ici avec vous quelques morceaux de phrases issus du roman La Faute de l'abbé Mouret d’Émile Zola qui m'ont bien plu et que je me suis notés.

Ce roman fait partie du cycle des Rougon-Macquart. Il décrit le tiraillement intérieur d'un jeune prêtre cherchant à réprimer le plaisir des sens auquel il a malgré lui été éveillé lors d'une convalescence enchantée et enchanteresse.

Ce roman, assez intrigant, ne m'a pas particulièrement touché mais a su charmer les nombreuses personnes l'ayant lu avec lesquelles j'ai pu en discuter.

Émile Zola
(La Faute de l’abbé Mouret)


[…], une humanité de trois cents têtes qui recommençait les temps.

Puis, il s’éveillait, un matin, comme neuf. Il naissait une seconde fois, débarrassé de ce que vingt-cinq ans de vie avait déposé successivement en lui.

Elle avait le dandinement puissant des fortes travailleuses, […]

Mais faire lever un prêtre avant le soleil pour s’épouser à une heure où les poules elles-mêmes sont encore couchées, il n’y a pas de bon sens !

Alors, il n’y a pas de gloire à bien vivre.

[…] les plus savants ne sont pas les plus saints.

Que sert à l’homme de conquérir l’univers, s’il perd son âme ?

On meurt par tous les temps, […]

Un verre de bon vin ce n’est pas un péché…

[…], on n’a pas même l’attention d’égayer son chez soi en disant ce qu’on a vu.

Quand on soufflera sur le soleil, ça sera fini.

C’est stupide, ces arbres qui n’en finissent plus, […]

Le diable n’est pas au fond de la bouteille, allez !

[…] de prier si tard « c’était la mort à l’huile ».

« Femme, qu’y a-t-il de commun entre vous et moi ? »

Puis ils s’en allèrent, n’ayant pas senti là le bonheur surhumain qu’ils cherchaient.

Il y a quelque mur entre nous que mes poings fermés ne sauraient abattre.

Je t’aime parce que tu es venue. Cela dit tout…

Je ne sais quel homme est en moi.

[…], lorsqu’on a un vrai repentir, on fait son salut tout de même ?

Ces païens ne viennent chez Dieu que lorsqu’ils le croient riche…

Les filles, c’est comme les aubépines : quand elles font des fleurs, elles font tout ce qu’elles peuvent…

Je suis prêtre, je n’ai que des prières, […]

Il chercha partout son chapeau qu’il avait sur la tête.

[…] la faiblesse de l’homme est la continuelle occupation de Dieu, […]

Il y avait au ciel un de ces silences sans espoir que les dévots connaissent.

N’imposerait-il pas silence à sa fange !

La fornication tuait la foi.

[…], votre faute a fait de moi votre supérieur, […]

C’est un adieu. Elle veut partir.

Ah ! quel adieu caressant !

[…] aux derniers beaux jours, lorsque les plantes s’endormaient en se disant adieu.

[…], elle entendait une voix basse courant au ras du sol, la voix d’adieu des plantes, qui se souhaitaient une mort heureuse.

Adieu, la gueuse ! Bon voyage ! Retourne forniquer avec tes loups...

Après l’amour, il n’y avait plus que la mort.


(La faute de l’abbé Mouret)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Outremer



Inscrit le: 26 Avr 2007
Messages: 830
Localisation: France

MessagePosté le: Sam Mai 08, 2021 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est le neuvième livre de la série que je lis et le premier que je n'aime pas du tout.

Les descriptions sont incroyablement longues et peu digestes. On pourrait les réduire de moitié et on n'y perdrait rien. Zola s'est ingénié à y insérer autant de références que possible à la fécondité, ce qui ne tarde pas à devenir franchement lourd.

L'histoire d'amour qui occupe le milieu du livre est tout aussi déconnectée de la réalité que les fantasmes religieux de Serge Mouret dans la première partie. J'aurais sans doute réussi à l'accepter de la part d'un auteur romantique, mais les penchants fortement réalistes de Zola donnent par contraste à cette idylle un aspect excessivement idéalisé, pour ne pas dire fumeux (il y a d'ailleurs des moments où on se demande si Serge et Albine ne consomment pas des substances psychotropes). Je n'ai pas apprécié le rythme non plus : la relation entre les deux personnages débute abruptement, sans qu'on comprenne bien comment ni pourquoi, mais ne progresse ensuite qu'avec une lenteur d'escargot.

Serge Mouret est un personnage qui m'a déplu aussi bien au premier qu'au second degré. Il est bien sûr normal d'outrepasser la vraisemblance lorsqu'on crée un personnage de fiction, mais il faut savoir rester raisonnable, surtout avec un personnage principal, et encore plus lorsque toute l'histoire est centrée sur l'état d'esprit dudit personnage. Or Serge Mouret manque complètement de réalisme. Il est tellement rempli d'absolus et tellement dénué de nuances que ses convictions et même ses hésitations en deviennent inhumaines. Une fois passée la première partie, tout ce qu'il pouvait penser ou décider n'éveillait plus le moindre écho en moi parce que je n'arrivais plus à croire en ce personnage.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vassia



Inscrit le: 11 Mai 2018
Messages: 339

MessagePosté le: Dim Mai 09, 2021 8:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Héhé, je suis bien d’accord avec toi Outremer mais prudence j’ai remarqué que ce roman plaît bien aux dames (y compris ici *Very Happy*)

Je crois que Zola était amoureux lorsqu’il a écrit cette histoire (amoureux pour de vrai, de sa maîtresse, genre amour défendu) alors bon on peut le lui pardonner *Very Happy*

Si comme moi tu aimes le Zola Zola, je te déconseille alors également Le Rêve, là aussi une histoire d’amour romantique déconnectée du réel.
(Mais attention, prudence là aussi, il ne vaut pas mieux dire trop fort qu’on le trouve mièvre et superficiel en présence de dames *Wink*)

Moi j’adore Zola mais ni les rigidités politico-ecclésiastiques des premiers ni les vapeurs romantico-surfaites de La Faute de l’abbé Mouret ou de Le Rêve

Pareil Une Page d’amour je ne l’aime pas non plus, allez hop la carriole est pleine *Very Happy*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1883
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Dim Mai 09, 2021 10:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis une dame et je n'ai jamais fini ce roman parce que je me suis ennuyé en attendant qu'il se passe quelque chose. *Very Happy*
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Vassia



Inscrit le: 11 Mai 2018
Messages: 339

MessagePosté le: Dim Mai 09, 2021 11:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Toonnette a écrit:
Je suis une dame et je n'ai jamais fini ce roman parce que je me suis ennuyé en attendant qu'il se passe quelque chose. *Very Happy*

*Very Happy* *Wink*

Moi depuis que je les écoute je finis tous mes livres entamés *Smile*
Même ceux que je n’aime pas trop me sont bien plus digestes à l’écoute qu’en pages à lire.

Tu te souviens où tu t’es arrêtée *Smile* ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 210505 / 0